Economie

Economie

Réélu à la tête de la Chambre de commerce, Pascal Ehemba veut ‘’créer des richesses’’ pour Ziguinchor

  • Source: : Vimeo | Le 28 décembre, 2009 à 14:12:18 | Lu 4182 fois | 0 Commentaires
content_image

Réélu à la tête de la Chambre de commerce, Pascal Ehemba veut ‘’créer des richesses’’ pour Ziguinchor

Jean-Pascal Ehemba a qualifié de ‘’lourd fardeau’’ la victoire de sa liste à l’élection du président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Ziguinchor, soulignant que son ’’objectif’’ est de ‘’créer des richesses pour la région’’. M. Ehemba a remporté dimanche les consultations organisées pour la désignation du président de l’institution consulaire. Il avait succédé en 2008 à feu Mamadou Sempété Diallo, alors démissionnaire. Donné favori de ce scrutin, le président sortant a obtenu 449 voix contre 242 voix pour le camp de la Coalition ‘’Jappo’’, conduit par Dr Moussa Diédhiou de l’Unacois-Jappo, pharmacien de son état.

M. Ehemba a toutefois perdu la section Commerce. Jean-Pascal Ehemba a obtenu 172 voix contre 27 pour ‘’Jappo’’ au bureau de Bignona. A Oussouye, il l’emporte par 69 voix contre 9 voix pour le camp adverse. De la même manière, il s’est imposé au bureau de Ziguinchor, obtenant 208 voix contre 206 pour ’’Jappo’’. Interrogé par la radio privée Zig FM, Jean-Pascal Ehemba a qualifié cette victoire de ‘’lourd fardeau sur la tête’’, affirmant : ‘’C’est l’objectif que je me suis assigné pour cette région qui compte’’.

 Pour atteindre son ‘’objectif’’, M. Ehemba entend ‘’développer cette région et ’’créer des richesses pour permettre à nos population de vivre décemment comme toutes les autres régions du Sénégal’’. La coalition ‘’Jappo’’ qui a contesté ces résultats en invoquant des ‘’irrégularités’’ promet de déposer un recours. Un de ses membres, Abdoul Diallo, a déploré un ‘’ficher (électoral) qui n’était pas le même dans toutes les représentations’’. Et d’ajouter : ‘’C’est là un problème’’.

utre grief soulevée par ‘’Jappo’’ : dans certaines urnes, le nombre d’enveloppes ne correspondait pas au nombre d’inscrits. Quelque 916 inscrits étaient appelés aux urnes dimanche matin dans la région de Ziguinchor pour l’élection du président de la Chambre de Commerce, d’industrie et d’agriculture. Finalement, seuls 691 se sont valablement exprimés. En section commerciale, pour la 1ere catégorie, celle qui paye la patente la plus importante (les grands commerçants), il y 21 inscrits dont 19 pour Ziguinchor, 1 pour Bignona et 1 pour Oussouye.

 Dans la 2e catégorie, 8 sont inscrits dont 6 à Ziguinchor et 2 à Oussouye. Pour la 3e catégorie, l’on dénombre 478 inscrits dont 289 à Ziguinchor, 151 à Bignona et 38 à Oussouye. Pour la section Industrie, la sous-section industrie de production compte 7 inscrits dont 6 à Ziguinchor et 1 à Bignona. Pour les établissements financiers (banques, assurances, mutuelles), il y a trois inscrits dont 2 à Ziguinchor et 1 à Bignona.

 En Agriculture, la sous-section agriculture enregistre 128 inscrits dont 24 à Ziguinchor, 85 à Bignona et 19 à Oussouye. La sous-section élevage compte 43 inscrits dont 24 à Ziguinchor, 17 à Bignona et 2 à Oussouye. La sous-section pêche dénombre 75 inscrits dont 45 à Ziguinchor, 10 à Bignona et 20 à Oussouye. Le camp de Ehemba compte mettre en œuvre le Programme ‘’Casamance, pour une économie régionale forte’’. Son directeur campagne a soutenu récemment qu’il a réalisé ‘’ beaucoup de choses’’ durant son mandat. Pour Mame Birame Ndiaye, le président sortant a ‘’relevé des défis’’ en matière de trésorerie, avec notamment le paiement des salaires des employés de la chambre qui cumulaient jusqu’à 10 mois d’arriérés.

A cela s’ajoute aussi le règlement des cotisations sociales. Il a présenté Pascal Ehemba comme une ‘’référence pour la jeunesse’’, car c’est un ‘’homme parti de rien’’. Réélu à la tête de la Chambre de Commerce de Ziguinchor, le camp de Ehemba entend ‘’consolider et renforcer’’ les acquis sur le plan social et la formation des acteurs économiques de la région. Il veut, entre autres, créer les conditions pour facilité l’accès aux financements et la modernisation de l’agriculture, mettre en place une plate-forme de commerce électronique, relancer les unités de transformation halieutiques, mettre aux normes le port de Ziguinchor et installer des bateaux-taxis pour le désenclavement des îles, selon Mame Birame Ndiaye.

Se sont respectivement succédé à la Chambre de commerce de Ziguinchor Youssouph Seydi (1969-1995), feu Mamadou Sempété Diallo, démissionnaire (1995-2008), Jean-Pascal Ehemba (2008-2009). Les Chambres de commerce sont des établissements publics à caractère professionnel.

Elles sont chargées de représenter les intérêts généraux des entreprises industrielles, commerciales et agricoles, et ont pour mission générale de participer au développement économique et social de leur région et de représenter la communauté des entreprises privées.


Auteur: APS - Vimeo

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]