Confessions

Affaire Prodac. Maimouna Ndour Faye sort de ses gongs !

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 774 fois
Jul 23, 22:15
buzzsenegal
2 Commentaires | Tags: Affaire, Prodac, Maimouna, Ndour, Faye

Son cabinet, 3M Universel, cité dans le dossier Prodac à l’origine de la démission du ministre Mame Mbaye Niang, la journaliste Maïmouna Ndour Faye sort de ses gongs. Elle réagit dans un communiqué exploité par le journal L’AS.

L’équipe de Maïmouna Ndour s’inscrit en faux contre ces « allégations », contenues dans le rapport de l’igf et concernant 3M Universel.

« Le cabinet 3M Universel tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’il n’a exécuté aucune prestation avec le Prodac », note le cabinet dans un communiqué qui nous est parvenu hier.

Un communiqué qui souligne que « 3M UNIVERSEL a été engagé par Locafrique, une banque privée, afin d’organiser une campagne de communication ». Il s’agissait concrètement d’organiser un séminaire d’information et d’imprégnation à l’hôtel Ngor Diarama, une visite au Dac de Sefa à Sédhiou, une tournée au Dac de Keur Momar Sarr, la couverture commerciale du lancement du Dac de Sangalkam (finalement reportée pour indisponibilité de l’autorité suprême). Et de préciser que « la facture de la prestation a été prise en charge par Locafrique », même si « Green 2000 en a supporté une partie ».

Une vingtaine de médias a pris part à cette campagne de communication sur trois jours…Exhibant ses preuves, 3M Universel note que la campagne de communication en question a porté sur trois jours et qu’une vingtaine de médias y ont pris part. « Ces médias ont assuré la couverture et réalisé des publireportages grand angle sur les Dacs de Sefa et de Keur Momar Sarr. Ils pourront tous en attester ». Ce qui ne laisse aucun doute sur l’effectivité des prestations. « Des prestations dues qui ont été soldées et les supports de communication réalisés et présentés comme justificatifs à l’organe vérificateur », soutient Maïmouna Ndour Faye. Mieux, poursuit-elle, le vérificateur « n’a pas jugé utile de conserver » les justificatifs fournis, parce que estimant que les responsables de 3M Universel n’avaient « rien à reprocher » au cabinet.

Dès lors, l’agence de communication « s’étonne que l’on parle de prestations fictives », alors que «tous les médias peuvent attester de la réalité de cette prestation, de même que les journalistes ayant pris part à ces trois jours de tournée».

Fort des précisions ci-dessus, le cabinet rejette en bloc le contenu du rapport de l’Igf. « Nous nous inscrivons en faux contre les conclusions de ce rapport et en assumons la pleine responsabilité. Notre image est à ce prix », note Maïmouna Ndour Faye. Qui précise que « 3M Universel est une entité privée, et ne peut nullement disposer de fonds publics ».

Et « les pièces justificatives des prestations réalisées par les médias en sont des preuves irréfutables ».

Mieux, la structure note que c’est par courtoisie et bonne foi qu’elle a répondu à l’appel de la mission de l’Igf. «Nous précisons d’ailleurs que nous n’étions pas obligés de déférer à la convocation de ce service parce que nous avons traité avec une banque agricole privée, qui n’est pas soumise aux règles de la comptabilité publique ».

 

Recent posts

commentaires

live comment