Societe

Societe

Ponction sur les salaires : Le “niet” des syndicalistes

  • Source: : Le Soleil | Le 01 février, 2010 à 13:02:34 | Lu 3514 fois | 0 Commentaires
content_image

Ponction sur les salaires : Le “niet” des syndicalistes

Pour la Coordination des forces sociales (Cfs), il est hors de question que le gouvernement ponctionne les salaires pour venir en aide au peuple haïtien. Réunis ce week-end, les travailleurs de cette centrale syndicale suggèrent au président de la République de dissoudre ‘les institutions coûteuses’ pour trouver l’argent nécessaire.

‘Touches pas à mon salaire’, tel semble être le slogan des travailleurs rassemblés au autour de la Coordination des forces sociales (Cfs). Réunis ce week-end, ces travailleurs refusent, en effet, qu’un franc soit défalqué de leur salaire pour venir en aide au peuple haïtien. ‘Nous sommes très sensibles au drame qui frappe le peuple haïtien. La Cfs, comme l’ensemble des travailleurs, exprime toute sa compassion et toute sa sympathie. Mais, nous sommes opposés à toute ponction de nos salaires parce qu’il y a un problème du point de vue de la forme comme du fond dans cette mesure’, affirme le secrétaire général dudit syndicat. Youssou Touré regrette que Wade ait pris une telle décision qui concerne les Sénégalais à partir d’un pays étranger.

Youssou Touré, également secrétaire général de l’Organisation des instituteurs du Sénégal (Ois), voit dans cette annonce un manque de respect envers les travailleurs. Selon lui, ces derniers, en tant que principaux concernés par cette mesure, devraient être, au préalable, saisis. Estimant que le chef de l’Etat devrait passer par les voies normales et régulières. C’est-à-dire recueillir leur opinion par rapport à ce qui doit être, selon lui, une proposition. Il prévient que les travailleurs ne reconnaîtraient pas une loi votée par l’Assemblée nationale visant à ponctionner trois jours de salaire. ‘Parce qu’en ce qui concerne les salaires, il ne peut faire qu’une proposition. Le salaire est du domaine de la souveraineté du travailleur individuel, c’est important qu’il le sache. Donc, de ce point de vue, nous estimons que la proposition de Wade de faire passer un projet de loi au niveau de l’Assemblée nationale ne nous agrée pas. D’autant plus que nous estimons que cette Assemblée nationale est disqualifiée aujourd’hui du point de sa légitimité et de son fonctionnement pour prendre une telle mesure’, martèle-t-il. Et de renchérir : ‘Tous les Sénégalais savent que l’Assemblée nationale est non seulement pléthorique, mais c’est une institution qui légifère non pas au profit des populations, mais au profit des députés et de ses employés’.

‘C’est la raison pour laquelle, poursuit-il, notre coordination rejette avec véhémence cette décision du président de la République’. Et si le Parlement vote cette loi, prévient Youssou Touré, la Cfs l’attaquera devant les juridictions compétentes. ‘Au besoin aussi, nous allons utiliser les armes que nous reconnaît la Constitution, à savoir les marches et les grèves. Il faudrait que cela soit très clair. D’autant plus que le président de la République n’a pas mesuré ce que représentent trois jours de salaire pour les misérables fonctionnaires que nous sommes. Il faudrait qu’on fasse comprendre au président de la République que le salaire ne nourrit plus le travailleur’, dit-il, affirmant que compte tenue de la cherté du coût de la location, les deux tiers du salaire servent à payer le loyer.

Ainsi, pour venir en aide aux Haïtiens, la Cfs propose au chef de l’Etat la dissolution des institutions ‘coûteuses et inutiles’, comme le Conseil économique et social et le Sénat, mais aussi la réduction de la taille du gouvernement. ‘Voilà des pistes que Abdoulaye Wade doit explorer pour faire des gestes symboliques en faveur de la population haïtienne’, estime la Cfs.


Auteur: Charles Gaïky DIENE - Le Soleil

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]