Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Faits-Divers

Des prostituées en œuvre au village des festivaliers : quand des gendarmes s’y mêlent.

Single Post
Des prostituées en œuvre au village des festivaliers : quand des gendarmes s’y mêlent.

Le village des festivaliers de Ngor  est un site d’hébergement de tous les artistes venus se produire à l’occasion de ce 3e festival mondial des arts nègres. L’ambiance y est bon enfant, normal ça se passe entre des jeunes issus de tous les coins du monde. Tout va donc bien sauf un fait tout de même étrange : des prostituées (au moins 7 ce vendredi 24 décembre) sont parvenues à pénétrer les lieux et grâce à la complicité des gendarmes postés à l’entrée, elles font leur business au village des festivalier de Ngor. 

Au village des festivaliers, les visites s’arrêtent normalement à partir de 21 heures et ne doivent y passer la nuit ou y séjourner que les festivaliers qui sont tous badgés et répertoriés. Comme c’est le lieu d’hébergement de tous les artistes venus participer à ce festival mondial des arts nègres, pour assurer la sécurité des personnes qui y sont logés depuis le 10 décembre, des gendarmes sont postés à l’accueil, filtrant les entrées et sorties des gens. Mais n’empêche, certains festivaliers se plaignent de l’incursion des belles de nuit qui ont pris d’assaut les lieux depuis lors. En effet, des prostituées sont parvenues –par quel stratège à accéder à l’intérieur du village des festivaliers et exercent leur métier sans gêne sous le nez des gendarmes et devant l’impuissance de certains artistes à les faire sortir selon des artistes Mauritaniens  

«J’étais assise au restaurant avec un festivalier togolais quand une de ces jeunes filles qui n’arrêtait pas de regarder mon ami a fini par se joindre à notre table avant de lui proposer une partie de plaisir en ma présence. Je lui ai demandé comment elle a fait pour entrer et elle nous a répondu qu’elle s’était arrangé avec un gendarme posté à la porte. La passe était à 15 milles mais quand mon ami a dit qu’il n’avait pas de préservatif, la belle de nuit a appelé quelqu’un au téléphone et c’est le même gendarme qui est venu frapper à sa porte pour lui en donner un» a déclaré un artiste mauritanien. 

Plus tard, notre source nous révélera avoir surpris une conversation entre un gendarme et une prostituée : «il (ndlr le gendarme) pensait que puisque je suis mauritanienne je ne comprenais pas le wolof et j’ai fait semblant de ne rien comprendre. J’ai entendu la fille lui demander de la laisser entrer et elle lui a glissé de l’argent. Une demie heure plus tard, il y a eu un autre gendarme qui les a fait sortir, elles sont revenues à l’accueil se plaindre au niveau du gendarme qu’elles avaient payé et ce dernier est alors intervenu pour qu’on les laisse tranquille à l’intérieur. Ensuite le gendarme est venu me voir dans ma chambre pour me parler car il a compris maintenant que je comprenais le wolof et que j’ai assisté à son jeu avec les prostituées. Il dit qu’il veut me parler.». Une version logique et difficile à démonter car votre reporter a bien vu de ses propres yeux au moins sept prostituées manger au restaurant des festivaliers le vendredi 24 décembre. Des filles qui ne s’en cachaient même pas.

Sans commentaire !


Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    Deveud

    En Décembre, 2010 (15:12 PM)
    Eh bin didon
    • Auteur

      Lejusticiable

      En Décembre, 2010 (16:00 PM)
      laissez les gendarmes tranquilles!!!
      leur chef a fait la meme chose avec segura!!!!!!!!!!!!!!!!
  2. Auteur

    ........

    En Décembre, 2010 (15:21 PM)
    quelques prostituées ont pénétré ces lieux réservés aux festivaliers! mais combien de festivaliers depuis le début du fesman auront pénétré les fiefs de prostituées! si le chiffre exact tombe un jour, les sénégalais auront encore une autre raison valable (en dehors de celles économiques financières et sociales) de manifester leur amertume quant à l'organisation de ce festival dans leur pays!
    Auteur

    Detectiv

    En Décembre, 2010 (15:41 PM)
    elles ont aussi le droit de faire des affaires non
    • Auteur

      Femme_delombre

      En Décembre, 2010 (15:55 PM)
      franchement, c'est de la discrimination!! degn leneu warone diokh beneu allée à proximité du festival, qu'elles puissent faire leurs affaires!

      gâteau bi gneup nio si wara lekkk
    Auteur

    Dia

    En Décembre, 2010 (15:51 PM)
    Et notre fidèle serviteur de reporter qu'est-ce qu'il est cherché dans le village à pareille heure ?
    Auteur

    The King

    En Décembre, 2010 (16:04 PM)
    Ellles sont facilent à reperer car j'en ai vu 4 mois au niveau du restaurant!!! Elles ont des tailles fines avec une qui s'est rasée la tete les autres péruque!!!

    De grace le service d'ordre ayaient un peu de respect envers notre patri!!! Vous savez pas ce que vont raconter ces festaviliers une fois chez eux alors montrons une bonne image de notre nation pleaz!!!

    Peace!!!
    Auteur

    Paaaaaaaathie

    En Décembre, 2010 (16:20 PM)
    mbarass rek

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Fall

    En Décembre, 2010 (16:21 PM)


    La passe était à 15 milles mais quand mon ami a dit qu’il n’avait pas de préservatif, la belle de nuit a appelé quelqu’un au téléphone et c’est le même gendarme qui est venu frapper à sa porte pour lui en donner un» a déclaré un artiste mauritanien



    Ce narrrr elle en sait trop_elle a assiste a toute la conversation entre la prostituee et le togolais_serait elle dans la chambre pour avoir des informations aussi detaillees, j en doute_

    Mon grand pere me disait toujours mefie toi des narrrr, ce sont des narrkate cad menteur
    Auteur

    Aly

    En Décembre, 2010 (16:49 PM)
    Ce qui me gene dans tout cela c'est la legerete des gendarmes, les prostutuées c'est autre chose

     :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :sn: 
    Auteur

    Teug_life

    En Décembre, 2010 (01:04 AM)
    Fesman bullshit la ou il y'a des besoins beaucoup plus important com l'electricite, les denrees de premiere nessecites et puis tan d'autre on nous parle de Fesman nougni def ba dou am prostitution et puis avec l'aid des gendarmes du jamais vu thiay fougniou dieum ak famille wade!
    Auteur

    Leuz

    En Décembre, 2010 (01:41 AM)
    tu na n a qua retourne e a mauritanie aulieu de bavarder et de critiguer on vous conet vous les une foie sortire a votre pauvre pays vous fait de n importe quoie vous etre raciste
    Auteur

    M'barka

    En Décembre, 2010 (11:50 AM)


     :haha: 
    Auteur

    Juuf Abdulaye

    En Décembre, 2010 (17:45 PM)
    Tout est rapporté par des Narr Guanar, ne soyez pas étonné

    D O U L c´est leur spécialité

    Auteur

    Danger The Docter

    En Décembre, 2010 (16:26 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   même son nom l'indique les gars: FESMAN = fesse + man ce qui traduit du FESSE LES GARS normal qu'il y aient des prostitués :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR