Societe

Societe

OMVS - ATT, Wade, Abdel Aziz et Komara : le rêve de 59 MW, de 40 000 ha aménagés …

  • Source: : Xibar.net | Le 03 novembre, 2009 à 09:11:05 | Lu 3281 fois | 0 Commentaires
content_image

OMVS - ATT, Wade, Abdel Aziz et Komara : le rêve de 59 MW, de 40 000 ha aménagés …

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) vient de démontrer qu’elle a une vie, à travers plusieurs actes posés vendredi dernier par ses chefs d’Etat membres qui s’étaient retrouvés dans la première région du Mali, Kayes, précisément dans un modeste village, Felou.

C’est là que les Présidents malien Amadou Toumani Touré, mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, sénégalais Abdoulaye Wade et le Premier ministre guinéen Kabiné Komara ont procédé à la pose de la première pierre du pont barrage hydroélectrique de Félou.

Situé dans la commune rurale de Hawa Dembaya, Félou est un petit village à 25 km à l’est de la ville de Kayes. Les jours se suivent et se ressemblent, mais le 30 octobre a vu ce qu’aucun autre n’avait vu à Felou: trois chefs d’Etat et un Premier ministre ont mis en route des projets qui rallument l’espoir des populations. La mobilisation des habitants était à la hauteur de l’évènement rarissime, historique mais attendu. Le maire de Hawa Dembaya, Ibrahima Sarr pouvait-il espérer mieux ? Le président de la République du Mali, Amadou Toumani Touré, président en exercice de la conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'OMVS, a souligné les mérites de cette organisation qui vient de faire presqu’en une pierre trois coups, à savoir la pose de la première pierre d’un barrage hydroélectrique, le lancement des travaux pour la navigation sur le fleuve Sénégal et la distribution de moustiquaires aux populations. « C’est un événement historique et unique », a fait remarquer Amadou Toumani Touré, avant de rendre un vibrant hommage aux pères fondateurs de l’OMVS, qui ont créé l’ancienne Organisation des Etats riverains du Sénégal (OERS). «Dans une démarche de visionnaire, ils ont doté nos pays d’un outil qui s’est révélé un puissant catalyseur de développement dans les domaines énergétique, hydraulique, agricole, environnemental», a indiqué le Président ATT. L’énergie demeure à cet effet un domaine privilégié. Le barrage hydroélectrique de Félou prévu pour être inauguré en 2012 prolongera la liste, après le barrage de Diama au Sénégal en 1986 et le barrage hydroélectrique de Manantali en 1988 au Mali. Cet ouvrage dont la première pierre vient d’être posée coûtera environ 120 milliards Fcfa. Il est financé par la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement (BEI) et produira 59 MW.

C’est l’entreprise chinoise Sinohydro Corporation qui devra exécuter les travaux. ATT a invité la population locale et les cadres de l’OMVS à réserver à cette entreprise, un meilleur accueil. Les chefs d’Etat malien, mauritanien, sénégalais et le Premier ministre guinéen après la pose de la première pierre du barrage de Felou, ont enchainé avec le lancement de la campagne de distribution de 3 100 000 moustiquaires imprégnées aux populations du bassin du fleuve Sénégal. Un échantillon a été symboliquement remis à des mères de famille. Puis dans la ville de Kayes ils ont lancé les travaux de restauration des berges du fleuve Sénégal. Il s’agit de travaux sur près de 3 km pour un coût de réalisation de 3 milliards Fcfa. Dans une seconde phase, le projet concernera le tronçon du fleuve allant de Kayes à Bafoulabé. ATT a annoncé également le Projet de gestions des ressources en eau et de l’environnement ainsi que le Programme de gestion intégrée des ressources en eau. Ce projet est financé à hauteur de 19 millions de dollars (environ 8,5milliards Fcfa) par le Fonds mondial pour l’environnement et le Royaume des Pays-Bas. Quand au Programme, il bénéficie d’un financement de la Banque mondiale pour un montant de 341 millions de dollars (environ 153 milliards Fcfa). Selon le président Touré, le volet agricole du Programme de gestion intégrée des ressources en eau permettra au cours des prochaines années l’aménagement de 40 000 hectares, la promotion de la pêche traditionnelle et de l’agroforesterie.

Enfin deux nouveaux bateaux baptisés « Bakoye » et « Banfing » ont été présentés aux chefs d’Etat. Ils ont trait à la mise en œuvre de la navigabilité du fleuve Sénégal, de Saint-Louis (Sénégal) à Kayes. « Ce rêve, voire ce pari insensé pour certains, commence à devenir réalité », selon le président ATT qui a annoncé la fin des travaux de balisage. Ces travaux ont été exécutés par la société d’exploitation de la navigation dont le siège sera établi à Nouakchott.


Auteur: Koaci - Xibar.net

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]