Confessions

Faux billets de banque : le commerçant Aly Mbengue et ses complices dans de sales draps

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 543 fois
Jul 23, 22:15
1 Commentaires | Tags: faux,billets,commercants,

Arrêtés avec la somme de 2350 Euros en faux billets (1.527.500 FCFA), les trois commerçants Aly Mbengue, Dame Gueye et Aymérou Sall encourent deux ans d’emprisonnement ferme. Ils ont été attraits ce jeudi, devant le tribunal correctionnel de Dakar pour des faits d’association de malfaiteurs, de détention de faux billets et de tentative d’escroquerie. Ils seront édifiés sur leur sort le 8 novembre prochain.

Après dix mois de détention préventive, Aly Mbengue, Aymérou Sall et Dame Gueye ont fait face au juge du tribunal du correctionnel de Dakar ce jeudi. Les trois commerçants ont été interpelés en possession de faux billets de banque (2350 Euros) au mois de novembre 2017 au niveau de Karang (frontière entre le Sénégal et la Gambie. Ils étaient à bord du véhicule du nommé Cheikh Mbow.

Auditionnés, les mis en cause soutiennent qu’ils ignoraient la nature des billets. Raison pour laquelle, ils avaient envisagé de se rendre en Gambie pour acheter des marchandises. « C’est une émigrée du nom d’Anna qui m’avait offert 300 mille euros. Elle me les a envoyés via DHL. Au moment de donner les 2350 euros à Aymérou et Dame pour qu’ils fassent le change, je ne savais que les billets étaient faux », s’est dédouané Aly Mbengue, né en 1984 à l’image de ses deux acolytes. Quant au nommé Cheikh Mbow, chauffeur de son état, il soutient qu’il était tout simplement chargé de transporter ses co-prévenus en Gambie, moyennant la somme de 120 mille francs Cfa.

Mais, ils n’avaient pas convaincu les enquêteurs de sa bonne foi. Inculpés tous les 4 pour association de malfaiteurs, détention de faux billets et tentative d’escroquerie, les prévenus réitèrent leurs déclarations préliminaires à la barre. Malgré cela, le parquet a requis deux ans d’emprisonnement ferme contre les trois commerçants Aly Mbengue, Aymérou Sall et Dame Gueye. Selon lui, ces derniers étaient à leur seconde opération. « Leur intention était de se rendre en Gambie pour tromper les commerçants. Mais, ils ont été stoppés dans leur élan par les forces de l’ordre gambiennes. Et leur entente ne fait l’objet d’aucun doute », a relevé le ministère public.

Concernant Cheikh Mbow, le maître des poursuites a sollicité sa relaxe. Profitant de ce réquisitoire à décharge, le conseil de ce dernier, Me Ibrahima Mbengue a sollicité et obtenu une liberté provisoire pour son client. Les conseils des autres prévenus, ont de leur côté sollicité une application bienveillante de la loi. Le juge a fixé son délibéré au 8 novembre prochain.

Recent posts

commentaires

live comment