Societe

Societe

PROJET « ZÉRO REDOUBLEMENT » : Ces gains que l’Etat pourrait faire

  • Source: : Lobservateur | Le 28 avril, 2010 à 07:04:53 | Lu 2643 fois | 0 Commentaires
content_image

PROJET « ZÉRO REDOUBLEMENT » : Ces gains que l’Etat pourrait faire

La Direction de l’enseignement moyen secondaire général (Demsg) a présenté mardi le Projet ’’zéro redoublement’’ destiné à relever la qualité des apprentissages dans ce cycle et, surtout, obtenir des gains économiques de 78 milliards de francs Cfa en 5 ans.

Dévoilé lors de la 9ème revue du Pdef, ce projet est une solution pour résoudre le problème de redoublement dont le taux dans le moyen secondaire s’élève à 19%, a indiqué Masseck Birane Seck, chef de la Division des enseignements et des apprentissages au niveau de la Direction de l’enseignement moyen secondaire général.

Selon M. Seck, sur un effectif de 500.000, le nombre d’élèves qui ne remplissent pas les critères pour être admis en classe supérieure ’’tourne autour de 75.000 élèves’’.

‘’C’est considérable, un gâchis, une perte sèche pour l’Etat, la Nation et les bailleurs, mais aussi pour les ménages qui investissent aussi dans la scolarité de leurs enfants parce qu’un élève coûte cher’’, a-t-il estimé.

D’ici à 2015, cette perte pourrait représenter plus de 32 milliards pour le moyen et 45 milliards pour le secondaire, selon les évaluations qui ont été faites.

C’est pourquoi, la Demsg estime qu’il faut investir cet argent pour mettre un terme aux redoublements, conformément à une directive de la Lettre de politique sectorielle.

‘’Entre 2010 et 2015, si l’Etat investissait 5 milliards dans le moyen secondaire, on pourrait arriver à zéro redoublement en mobilisant les professeurs dans les collèges à travers les cellules pédagogiques, des cours de suivi et de renforcement, de soutien pour les élèves en difficultés’’, a indiqué Masseck Birane Seck. Des actions seront entreprises dans ce sens dès le début du mois d’octobre pendant les samedis et mercredis après-midi afin de combler les carences des élèves concernés.

‘’Progressivement, on pourra mettre fin aux redoublements, puisque dans beaucoup de pays, le redoublement n’existe pas’’, a assuré Masseck Ndiaye, citant le Ghana, le Zimbabwe, la France, la Norvège entre autre.


Auteur: APS - Lobservateur

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]