Politique

Politique

Malentendu entre Wade et le maire de Ziguinchor : Pourquoi le chef de l'Etat en veut à Robert Sagna

  • Source: : Le Soleil | Le 28 février, 2009 à 13:02:33 | Lu 5437 fois | 0 Commentaires
content_image

Malentendu entre Wade et le maire de Ziguinchor : Pourquoi le chef de l'Etat en veut à Robert Sagna

L’image affreuse que Ziguinchor renvoie sera bientôt un mauvais souvenir. Et cela, grâce au programme spécial que le chef de l’Etat a promis de lancer pour rendre la monnaie de sa pièce à cette région qui lui a donné ses premières victoires en tant qu’opposant.

(Correspondance) - ‘J’ai un contrat moral avec la Casamance’. C’est en ces termes que le chef de l’Etat a exprimé son attachement à cette région qui l’a accueilli hier. Le président de la République qui a tenu un meeting au stade Pédro Gomis, a rappelé la place que la Casamance a occupée dans son combat politique qui a l’a mené le 19 mars 2000 au palais présidentiel. Voilà quelques-unes des raisons qui justifient la décision de Me Abdoulaye de lancer un programme spécial pour Ziguinchor. De la même manière qu’il l’a fait pour d’autres régions, le président de la République s’est engagé à faire bénéficier la région sud de ces programmes lancés depuis quelques années par le gouvernement et qui ont contribué à faire changer le visage de certaines villes du Sénégal. C’est d’ailleurs le même effet recherché pour la capitale du sud que le chef de l’Etat veut transformer lorsqu’il lance à la foule : ‘Je veux faire de Ziguinchor une des villes les plus attractives du Sénégal.’ Pour cela, Abdoulaye Wade a égrené un chapelet de promesses dont la construction d’une cimenterie. Pour Abdoulaye Wade, cette usine permettra de faire baisser le coût de la reconstruction dans cette région. Surtout que cette matière entre parfaitement dans la réalisation de routes. Un projet qui entre également dans les dispositions prises par le président de la République qui veut également lancer un vaste programme de construction d’infrastructures routières à Ziguinchor. Lequel sera adossé à un programme de réalisation d’infrastructures pour l’assainissement de la ville. Aussi, il est prévu la réhabilitation du pont Emile Badiane qui, depuis des années menace de s’effondrer. Mieux, le chef de l’Etat envisage sérieusement la construction d’un nouveau pont pour faciliter le trafic entre Ziguinchor et le reste du Sénégal. Dans son opération de charme, Abdoulaye Wade n’a pas oublié les élèves et étudiants qui avaient quelques heures plus tôt violemment manifesté leur colère. A ceux-là, le président de la République a promis l’agrandissement, l’équipement et la modernisation de l’université de Ziguinchor. Une promesse qui constitue une réponse aux préoccupations des étudiants qui considèrent leur université comme une ‘Case des tout-grands’.

Seulement, à cette œuvre de reconstruction, Me Abdoulaye Wade invite tous les Casamançais, y compris les membres du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc). A ces derniers, d’ailleurs, le président de la République rappelle qu’il y a un temps pour la guerre, et un autre pour la paix. Pour lui, le moment est venu pour les membres du mouvement séparatiste casamançais, ceux de l’intérieur du pays comme ceux de l’extérieur, de participer à l’effort de paix pour reconstruire la Casamance. Car, pour lui, sans la paix, il sera difficile de réaliser les nombreux projets qu’il a pour la région sud. Aussi Me Wade entend apporter un soutien aux jeunes, mais surtout aux femmes à travers la mise en place de projets. Par ailleurs, le chef de l’Etat qui veut transformer Ziguinchor s’est indigné de l’attitude de Robert Sagna qui lui aurait refusé un terrain qui devrait servir à la construction d’une résidence présidentielle. ‘J’ai demandé un terrain à Robert Sagna pour construire une seconde résidence, mais il a refusé de m’octroyer ce terrain’, s’est désolé le président de la République qui compte sur un changement d’équipe municipale pour réaliser ce projet pour lui et pour ses successeurs. Lequel palais devrait selon lui contribuer à changer le visage de Ziguinchor.

VISITE MOUVEMENTEE : Wade accueilli par des élèves et étudiants en colère

Mouvementé, le voyage de Me Abdoulaye Wade à Ziguinchor l’a été. Car, le chef de l’Etat a été accueilli, entre autres, par des élèves et étudiants en colère. Le ton a été donné très tôt le matin par les potaches du lycée Djignabo. Alors que le président de la République était attendu à 11 heures dans la capitale du sud, à 10 heures déjà, les élèves ont envahi la route qui mène à l’aéroport. Et malgré le décalage de l’heure d’arrivée de Abdoulaye Wade, ils ont tenu à manifester leur colère, en occupant la chaussée, brandissant des cartons et autres brassards rouges. Par cet acte, ils ont voulu dénoncer le mépris des autorités vis-à-vis de leur région. Pour eux, Abdoulaye Wade et son régime ont tourné le dos à la région. Ce qui a plongé, selon eux, la ville dans cet état, et avec elle, toutes les activités. A les en croire, la situation des élèves et étudiants de Ziguinchor est la conséquence du mépris que le gouvernement nourrit pour cette région. ‘Wade ne fait rien pour aider les jeunes de Ziguinchor’, ont-ils clamé en chœur. Suffisant pour que les élèves ‘déversent’ leur colère dans cette rue qui devrait accueillir le cortège présidentiel. Les potaches maintiendront ainsi la cadence jusqu’à l’arrivée du chef de l’Etat. Il a donc fallu l’intervention des forces de sécurité qui ont dû user des grenades lacrymogènes pour déloger les manifestants. Quelques minutes plus tard, c’est au tour des élèves de l’école des Eaux et forêts et des étudiants de prendre le relais dans la protestation. Et malgré la forte présence des militants libéraux, ils ont réussi à faire passer leur message. 


Auteur: Mamadou Papo MANE - Le Soleil

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]