Societe

Societe

Escroquerie portant sur le foncier : L’ex-gouverneur de Dakar Saliou Sambou face au juge le 21 mai

  • Source: : Le Soleil | Le 27 avril, 2010 à 11:04:15 | Lu 4421 fois | 0 Commentaires
content_image

Escroquerie portant sur le foncier : L’ex-gouverneur de Dakar Saliou Sambou face au juge le 21 mai

L’ancien gouverneur de Dakar, Saliou Sambou, sera devant le prétoire de la cour d’Appel de Dakar, le 21 mai prochain, pour escroquerie portant sur le foncier. L’administrateur civil va comparaître au même titre que son épouse Awa Seck, pour la seconde manche du procès où ils ont été condamnés, en première instance, à six mois assortis de sursis.

La date du procès en appel de l’ancien gouverneur de la région de Dakar est maintenant connue. Saliou Sambou sera au prétoire, devant la cour d’Appel de Dakar, à la date du 21 mai 2010, dans le cadre de la seconde manche du procès pour escroquerie portant sur le foncier. Le mis en cause fera face au juge au même titre que son épouse répondant au nom d’Awa Seck.

Les mis en cause ont été assignés en justice sur citation de l’émigré Cheikh Oumar Sarr, par ailleurs, enseignant sénégalais établi en France. Dans sa plainte, le plaignant soutient avoir été escroqué dans une opération de vente de terrain. Les faits se sont produits alors que l’administrateur civil Saliou Sambou était gouverneur de la région de Dakar. Le plaignant Cheikh Oumar Sarr a fait la connaissance de l’épouse du gouverneur, à l’occasion d’un dossier d’immatriculation de véhicule. Cette dernière est agent des impôts.

A cet effet, la dame l’avait mis en contact avec un nommé Diamé Dansokho, patron d’une agence immobilière de la place. A ce dernier de proposer à la victime la vente d’un terrain situé à Yoff-Virage. Dans cette circonstance et après entente entre les deux parties, le plaignant va verser la somme de 41 millions 500 mille Fcfa, sans entrer en possession de la parcelle de terrain, malgré ses multiples réclamations. Seul un acte administratif, signé par le gouverner d’alors, a été délivré au sieur Sarr.

Lors de la première manche, qui s’est tenue le 15 juillet 2008, le couple Sambou ainsi que le nommé Diamé Dansokho ont été jugés par le tribunal régional des flagrants délits de Dakar. Le couple Sambou a été condamné à six mois de prison assortis de sursis, en plus d’une amende de 30 millions de nos francs à verser à la partie civile. Alors que le sieur Dansokho écopait un an de prison ferme. Toujours dans le cadre du premier round de ce procès, le procureur avait sollicité deux ans de prison ferme pour Diamé Dansokho. Et la partie civile avait réclamé 51 millions 500 mille Fcfa, à titre de dommages et intérêts.

C’est sur ce même registre que la défense, alors assurée par Me Baboucar Cissé, a sollicité la relaxe et en même temps réclamé un montant de 500 millions de nos francs, à la partie civile, pour citation abusive. L’avocat Me Cissé dénonçait à l’époque : ‘On a fait un mauvais procès au gouverneur Sambou qui n’a rien fait. Il est cité en exemple partout. On veut seulement ternir sa longue et brillante carrière. Nous avons fait appel, car nous ne comprenons pas la décision rendue par le tribunal, pour ce qui est de Saliou Sambou. J’ai confiance que la décision sera infirmée en appel concernant mon client parce que les faits ne sont pas établis. La signature du gouverneur d’alors était postérieure à la remise des sommes’.

De cette manière, l’ancien gouverneur de la région de Dakar et actuel patron de la Direction des affaires générales et de l’administration du territoire (Dagat) devra se présenter, à nouveau et avec son épouse, devant le juge pour connaître son sort définitif.


Auteur: Pape NDIAYE - Le Soleil

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]