News

Angleterre: une femme fait un AVC en atteignant l’orgasme

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 4659 fois
Jul 23, 22:15
webnews
1 Commentaires | Tags: Angleterre, Avc, Orgasme

Une femme a fait un accident vasculaire cérébral (AVC) alors qu’elle recevait un cunnilingus de la part de son partenaire.
La femme, âgée de 44 ans et originaire de l’ouest de Londres en Angleterre était en train de recevoir un cunnilingus. Étant sur le point d’atteindre l’orgasme, elle s’est évanouie dans la chambre à coucher.

Elle a été transportée à l’hôpital où les médecins ont découvert qu’un vaisseau sanguin avait éclaté dans son crâne.

Les médecins du West Middlesex University Hospital à Isleworth, dans l’ouest de Londres, ont déclaré que la patiente était inconsciente pendant trois minutes après avoir eu une migraine lors du cunnilingus.

Son partenaire, dont le sexe n’a pas été révélé, a déclaré avoir remarqué pendant les rapports sexuels que “son corps était raide”.

Les médecins ont écrit cette semaine dans un rapport du British Medical Journal: “Au cours d’un rapprochement des antécédents, la patiente a déclaré avoir presque atteint l’orgasme alors qu’elle recevait un cunnilingus de son partenaire avant de perdre conscience.”

“Son partenaire a estimé qu’elle était inconsciente pendant deux à trois minutes, sans qu’aucune activité convulsive ne soit rapportée. Elle avait par ailleurs bien précédé l’événement.”

Les médecins ont d’abord pensé qu’elle avait eu une crise. Ils ont envoyé la femme pour un scanner et celui-ci a révélé une “trace de sang sous-arachnoïdien aigu” – un type d’accident vasculaire cérébral qui provoque un saignement dans l’espace autour du cerveau. Le saignement de la patiente était dû à un petit anévrisme, un renflement sur un vaisseau sanguin comme un ballon ou une bulle qui éclate.

Dans le rapport, les médecins ont reconnu que l’activité sexuelle avait été “bien décrite” en tant que cause de l’éclatement des vaisseaux sanguins, car elle augmentait la pression artérielle. Mais ils ont dit que des études antérieures n’avaient vu cet effet que lors de relations sexuelles à part entière, plutôt que lors d’un sexe oral.

“Des études plus anciennes avec une surveillance [d’artère] pendant le coït démontrent que pendant une activité sexuelle, la pression artérielle, ainsi que la fréquence cardiaque, sont très [susceptibles de changer], avec des augmentations particulières pendant l’orgasme.”

La femme se révélait être une fumeuse régulière, une buveuse occasionnelle, une asthmatique et avait souffert du paludisme au cerveau dans la vingtaine, mais ces cas n’étaient pas directement liés à son accident vasculaire cérébral.

La femme a passé deux semaines à l’hôpital en octobre 2018 avant d’être libérée. Quatre mois après son épreuve, la femme se porterait bien et subirait encore des examens à l’hôpital.

Recent posts

commentaires

live comment
  • Science

    le mot « cœur » désigne en anatomie animale les sacs contractiles placés sur le trajet des vaisseaux dans l'appareil circulatoire. la présence d'un sac contractile unique implique en général des différenciations complexes, et il est préférable de réserver le nom de cœur à un organe de ce type : par exemple, celui des crustacés, placé sur le vaisseau dorsal, celui des mollusques, qui comporte deux éléments contractiles en série, une oreillette et un ventricule. chez les vertébrés, le cœur le plus simple est celui des poissons qui aligne quatre cavités : sinus veineux, oreillette primitive, ventricule et bulbe artériel. on retrouve une disposition semblable chez les embryons des vertébrés aériens : l'embryon humain présente, au vingt-deuxième jour, un cœur très comparable à celui des poissons.