Politique

Politique

AMPUTATION DE SON MINISTÈRE AU PROFIT DE KARIM : Abdoulaye Diop dit « oui » à Wade et demande le report de la passation

  • Source: : Sen24heures.com | Le 30 mai, 2009 à 14:05:29 | Lu 6804 fois | 0 Commentaires
content_image

AMPUTATION DE SON MINISTÈRE AU PROFIT DE KARIM : Abdoulaye Diop dit « oui » à Wade et demande le report de la passation

La passation de service entre Abdoulaye Diop et Karim Wade aura bel et bien lieu. Le report d’hier est dû au fait que le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances a estimé que les dossiers qu’il devait transmettre au fils du président de la République, n’étaient pas encore prêts. Reçu par Me Wade en début de soirée hier, Abdoulaye Diop a, selon des sources très sûres, accepté cette « amputation » au profit du ministre de la Coopération, car « cela ne le gêne pas ».

Ceux qui se posaient des questions hier, à la suite du report de la passation de service entre le ministre de l’Economie et des Finances et le ministre de la Coopération Karim Wade, peuvent se calmer. Il y aura bel et bien une passation de service dans les prochains jours puisque Abdoulaye Diop va « donner » l’Inde, la Corée, la Chine, les pays arabes et le secteur privé au fils du président de la République. Si les gens se sont posé des questions hier, c’est justement parce que justifiant le report de la passation, certains avaient argué d’un déplacement hors du Sénégal du ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances. Un argumentaire à la limite du ridicule puisque durant la même journée d’hier, Abdoulaye Diop a signé une convention avec le Japon, devant des journalistes et qu’il se trouvait encore à Dakar hier soir. En vérité, c’est le ministre d’Etat Abdoulaye Diop qui a demandé à Karim Wade le report de la passation d’autant que les « dossiers n’étaient pas encore prêts ». Du fait surtout que depuis plusieurs jours, l’argentier de l’Etat s’enferme pour préparer, avec ses collaborateurs, les réunions annuelles avec les bailleurs de fonds à l’étranger. « La passation de service aura donc bel et bien lieu. Et Abdoulaye Diop a accepté cette amputation de son département », confie une source autorisée. Nos sources d’affirmer que cette « amputation » des Finances a été naturellement abordée et Abdoulaye Diop a encore fait savoir au chef de l’Etat que « cela ne le gênait pas ». Pour dire au contraire que le ministre des Finances ne s’est pas rebellé. Comme ce fut pourtant le cas à la suite du remaniement ministériel survenu le 1er mai lorsqu’il avait été délesté de « l’Economie » finalement revenu dans son escarcelle à la suite d’une audience avec Chef de l’Etat.


Auteur: Cheikh Mbacké GUISSE - Sen24heures.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]