Warning: ini_set(): Cannot find save handler 'memcache' in /web/senwww/public/index.php on line 3
Leurs meilleures élèves données en mariage : Des directeurs d’écoles du Fouladou ont fondu en larmes
Vendredi 28 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Leurs meilleures élèves données en mariage : Des directeurs d’écoles du Fouladou ont fondu en larmes

Single Post
Leurs meilleures élèves données en mariage : Des directeurs d’écoles du Fouladou ont fondu en larmes

La plupart du temps, ils ne sont informés que quand le mal est déjà fait. Et plus qu’un mal, le phénomène des mariages précoces est devenu une tumeur dans le Fouladou. La preuve, au Cem de Guiro Yoro Bocar, sur une cinquantaine de filles enrôlées au départ, seules cinq se sont retrouvées en classe de troisième, les deux tiers d’entre elles ayant abandonné leurs études à cause de mariages précoces.

L’ampleur des mariages précoces dans la région de Kolda ne laisse pas insensibles les autorités académiques, en particulier les directeurs d’établissements scolaires. Selon le témoignage recueilli auprès de l’inspecteur départemental de l’éducation de la région du Fouladou, Pathé Lô, des directeurs d’écoles ont fondu en larmes dans son bureau quand leurs meilleures élèves en classe de Cm2 ont été données en mariage. L’Iden de Kolda s’exprimait devant un parterre de journalistes venus dans la région dans le cadre d’une caravane organisée par l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (Asbef) portant sur le thème des mariages précoces.

Les mariages précoces, ainsi que les grossesses à l’école, constituent une ‘tumeur’ qui gangrène le système éducatif dans cette ville au Sud du Sénégal. En ce qui concerne les mariages précoces, l’Iden de Kolda ne fait que constater les dégâts. ‘La plupart du temps, nous ne sommes informés que quand le mal est fait’, regrette l’inspecteur Pathé Lô. Et les rares fois où le système éducatif est informé d’avance, c’est le branle-bas chez les autorités académiques de la région. Le Comité départemental pour la scolarisation des filles (Cdepscofi) s’active, engageant ainsi une médiation pour empêcher ou retarder le mariage. Au cœur des dossiers, le Cdepscofi rembourse même parfois la dot donnée à la jeune fille. La structure n’hésite pas à entrer en contact avec le futur époux, quand ce dernier n’est pas sur le territoire sénégalais, en vue de le convaincre de différer le mariage.

Ces mariages précoces dans la région du Fouladou extirpent progressivement les filles du système éducatif. En témoigne la situation vécue au Cours d’enseignement moyen (Cem) de Guiro Yoro Bocar. Dans cet établissement, rapporte l’Iden de Kolda, sur une cinquantaine de filles enrôlées au départ, seules cinq se sont retrouvées en classe de troisième. Une catastrophe. Et les statistiques ont révélé que les deux tiers des filles ont arrêté leurs études à cause de mariages précoces. C’est pourquoi l’inspecteur Pathé Lô invite à une protection des jeunes filles au-delà de l’enrôlement et du maintien à l’école.

Malgré ces pratiques qui déciment le système éducatif, les filles arrivent à se faire une place au soleil, sur le plan des résultats scolaires. Selon l’Iden de Kolda, une fille est la première de la région au Certificat de fin d’études élémentaires, l’année dernière comme cette année. Des résultats qui font la fierté de l’Iden de Kolda. Mais ce dernier exprime ses craintes quant au maintien de ces filles dans le système.

Dans cette région Sud du Sénégal, l’indice de pauvreté élevé frappe les ménages. La dépendance économique expose les jeunes filles. A cela s’ajoute la honte sociale que représentent les grossesses précoces, obligeant les parents à donner très tôt leurs filles en mariage. En le faisant, ils se libèrent ainsi du regard inquisiteur du voisinage quand la fille tombe enceinte. C’est pourquoi l’Unicef intervient dans le Fouladou, encadrant et appuyant les filles dans leurs études.


liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Ibra

    En Février, 2011 (03:56 AM)
    DOS
  2. Auteur

    Bak

    En Février, 2011 (09:32 AM)
    b
    Auteur

    Demba

    En Février, 2011 (10:06 AM)
    si vous ne mariez pas vos enfants tot ils vont etre enceinté



    mariez tot vos enfants et vous avez la téte tranquille

    vous les laissez à l'école les maitre vont s'en servir pour les enceinté bakhna à bon entendeur salue
    Auteur

    Aaron

    En Février, 2011 (10:43 AM)
    les 5 plus vilaines
    Auteur

    R

    En Février, 2011 (11:28 AM)
    moi ce qui me frappe c'est la photo qui n'est pas euthentique,parceque la on parle des habitants de fouladou or sur cette photo on ne voit que des maures maures de la mauritanie ou hartani
    Auteur

    Soone Lolo

    En Février, 2011 (15:08 PM)
    je veux une masseuse a dom
    Auteur

    Pulaarophobes

    En Février, 2011 (16:59 PM)


    Si c’est pas le fouladou, c’est le boundou ou le fouta ou la Casamance! En d’autres termes, si c’est pas un maudit pulsar c’est un connard de Diola qui nous fait chier! Quelle est la solution? Réponse: Génocide rek!



     :-D  :-D  :-D 
    Auteur

    Xxxxx

    En Février, 2011 (11:13 AM)
    c le monde a lenver fra nchema
    Auteur

    Kheuchwi

    En Février, 2011 (17:58 PM)
    je ve une masseuse a dom

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email