Mardi 19 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

MARCHE A MBOUR CONTRE LES COUPURES D’ELECTRICITE : Les populations exigent la démission de Samuel Sarr

Single Post
MARCHE A MBOUR CONTRE LES COUPURES D’ELECTRICITE : Les populations exigent la démission de Samuel Sarr
Une forte mobilisation estimée à 2 500 personnes, 5 000, selon les organisateurs, a battu le macadam, hier à Mbour, pour protester contre les coupures intempestives d’électricité à travers le pays. Cette marche a vu la participation d’hommes politiques, de la société civile, de mouvements citoyens, du maire de la commune, El Hadji Fallou Sylla, du Bureau municipal et des délégations venues des régions. Un mémorandum a été déposé pour demander le départ de Samuel Sarr du ministère de l’Energie et de Seydina Issa Kane de la Direction générale de la Senelec.

La marche qui était prévue à 15 heures a finalement démarré après 16 heures. La population a répondu à l’appel du Comité national pour la lutte contre les coupures d’électricité. Tout au long du parcours, les marcheurs, vêtus de noirs avec des bandeaux noirs, ont demandé le départ de Samuel Sarr et de Seydina Issa Kane, responsables des souffrances des Sénégalais qui ont ras-le-bol des préjudices qu’ils subissent. Sur les pancartes, on pouvait lire : «Samuel na déme», «Samuel ci biti», «Non aux factures estimées», «Senelec assassin», «Senelec, vache à lait de la dynastie des Wade», etc. Selon le président de la Convention des jeunes de Mbour, Babacar Mbengue, très satisfait de la mobilisation, il a déclaré que la prochaine étape sera le refus du paiement des factures de la Senelec. Il a demandé l’annulation ou la libération de toutes poursuites judiciaires contre les personnes arrêtées ou entendues à la suite des manifestations contre les coupures d’électricité à Mbour et sur l’ensemble du territoire national.

Pour le journaliste Abdou Latif Coulibaly, «l’électricité n’est pas un luxe, mais un droit». Ce dernier se réconforte du fait que les Sénégalais prennent en charge leur destinée pour que ça change. Abdou Latif Coulibaly considère que le ministre Samuel Sarr, «avec son arrogance, n’a pas de respect pour les représentants du peuple. Depuis sept ans qu’il est à la tête de l’Energie, sa gestion est catastrophique et il a montré son incompétence. La seule chose à faire est de s’en aller».

 Oumar Faye de Léral Askan Wi a estimé que cette marche était une nouvelle prise de conscience citoyenne. Pour lui, le rouge n’existe plus et les gens ont arboré le noir, signe de deuil, pour exprimer leur mécontentement. Et ce dernier d’avertir que c’est un signal fort pour un autre président. Et de conclure qu’il est contre toute tentative d’embastillement de Latif Coulibaly. M. Faye de lancer que le jour de la comparution de M. Coulibaly, tous les Sénégalais doivent se mobiliser.

Pour Mouhamadou Mbodji du Forum civil, il a participé à la marche en tant que citoyen au côté du peuple dans la souffrance qu’il endure. Avant de prédire que ce mouvement va se poursuivre à Louga et dans d’autres localités.

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR