Mardi 19 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Les pistes dégagées, les terrassements effectuées : … Tout est à bord pour un décollage imminent de l’aéroport de Diass

Single Post
Les pistes dégagées, les terrassements effectuées : … Tout est à bord pour un décollage imminent de l’aéroport de Diass
Même si les décollages et atterrissages d’avion ne sont pas encore à l’ordre du jour, les ouvrages de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass sont sortis de terre. Les terrassements ont été effectués et les pistes d’atterrissage dégagées. Les travaux sur les autres bâtiments sont relativement avancés. En somme, les chantiers ont décollé. Et en fin 2011, date de livraison de cet aéroport qui sera l’un des plus modernes de la sous-région, ceux qui riaient sous cape et en parlaient comme d’un éléphant blanc il y a deux ans encore, auront le réveil brutal.

Dès qu’on pose pied sur le site de Diass, on aperçoit un important dispositif de camions qui s’étalent à perte de vue et des montagnes de gravats. Non loin de là, le logement des ouvriers et des ingénieurs. Des box bien aménagés avec un système de climatisation. Auparavant, il faut montrer patte blanche pour y accéder. Un important dispositif de sécurité veille au grain avec des éléments de la brigade de gendarmerie.

De loin, on aperçoit des ouvriers perchés sur une dizaine de grues pour la construction en hauteur. Comme des oiseaux, ils se mettent à l’ouvrage sur le deuxième niveau du bâtiment principal qui servira d’aérogare. Même si le Directeur général de l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd), Modou Khaya, a parlé de ralentissement des travaux avec l’hivernage, car certains travaux ne font pas bon ménage avec l’eau, on n’en a pas l’impression sur le terrain : le chantier semble fonctionner à plein régime.

Une fois qu’il sera totalement opérationnel, l’aéroport international Blaise Diagne sera capable d’accueillir 44 avions commerciaux en même temps et de traiter près de 3 millions de passagers par an, nous confie le Directeur général Modou Khaya avec qui nous étions sur le site lors de la Caravane médicale de solidarité que sa structure a organisée en partenariat avec l’Ong internationale Médecine de solidarité Medisol.

Le bus qui nous a acheminé sur les lieux, a dû braver la latérite au bout de deux à trois kilomètres. Et ce sont des secousses jusqu’à l’arrivée sur le site des consultations gratuites. Juste après les terrassements, la verdure reprend ses droits avec des cocotiers qui s’étalent à perte de vue. Des bâtiments et des cases des villages à déplacer tiennent toujours sur place. Il s’agit des villages de Mbadatte, de Kessoukhatt et Kathiélik. Certaines populations commencent même à travailler le sol puisque c’est le début de l’hivernage, en attendant de regagner leurs sites de recasement où le Dg de l’Aibd leur promet des conditions de vie nettement meilleures. En effet, une batterie d’équipements sociaux sera mise en place sur ces sites, notamment des centres de santé, des écoles, des maisons de jeunes…


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR