Warning: ini_set(): Cannot find save handler 'memcache' in /web/senwww/public/index.php on line 3
[PAGE ECO] La face sombre de la Présidence : Entre opacité et scandales
Jeudi 27 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

[PAGE ECO] La face sombre de la Présidence : Entre opacité et scandales

Single Post
[PAGE ECO] La face sombre de la Présidence : Entre opacité et scandales

Institution suprême du pays, la Présidence est loin d'être l'institution la plus transparente de la République. En effet, 20 années après la première alternance, le rideau de l'opacité couve encore les dépenses présidentielles, la gestion des scandales qui ont éclaboussé l'institution etc.

La sordide affaire semblait directement sortie d'une fiction hollywoodienne. Sauf que là, ce n'était pas Al Pacino qui était à l'œuvre, mais, le président de la République du Sénégal qui offre une valise bourrée de billets de banque à un haut fonctionnaire du Fmi. La scène se déroule le 25 septembre 2009 au cœur de la présidence de la République.

Ce soir-là, alors que les clignotants du pays étaient au plus rouge, Alex Segura est en fin de mission dans le pays. Le Président Wade l'invite à dîner. Au terme du souper, il lui offre une mallette contenant 133 000 euros. Un scandale, crie l'opinion! Pour se défendre, la présidence parle de "présent". Au même moment, le contribuable est abandonné aux délestages, la tension des prix des denrées, les inondations…

Scandales jamais élucidés

Octobre 2009, alors que l'affaire Segura ne s'était pas encore estompée, un scandale, tout aussi nauséeux, embaume l'air à la présidence. La mallette présidentielle fait l'objet de vols récurrents de numéraires. Qui en est l'auteur ? La présidence minimise. Aucune enquête sérieuse ne sera instruire. L'Omerta couvrira les coupables et l'opinion ne sera jamais édifiée sur cette affaire non plus.

En 2012, le Président Macky Sall prend les commandes du pays. Durant sa campagne, il chantait l'éthique et la sobriété dans la gouvernance. Mais, quatre mois seulement après son installation, il piétine le code des marchés publics. Un marché de 1,5 milliard est contracté pour l'acquisition de 25 véhicules destinés à la présidence. Le signal est sombre.

Cette liste de cas non exhaustifs témoigne avec éloquence, qu'au cours des dernières décennies, la présidence de la République, siège de l'institution suprême du pays, n'aura aucunement été un exemple de transparence. Au contraire, les scandales qui y naissent sont étouffés. Le commun des citoyens, n'a que très peu d'informations sur la gestion des deniers qui y sont affectés.

Ces questions jamais élucidées

Combien nous coûtent les voyages du chef de l'État ? Les dépenses de révision de l'avion présidentiel sont-elles auditées ? D'où viennent les ressources que dépense la Première dame ? Comment sont utilisés les fonds de sa fondation ? Combien de conseillers, de conseillers spéciaux, de ministres-conseillers, de chargés de missions, d'ambassadeurs itinérants a nommé le chef de l'État Macky Sall ? Les milliards qui y sont affectés sont-ils efficacement dépensés ? Autant de questions sur lesquelles le contribuable n'aura aucun renseignement précis.

En effet, le siège de l'exécutif est semblable à un îlot qui ne figure pas sur la carte des organes de contrôle. De 2008 à nos jours, l'Armp a publié, au moins, 837 rapports d'audits. Rien sur la présidence. La Cour des comptes (à part quelques bribes dans la vérification des lois de finances) a audité, au moins, 87 structures. Mais jusqu'ici, pas grand-chose sur la gestion à la présidence. L'Ige, dans aucun de ses rapports déclassifiés ne parle de la présidence, ni l'Ofnac, dont certaines des plaintes reçues concernent directement la présidence.

Les corps de contrôles assument-t-ils ?

Et pourtant, les textes de nos corps de contrôle sont clairs. Par exemple, la loi n° 2011-14 du 8 juillet 2011, portant statut des Ige, renseigne, en son article 6, que "les missions de l'Ige, en tant qu'Institution supérieure de contrôle de l'ordre administratif, s'exercent sur l'ensemble des services publics de l'État, quel que soit leur mode de gestion ou leur localisation géographique; les entités publiques et parapubliques; la gestion administrative et financière des Institutions de la République (…)"

Pour la Cour des comptes, la loi organique numéro 2012-23 du 27 décembre 2012 clarifie que "tout comptable public doit rendre compte de sa gestion devant la Cour des Comptes" et qu'est comptable public, "tout fonctionnaire ou agent ayant qualité pour exécuter au nom d'un organisme public des opérations de recettes, de dépenses ou de maniement de titres, soit au moyen des fonds et valeurs dont il a la garde (…)". Alors, qu'est ce qui empêche nos corps de contrôle d'édifier les citoyens sur l'utilisation des ressources affectées à la présidence ? Nos corps de contrôle assument-ils pleinement leurs responsabilités?

Et pourtant, cela se fait dans bien des pays. En France, par exemple, quoique le Budget général de l'État trône à 338 milliards d'euros (221 390 milliards de Cfa), soit 54 fois le budget du Sénégal, n'empêche, dans ce pays, la Cour des comptes vérifie et rend publics les détails de l'utilisation de chaque sou affecté l'Élysée. De la gestion du parc automobile, en passant par les déplacements présidentiels (135 en 2018 pour 20,1 millions d'euros), les dépenses de la Première dame… Tout. Même les dépenses de la sécurité présidentielle sont audités et le résultat publié.

Des exemples parlants

Et même, "lorsque le Président de la République et Mme Macron effectuent un déplacement privé à bord d'un des avions de l'ET 607 (flotte présidentielle), un titre relatif au coût du transport est émis (sur la base du prix d'un vol commercial) que le Président rembourse. Il en va de même pour les autres dépenses privées comme les frais de bouche. Ainsi, 5 403 € ont été remboursés par le Président en 2018", renseigne la Cour des comptes française. Au Sénégal, le chef de l'État sacrifie-t-il à cette exigence?

Notre pays peut aussi prendre exemple sur les Usa. En 2017, le Government Accountability Office (Gao), la Cour des comptes américaine, auditait 4 voyages de Trump et sa famille. L'audit a conclu, en toute transparence, que les organismes fédéraux ont dépensé environ 13,6 millions de dollars pour les voyages à Mar-a-Lago. "Les départements de la défense et de la sécurité intérieure 8,5 millions de dollars et 5,1 millions de dollars, respectivement.

Les services secrets 396 000 dollars pour protéger les fils du président et leurs conjoints. Nous avons recommandé que les agences se conforment aux exigences de déclaration des coûts de protection", indiquait le corps de contrôle dans son rapport, consultable par tous sur son site web.

Les éclairages d'un ex Ige

Ndouda Fall Kane est ancien Inspecteur général d'État. Il explique qu'"en réalité, dans la pratique, la présidence n'a jamais été auditée". "Si vous regardez l'Assemblée nationale, lors de la présentation des budgets des institutions, on parle des crédits globaux. Ils le votent globalement sans débat autour des crédits alloués au président, à l'assemblée etc. On aurait pu, peut-être, en termes de transparence, aller dans les détails. Mais, même s'il n'y a pas de contrôle a priori, il peut y avoir contrôle a posteriori par la Cour des comptes. Parce qu'il y a la loi de règlement", explique-t-il.

Il renseigne qu'à la présidence, c'est le comptable public qui est chargé de l'exécution du budget. C'est lui qui présente le compte de gestion à la Cour des comptes. "Mais, en dehors des fonds politiques, la Présidence, tout ce qu'elle fait est justifié. Au moment de payer, le comptable chargé du paiement vérifie la régularité des pièces fournies. Et lors de la présentation du compte de gestion, les pièces justificatives de la présidence sont examinées et lors de la loi de règlement aussi", ajoute-t-il.

"Tout ce qu'ils font est justifié sauf…"

"Mais, auditer la présidence à proprement dite? Qui est une structure assez sensible, l'institution suprême. On ne peut se lever pour dire je vais aller auditer la présidence. Mais, toutes les dépenses, en dehors des fonds politiques, sont justifiées. Quand on achète des voitures là-bas ils passent des marchés. Seulement, ils bénéficient souvent des dispositions particulières du code des marchés. Parce qu'il y a des choses que la présidence achète qui ne font pas l'objet de marchés. Elle gère la souveraineté de l'État", estime M. Kane.

Aujourd'hui, la présidence de la République a du chemin à faire, en termes de transparence. Elle doit s'engager dans le sillage des bonnes pratiques en la matière. Ce, surtout que le pays va bientôt commencer à amasser ses premières recettes pétrolières.

En effet, même si ses services rendaient compte au moment où le chef de l'État supprime les lignes téléphoniques de l'administration et lève la subvention sur le prix de l'électricité pour optimiser les ressources ses États, ces institutions doivent certainement au contribuable, le minimum de transparence. Or, le contribuable a très peu d'informations sur l'utilisation des ressources au niveau de la présidence. Et ce serait une révolution, pour l'exemple, que la présidence de la république du Sénégal se met en mode transparence afin de lever toute opacité sur la destination des fonds qui lui sont alloués annuellement. Des fonds dont l'utilisation demeure quasiment un mystère pour le contribuable sénégalais.


liiiiiiiaffaire_de_malade

24 Commentaires

  1. Auteur

    En Janvier, 2020 (13:04 PM)
    le journalisme au Sénégal c'est du n'importe quoi; ça c'est tout sauf de l'information. Des journalistes qui s'avent pas glaner de l'info





    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (15:42 PM)
      texte de très très très haute facture, les idiots auront du mal à comprendre la portée. pour ma part je le présenterai à mes étudiants. please seneweb c'est là qu'on vs attend
    • Auteur

      Bon Article

      En Janvier, 2020 (16:08 PM)
      arrêtez de critiquer inutilement. l'article est bon et sensible plutôt le citoyen. l'article parle plutôt du devoir être qui peut être discutable si on a un élevé et disqualifie les faits qui sont contraires à la norme. cet article est mille fois meilleur que les articles qui ne parlent que sexe.
    • Auteur

      Anonymous25

      En Janvier, 2020 (10:25 AM)
      bien au contraire. je dirais enfin du journalisme sur seneweb!
      j'ai moi-même souvent critiqué ici la rédaction de seneweb, mais cet article est non seulement utile, en tant qu'il met nos dirigeants devant leurs contradictions et met en lumière le long chemin qu'il nous reste encore à faire en matière d'éthique dans la gouvernance publique, mais il est aussi bien écrit.

      félicitations et encouragements à m. youssouf sane.
  2. Auteur

    En Janvier, 2020 (13:14 PM)
    good investigations! c'est ce qu'on attend de ce site. Et c'est vrai, nous sénégalais on ne sait rien de ce que le président fait de notre argent
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (14:53 PM)
      franchement, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un article de cette facture sur seneweb (ni dans beaucoup de journaux online ou offline), mes encouragements au monsieur.
      ceci étant dit, un journaliste qui ne reçoit pas l'information doit aller la chercher de gré ou de force.
      vu que l'ancien membre de l'ige là affirme que toutes les dépenses (à part celles des fonds politiques) sont justifiées, ça veut dire qu'un journaliste espiègle doit pouvoir trouver les traces écrites de ces dépenses pour éclairer la lanterne des sénégalais.
    Auteur

    Macky Sall

    En Janvier, 2020 (13:30 PM)
    Ce bouffon de President va dégager 2024 inchalah

    Aucuns chiens de Haalpulaar ne dirigera plus jamais le Senegal
    • Auteur

      Reply_authorreply

      En Janvier, 2020 (14:56 PM)
      voila ce sont les chiens qui ont baisé ta maman pour t'avoir
      sale batard
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (15:42 PM)
      les mêmes chiens qui disaient qu'il n'aura pas de second mandat. maintenant il parle de 2024. nous on ne parle pas on agit bande de connard paresseux.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (13:34 PM)
    Je me demande comment ces gars de Seneweb arrivent à vivre en rackettant, jetant l oppropre en calomniant mentant pour du pognon
    Auteur

    Nimportequoi

    En Janvier, 2020 (13:41 PM)
    Et tu as ouvert ta bouche pour raconter ça ? quelle info tu as apportée ? que du bavardage....vraiment, à aucun moment tu n'a donné des chiffres ! tu parles de budget, et tu ne sais rien sur les chiffres ! il faut la fermer alors.

    Et puis c'est maintenant que tu te réveilles...Quelle présidence africaine est contrôlée par la cour des comptes ?

    Sinon tu crois que les gens s'enrichiraient comment ?

    Tu as des gens qui ont été ministre une fois et qui après n'ont plus rien fait du reste de leur vie mais qui vivent bien !

    ça te montre l'ampleur du désastre; la masse d'argent qu'ils ont volé !

    8 milliards de budget pour la présidence d'un petit pays de même pas 15 millions d'habitants

    Avec des premières dames qui n'ont jamais travaillé de leur vie et qui brasse de l'argent ... et on est là à se dire : oui ! d'où elles prennent cet argent ? mais des caisses de l'Etat.

    Même les fonds politiques en France sont contrôlés..et on sait à combien ça s'élève ! Pourquoi on ne vous dit pas combien c'est au sénégal ?

    Tu t'imagines, un président se fait 8 milliards par année d'un mandat....au bout de 5 ans il a 40 milliards; et au bout de 2 mandats il a 80 milliards et s'il réussit à intimider suffisamment sa population il reste plus longtemps.Tous les chefs d'Etat africains sont milliardaires...vous croyez que l'argent vient d'où ? Des fonds politiques..lorsqu'ils partent ils emportent la caisse
    Auteur

    En Janvier, 2020 (13:53 PM)
    Le véritable défit du Sénégal doit être le combat pour la transparence. Les ressources de l'état augmentent d'année en année depuis 1995 et dépassent actuellement les 2400 milliards. Par conséquent, la transparence permet une meilleure redistribution pour améliorer le niveau de vie des sénégalais et éviter qu'un minuscule groupe de personnes s'accaparent des ressources. Cela qui est à l'origine de beaucoup de contestations sociales dans certains pays comme le Liban le Chili etc.
    Auteur

    Yeet

    En Janvier, 2020 (13:57 PM)
    L’arnaque d’apres les independances!!! Un peu part out en Afrique!!!!
    Auteur

    Loulou

    En Janvier, 2020 (14:21 PM)
    Nous la jeunesse africaine, nous devons nous soulever contre ces pratiques occultes. Car en effet, tout l'argent qui est dépensé par nos institutions se fait au dépend de la population. Rien ne justifie que la loi ne soit pas respecté dans ce pays. Le fait que le Président décide délibérément de violer le code des marchés publics est tout simplement scandaleux. Et ce que nous apprenons à travers ces journaux, ce n'est que la face caché de l'iceberg. il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons dans les agissements de ce gouvernement. Et c'est triste !



    J'invite la jeunesse sénégalaise mais plus largement africaine à être consciencieuse et de prendre ses responsabilités car les défis sont énormes.



    Vive l'Afrique, vire le Sénégal !
    Auteur

    En Janvier, 2020 (14:42 PM)
    Qu'ils sont cons à Seneweb pour nous prendre pour des cons! Le but de cet article est simplement de dénigrer le président de la République. Après juste un passage sur Wade, cet discipline de SONKO et adepte de la secte Satanique islamo-anarchiste PASTEF vomit son torrent de mensonges fabriqués dans des laboratoires spécialisés de sa secte avec l'objectif secret de déstabiliser le pays. Croyez moi, il en sera durant tout le mandat présidentiel. La victoire de Macky Sall à la présidentielle leur est restée comme une arrête dans la gorge et les éternels perdants ont adopté la stratégie de diabolisation de Macky pour déstabiliser le pays pour parvenir à leurs fins: le pouvoir.

    • Auteur

      Contribution

      En Janvier, 2020 (17:22 PM)
      en afrique malheureusement les supporteurs du president en place agissent comme des moutons de panurge ! ils pensent qu'ils doivent tout le temps etre derriere le president meme si ce dernier commet des delits graves qui sont passible de la haute trahison !!!!! donald trump le president le plus puissant de la planete est attrait devant le senat pour cause d'impeachment ! et pourquoi donc en afrique nos presidents et nos dirigeants devarient etre au dessus des lois ????????????????

      combien de dossiers ne sont pas encore elucides et ne le seront certainement pas (les dossiers ofnac par exemple ) , comment se fait il que cette nebuleuse des 94 milliards ,de petrotim ne soit pas elucidee afin que les senegalais sachent ou se trouve la verite ?

      vous les mecs de l'apr arretez de faire toujours de la politique politichienne et pensez d'abord au pays et au peuple !! ce n'est pas une affaire de pastef , c'est une affaire nationale ! soyez raisonnable ! tout cet argent presume detourne appartient aux senegalais y compris vous ,le minimum c'est qu'a chaque fois qu'il y a un scandale ,que la justice se saissie et elucide l'affaire !!!!! macky sall sou peu ne sera plus la ! le senegal lui continuera d'exister ! pensez a vos enfants et a vos petis enfants !

      c'est a cause de tous ces facteurs qu'il sera difficile a l'afrique de decoller !!!!!!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (11:43 AM)
      en fin de compte monsieur, tu ne remarques pas que tu es partisan de l'opacité et la non transparence sur gestion de nos ressources?
      est ce 5 au moins tu peux accepter la véracité du contenu de l'article? si oui , tu ce que tu dis n'est que calomnie et tu devrais avoir honte d'être chair à canon pour le pouvoir.
      medites bien la signification de la sourate 104 al hum maya
      je m'excuse si je t'ai offensé . j'essaie juste que tu te reveilles enfin.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (14:48 PM)
    je me nomme Myriam,je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d'une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu'il ne veut plus de moi qu’il ne m'aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j'ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j'ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m'a donné le contact d'un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c'est lui qui m'a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 3 jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact:

    Veuillez cliquez sur son site pour avoir tous ces contacts,Voici son site : www.voyant-marabout-chango.simplesite.com
    Auteur

    En Janvier, 2020 (15:16 PM)
    Encore un article consipirationnaliste pour faire vendre.. Rien de nouveau.. Des informations tirees des chaussures du jourmaliste
    Auteur

    Mascarade

    En Janvier, 2020 (15:18 PM)
    C'est bien , il est tout sauf objectif votre article. Je me demande si c'est pas Sonko l'auteur de l'article.
    Auteur

    C'est Une Honte

    En Janvier, 2020 (15:21 PM)
    Macky Sall a fait rentre le pays dans une nouvelle dimension, il a coupe les depenses ministerielles qui faisaient la fete au temps de Wade et Diouf. Enfin un President qui a ramene un reel changement. Et vous avez le courage d'ecrire ce torchon ???
    Auteur

    En Janvier, 2020 (15:22 PM)
    Je suis vraiment tres curieux de savoir d'ou ils ont sorti leur informations pour cet article pcq ce sont des choses tres tres precises. Si je devais deviner, je dirai qu'ils ont tout invente dans le but de remplir le journal. Je les invite a regarde chez les pays voisins et ils reviendront la queue entre les jambes au Senegal !
    Auteur

    En Janvier, 2020 (16:39 PM)
    Sof
    Auteur

    Opinion

    En Janvier, 2020 (16:59 PM)
    La nouvelle DMG ( direction des moyens généraux ) de la Présidence est entrain de faire une mutation formidable. Une première sous les tropiques, elle est entrain de s'inscrire dans une démarche de la performance et de la transparence !!! Des efforts qui vont dans le bon sens à encourager et à saluer .....

    L'auteur de l'article, si il était animé de bonne foi aurait du/pu citer cela .... si rare pour être souligné. Renseigner vous correctement avant de balancer de gros titres
    Auteur

    Edwy Plannel

    En Janvier, 2020 (20:26 PM)
    Le secret est par essence contre-révolutionnaire. Par conséquent, le régime nouveau se donne pour première ambition de permettre et de mériter la transparence des affaires publiques.



    Le droit de savoir de Edwy Plenel - Edwy Plenel
    Auteur

    Mohamed Seck

    En Janvier, 2020 (20:28 PM)
    Ainsi, Seneweb pointe du doigt ce que beaucoup ont constaté, la gestion des néolibéraux a été moins vertueuse que celle des précédentes administrations, or c'est ce qu'il faut éviter pour faire marcher un pays, la tête ne doit pas être pourrie et il met en exergue le rôle des corps de contrôle en France et aux Étas unis, certainement, des pays ne pratiquant pas aussi la surfacturation comme c'est le cas chez nous depuis l'an 2000. Et même si quelqu'uns s'offusquent que la mise en branle de la destitution de Donald Trump n'est pas basée sur des faits largement consistants, on peut croire qu'il y a des dispositions légales dans leur arsenal juridique pour tenir le procès, ce qui est absent chez nous parce que Macky Sall choisit en toute liberté qui de Khalifa Sall en passant par Karim Wade il faut juger pour faits de corruption sur la base du profil de ces derniers dans leur capacité à le mener à rudes épreuves lors des élections présidentielles. Donc, il songer à anéantir cette capacité des futurs présidents à choisir les dossiers qui feront l'objet d'une poursuite judicaire sur la base d'intérêts crypto-personnels.
    Auteur

    Edwy Plennel

    En Janvier, 2020 (20:32 PM)
    Publicité : rendre public et rendre au public. L'envers de l'opacité et du secret.

    Hervé Edwy Plenel, dit Edwy PlenelLe Droit de savoir (2013) de Hervé Edwy Plenel, dit Edwy Plenel
    Auteur

    En Janvier, 2020 (23:09 PM)
    Seneweb nak nioy bind sene article bravo weul ko sene bopp. Amou noou beneu diom. Lou nul li.
    Auteur

    Mag

    En Janvier, 2020 (03:14 AM)
    Go Mackey cassette toi
    Auteur

    Baylel Gaye

    En Janvier, 2020 (05:44 AM)
    Alex Segura et l'institution qu'il représente ressassait chaque jour que les africains étaient tous corrompus et en particulier le gouvernement sénégalais de l'époque . Cela exaspérait le Président Wade qui connait bien les hommes et le système financier international. Il fallait dénoncer ces donneurs de leçons qui paraissaient si cleans et qui pourtant étaient parmi les plus pourris. Wade a joué de son intelligence pour sauver l'honneur de l'Afrique et démontrer à la face du Monde que ces austères fonctionnaires interna gardiens de l'orthodoxie financière faisaient partie des ripoux qu'ils dénoncent chaque jour.. .Dès l'embarquement de Segura ,une rumeur est suscitée à partir de Dakar qui insinuait que tel haut cadre du FMI allait débarquer à Madrid avec une mallette bourrée d'euros .la puce est mise dans l'oreille des gabelous espagnols . La fouille et la confirmation de l'information . Pour sauver son image ,le FMI met en oeuvre ses puissants réseaux et l'affaire est vite étouffée et mise sur le compte du gouvernement sénégalais pour tentative de corruption d'un fonctionnaire du FMI.

    Le président Wade a réussi son coup . Très malheureusement la presse sénégalaise n'a pas su mesurer le degré d'intelligence de Wade qu'on accusa et continue d'accuser comme le président le plus corrompu que le Sénégal ait jamais connu.. DOMMAGE !!!!
    Auteur

    Badara Ndoye

    En Janvier, 2020 (10:20 AM)
    le palais est appelé le lieu de ndjibarane ou chacun vient présenter ses karfakoukhas au président.attention ils sont faux.
    Auteur

    Mo Farah

    En Janvier, 2020 (12:24 PM)
    A travers cet article je pense que la présidence de la république du Sénégal doit faire des efforts de transparence dans la gestion des biens du pays.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email