ATTAQUE A DIEGOUNE DANS LE DEPARTEMENT DE BIGNONA : Une autorité régionale échappe au lynchage

  • Source: : APS | Le 30 juin, 2008 à 05:06:39 | Lu 7138 fois | 0 Commentaires
content_image

ATTAQUE A DIEGOUNE DANS LE DEPARTEMENT DE BIGNONA : Une autorité régionale échappe au lynchage

Les attaques et les braquages sont loin de s’estomper dans la région méridionale du Sénégal. Jeudi 26 juin dernier, vers 17 heures, des passagers en direction de Kagnabon et de Bignona sont tombés dans une embuscade tendue par des hommes supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) aux environs de village de Diégoune. Sept voitures ont été arrêtés et les passagers dépouillés de leurs biens, argents et portables. 

Les coupeurs de routes sont devenus fréquents dans le département de Bignona. Il ne se passe plus une ou deux semaines où des incidents liés à leurs activités délictuelles ne se reproduisent. Ue situation qui commence même à lasser les populations si elles n’en étaient pas les malheureuses victimes depuis que le Mfdc s’est mis dans l’illégalité en réclamant l’indépendance de la Casamance.

Jeudi 26 juin dernier, les coupeurs de route armés se sont à nouveau signalés dans le département de Bignona. Parmi, les rescapés figurent une autorité régionale qui avec la vitesse qu’elle roulait a pu frôler la mort de peu. Selon les victimes « ce dernier n’avait pas aperçu la présence des forces du maquis sur l’axe au retour de Kagnabon. C’est juste après son passage que les rebelles ont ouvert le feu, touchant ainsi le radiateur de sa voiture ».

Les victimes de l’attaque sont bien convaincues qu’elles avaient affaire à des hommes du Mouvement des forces démocratique de la Casamance, a soutenu une des victimes qui a voulu cependant garder l’anonymat. Rencontrées, hier dimanche 29 juin à Ziguinchor, certains d’entre elles se sont volontiers confier. Le conducteur d’un des voitures attaquées de révéler que « l’incident a eu lieu dans la forêt de Diégoune. Les hommes armées, nous ont demandé de nous garer à 100 mètres dans la forêt pour ne pas attirer l’attention des autres passagers ».

Sept voitures ont été braquées par les malfrats, parmi ces véhicules ainsi immobilisés deux 4x4, trois petites voitures, deux cars de transports de 40 personnes, nous renseigne la victime. Elle indique que « les maquisards nous ont dépouillés de tous nos biens. Ils ont pris tous nos portables et notre argent qui s’élevait à 200 000 FCfa. Pour les autres qui n’avaient rien sur eux, ils ont tout juste reçus quelques coups avant d’être relâchés ». Et de poursuivre, « notre vie était certes en danger parce qu’on était terrifié en voyant ces hommes avec des armes blanches et des fusils, toutefois on rend grâce à Dieu qu’il n’y est pas de blessés, ni de morts ».

Selon les mêmes sources, deux des voitures braquées appartiennent à l’agence de la construction SIMCO qui s’occupe de la boucle du Boulouf. L’agence a décidé après l’attaque de suspendre les travaux jusqu’à nouvelle ordre ainsi déclarent les responsables de SIMCO : « nous ne sommes pas à l’abri des attaques répétées. Nous intervenons dans une zone de forte turbulence. Nous avons échappé belle à l’attaque sans aucune trace de blessures mais demain nous pourrions y laisser des plumes. Pour ne pas en arriver à des pertes humaines, nous préférons suspendre les travaux, le temps que la situation se décante ».


Auteur: Denise D. ZAROUR - APS

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]