Confessions

Reug Reug : « les secrets de ma réussite »

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 3193 fois
Jul 23, 22:15
sunulamb
6 Commentaires | Tags: LES SECRETS,MA REUSSITE,REUG REUG,EXPLIQUE,PERFORMANCES

En marge du gala de diak’s organisé à Mbour samedi dernier, Reug Reug, qui revenait dans la compétition après son combat contre bébé Saloum, a levé un coin du voile sur les secrets de sa réussite jugée insolente par nombre d’observateurs de la lutte sans frappe.

Après avoir remporté quelque cinq à six tournois de lutte simple, Reug Reug avait arrêté pendant un moment pour se concentrer sur la préparation de son combat contre Bébé Saloum. Et après un voyage aux USA et une belle victoire sur le leader de l’école de lutte Djimbory, Djiné Thiaroye a retrouvé la compétition samedi dernier à Mbour. «Je reviens après mon combat contre Bébé Saloum. Je suis resté seulement un mois environ et j’étais dans des entraînements très durs. Je ne ressens rien de particulier. Rien n’a changé pour moi», dit-il. Une fois n’étant pas coutume, le pensionnaire de Thiaroye Cap-Vert est arrivé samedi un peu plus tard que d’habitude. Sur ce, il s’explique : «Il est vrai que je suis arrivé aujourd’hui un peu en retard par rapport aux autres lutteurs. Ce n’est pas que j’attendais Ablaye Ndiaye comme le pensent certains. Loin de là.»

Aussi, Reug Reug s’est prononcé sur les prédictions disant qu’il ne pouvait réussir une aussi bonne saison comme pendant les trois années passées. «En réalité, plus il y a des lutteurs de valeur, mieux c’est pour moi. J’entends dire que ce ne sera pas facile pour moi cette saison. Mais je laisse tout entre les mains de Dieu. Ce qui est important c’est que ceux qui priaient pour moi le font toujours, j’ai confiance en moi et je crois dur comme fer aux entraînements qui constituent, pour moi, la seule clé de réussite. Reug Reug a grandi. Il suffit de me voir pour s’en rendre compte. Par rapport à mes confrontations avec Ablaye Ndiaye comme le prévoient certains, je donne rendez-vous aux amateurs. Tout se passera dans l’enceinte. C’est le sport et le meilleur va certainement gagner.»

S’il y a un lutteur qui gagne bien sa vie en lutte traditionnelle sans frappe, c’est bien Reug Reug. Celui que beaucoup d’observateurs considèrent comme le meilleur de toute l’histoire de la lutte simple a gagné, entre novembre 2015 et mai 2016, 20.460.000 FCFA, soit en moyenne presque 3 millions par mois.

Entre le samedi 7 novembre 2015 à Iba Mar Diop, lors du gala qu’organisait Zale Lô à l’occasion de son jubilé, et le dimanche 5 juin à Adrien Senghor lors de la journée de Ndingler Productions, Reug Reug a participé à 16 galas de lutte traditionnelle sans frappe. Il a remporté les 13 et perdu trois fois seulement en finale. Dans l’ensemble, le King de la lutte sans frappe a gagné 19.460.000 FCFA et 10 boeufs. Et comme les boeufs sont estimés à 100.000 FCFA l’unité, les 10 valent un million de francs.

Au total alors, Djiné Thairoye se retrouve avec 20.460.000 FCFA sur une période de sept mois. En moyenne donc, Reug Reug gagne 2.922.000 FCFA par mois. Un chiffre qu’on peut sans risque arrondir à 3 millions de nos francs. Qui dit mieux ? Pour sûr, plusieurs des lutteurs qui évoluent dans l’arène avec frappe n’ont pu amasser une telle fortune. D’ailleurs, le Nouveau Prince de la lutte simple a disputé un combat en frappe, contre Balla Gaye Jr de l’école de lutte Balla Gaye, qu’il a battu sans forcer. Un cachet qui n’a pas été pris en compte dans ce calcul.

Parcours de Reug Reug : 16 galas disputés

Samedi 7 novembre 2015 à Iba Mar Diop : jubilé Zale Lô
Perd en finale devant Mamady Ndiaye (300.000)

Dimanche 8 novembre à Iba Mar : Diaks
Bat François Emile Gomis en finale (1.200.000)

Samedi 14 novembre à Adrien Senghor : Cheikh Omar Productions
Bat en finale Modou Ndiaye Tine (600.000)

Dimanche 15 novembre à Iba Mar : Diaks
Perd en finale devant Thiaka Faye (750.000)

Samedi 26 décembre à Mbour : Luc Nicolaï
Bat en finale El Hadj Ousmane Thior (2.500.000)

Dimanche 31 janvier 2016 à Iba Mar Diop : Diaks
Bat en finale Thiaka Faye (1.500.000)

Samedi 27 février à Gandiaye : Babacar Diagne
Bat en finale Dibocor Diouf (800.000)

Dimanche 28 février 2016 à Ndiaye Ndiaye Fatick : Pape Dia
Bat en finale Modou Pouye (10 boeufs et 40.000)

Dimanche 6 mars à Demba Diop : Alpha Samb
Bat en finale Yékini 2 (2,4 millions)

Samedi 2 avril à Iba Mar : Ndef Leng
Bat en finale Franc (1,5 million)

Lundi 4 avril à Demba Diop : Diaks-Fallou Ndiaye
Perd en finale devant Franc (1.350.000)

Dimanche 17 avril à Demba Diop : Yékini
Bat en finale Boy Faye (2.400.000)

Dimanche 15 mai à Gandiaye : Diamé Diouf
Bat en finale Abdou Diop (1.100.000)

Samedi 21 mai à Fatick : Yékini
Bat en finale Moussa Diop (1.300.000)

Samedi 4 juin à Lat Mingué : Yékini
Bat en finale Moussa Diop (1.300.000)

Dimanche 5 juin à Adrien Senghor : Ndingler
Bat en finale Zambala (420.000)

 

Recent posts

commentaires

live comment