Faits-Divers

Faits-Divers

ACCUSÉS DE VOL : Des policiers de la brigade de recherches des Hlm échappent à un lynchage à Colobane

  • Source: : Seneweb.com | Le 01 juillet, 2008 à 13:07:39 | Lu 6072 fois | 0 Commentaires
content_image

ACCUSÉS DE VOL : Des policiers de la brigade de recherches des Hlm échappent à un lynchage à Colobane

Des éléments de la brigade des recherches du poste de police ont échappé de justesse à un lynchage au marché de Colobane. Alors qu’ils étaient en filature, sur les basques d’une personne suspectée d’être un trafiquant de drogue, ils ont été accusés par un commerçant de lui avoir soutiré 450.000 francs qu’il gardait dans une des poches arrière de son pantalon. Mais à l’arrivée, l’argent était bien dans la «banane» du commerçant accusateur.

C’est un peu après 18 heures que trois policiers, appartenant à la brigade de recherches du poste de police des Hlm, habillés en civil, se sont pointés au marché de Colobane. Ils étaient en filature derrière une personne suspectée d’être un trafiquant de drogue. Le suspect avait un sac à dos. Lorsqu’il s’est arrêté, les policiers ont décidé de passer à l’acte. Ils arrivent à hauteur du suspect et lui réclament sa pièce d’identité après avoir exhibé leurs cartes. Un des commerçants, en l’occurrence Cheikhou Oumar Mbaye, qui discutait avec le suspect est lui aussi invité à présenter sa carte d’identité pour une vérification d’identité. Ne l’ayant pas sur lui, il a invité les policiers à le suivre jusqu’à sa cantine située à quelques mètres de là. Une fois devant son étal, le commerçant s’est subitement mis à fouiller ses poches et a fini par pointer le doigt sur les policiers, les accusant d’avoir chipé les 450.000 francs qu’il disposait. Joignant l’acte à la parole, il a ameuté ses collègues qui ont aussitôt afflué pour régler leurs comptes aux policiers. Ces derniers battent en retraite pour se dégager, sachant qu’ils sont en danger. Une foule en furie les suit jusqu’à la gare routière de Colobane où ils s’étaient retranchés. Mais la foule devient de plus en plus opaque et les policiers se trouvent à deux doigts d’être lynchés. Une personne ayant assisté à la scène joint alors au téléphone Mme le commissaire Khary Sidibé qui a dépêché immédiatement ses éléments de la brigade des recherches sur les lieux. Suivant les instructions du commissaire, les policiers indexés, son accusateur et deux témoins ont été embarqués en direction de la police de Bel air. Sur place, les policiers ont été fouillés, en présence du commerçant et des deux témoins. Mais rien n’a été trouvé sur eux. Malgré tout, Cheikhou Oumar Mbaye a maintenu ses accusations. Mme le commissaire lui a alors demandé de les fouiller lui-même. Les policiers ont ainsi été déshabillés jusqu’à ce qu’il ne leur reste que leurs slips et le commerçant est prié de les fouiller. Ce qu’il a fait, mais n’a rien trouvé. Mme le commissaire a alors demandé au commerçant de se soumettre, à son tour, a une fouille. La surprise des policiers sera grande lorsque, ayant ouvert la «banane» que le commerçant avait autour de la taille, ils ont découvert l’argent que le commerçant réclamait. Ce dernier de se fondre en excuses, soutenant qu’il est prêt à supporter toute sorte de sanction parce qu’il sait qu’il a fauté en accusant de vol des policiers qui n’ont rien fait. Il avait oublié qu’il avait changé l’endroit où il avait gardé l’argent. Il a été gardé à vue et sera incessamment déféré au parquet, nous assure le commissaire Sidibé.


Auteur: Daouda MINE - Seneweb.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]