Mardi 17 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

[ COMMUNIQUE ] Côte d`Ivoire: l`Union monétaire ouest-africaine met en garde le camp Gbagbo

Single Post
[ COMMUNIQUE ] Côte d`Ivoire: l`Union monétaire ouest-africaine met en garde le camp Gbagbo

L`Union économique et monétaire ouest-africaine(Uémoa) a "mis en garde" mardi le camp du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo contre toute opération "illégale" visant sa banque d`émission, la BCEAO, en Côte d`Ivoire, indique l`insitution régionale dans un communiqué. Réuni à Dakar pour une session extraordinaire consacrée à la crise ivoirienne, le Conseil des ministres de l`Uémoa a "fermement condamné l`occupation des locaux des agences de la BCEAO", la Banque centrale des Etats d`Afrique de l`ouest, par des partisans de M. Gbagbo en Côte d`Ivoire "et l`exécution illégale et frauduleuse des opérations qui ont été effectuées".
 
 Les ministres "ont mis en garde contre toute action visant à effectuer de façon illégale des opérations non conformes aux traités, règles et procédures" de l`Uémoa. Laurent Gbagbo a "réquisitionné" les agences et le personnel de la BCEAO en Côte d`Ivoire et le 26 janvier, des éléments des forces de sécurité qui lui sont restées fidèles, avaient investi les locaux de la banque à Abidjan pour contraindre le personnel à y effectuer des opérations. Depuis cette date, la BCEAO à Abidjan "ne répond plus aux injonctions et aux instructions du siège" de Dakar, avait affirmé mardi matin le président en exercice du Conseil des ministres de l`Uémoa, José Mario Vaz, ministre bissau-guinéen des Finances. 
 
Dans le communiqué publié à l`issue du Conseil, les ministres disent avoir "donné les orientations nécessaires à la Banque centrale" et autres structures de l`Uémoa "en vue de la mise en oeuvre de toute action propre à préserver la liquidité et la solidité du système bancaire de l`Union (monétaire) ainsi que le bon fonctionnement du marché financier régional". Les ministres ont demandé à la BCEAO de "poursuivre la pleine application" de décisions prcédentes visant à ne permettre qu`aux représentants désignés par le gouvernement du rival de M. Gbagbo, Alassane Ouattara, d`effectuer les mouvements sur les comptes de la Côte d`Ivoire à la BCEAO.
 
 Depuis la présidentielle du 28 novembre, MM. Gbagbo et Ouattara revendiquent chacun la victoire. M. Ouattara a été reconnu président par la quasi-totalité de la communauté internationale, qui presse le chef d`Etat sortant de quitter le pouvoir, ce qu`il refuse.

COMMUNIQUE UEMOA -
Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Door

    En Février, 2011 (20:05 PM)
    pas de négotiation Gbagbo doit quitter !!!
  2. Auteur

    Charles Ble' Goude'

    En Février, 2011 (20:43 PM)
    moi charles Ble' Goude' j'ai une philosophie "la resistance aux mains nues" nous allons liberer la cote d'ivoire aux mains des occidentaux casque bleu ou casque rouge si on nous attaque je vous jure la cote d'ivoire sera votre cimetiere :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun: 
    Auteur

    Solo

    En Février, 2011 (22:26 PM)
    LE BUT RECHERCHE EST QUE GBAGBO LAURENT GARDE SON POSTE DE PRÉSIDENT

    TOUT LE RESTE EST NUL ET NE SERA JAMAIS ACCEPTÉ PAR GBAGBO ET SON CLAN

    C EST VRAIMENT UN SENTIMENT DE HONTE ET DE RÉVOLTE QUI M ANIMENT

    COMMENT LES AFRICAINS DANS LEUR ENSEMBLE PEUVENT ETRE DANS L INCAPACITÉ DE PRENDRE UNE DÉCISION FERME FACE À CE MONTRE ?

    MAINTENANT C EST GBAGBO QUI DICTE SA LOI

    IL RÉCUSE DES ÉMISSAIRES, BRAQUE DES BANQUES,COUPE L EAU ET L ÉLECTRICITÉ AUX PAUVRES POPULATIONS DU NORD, FAIT DES OPÉRATIONS FRAUDULEUSES À LA BECEAO- CI

    ILS ONT DEJA DIT QUE LE PRÉSIDENT BLAISE COMPAORÉ MANDATÉ PAR L UA LORS DE LA DERNIERE RÉUNION D ADIS ABEBA N EST PAS LE BIENVENU

    CES CRIMES SUIVENT BIEN D AUTRES DONT LES POPULATIONS ONT ÉTÉ VICTIMES PHYSIQUEMENT

    LES DÉCIDEURS SONT INCAPABLES DE SE METTRE D ACCORD ET D INTERVENIR POUR CHASSER LA SEULE PERSONNE QUI EST SOURCE DE TOUS CES PROBLEMES

    GBAGBO N A PAS VARIE ET NE VARIERA PAS POUR CAUSE IL SAIT<< QU IL N Y A PERSONNE EN FACE >> COMME IL AIME LE RÉPÉTER

    LE BALLET SANS FIN DES ÉMISSAIRES

    LES SANCTIONS DE TOUTES SORTES

    LES SOUFFRANCES DES POPULATIONS

    LES MISES EN GARDE DU CPI

    RIEN NE FERA CHANGER KOUDOU IL CONTINUERA FACE AUX HÉSITATIONS À ALLER DE PLUS EN PLUS LOIN

    AU TERME LA COHÉSION DE LA SOUS RÉGION PUIS L AFRIQUE SUB SAHARIENNE QUI SERAIENT EN DANGER

    C EST LA GANGRENE ; À UN MOMENT IL FAUT SE RÉSOUDRE À LA COUPER SINON ELLE S EMPARE DE TOUT LE CORPS

    LE JOUR QUE GBAGBO ET SON CLAN COMPRENDRONT QUE LA FORCE INTERVIENDRA RÉELLEMENT

    ILS CHANGERONT DE COMPORTEMENT SINON IL N Y AURA QUE SURENCHERES SUR SURENCHERES

    TANDIS QUE LE PRÉSIDENT ÉLU , SON GOUVERNEMENT ET LA POPULATIONS PRIS DANS GEOLES DE GBAGBO CROUPISSENT AU VUE ET AU SU DE TOUS

    AVANT MEME QUE CES CINQ PRÉSIDENTS COMMENCENT LEUR MISSION DE BONS OFFICES NOUS SOMMES PRESQUE CERTAINS DU RESULTAT

    QUELLE PERTES DE TEMPS !

    QUELLE HONTE





    Auteur

    Sackmoh

    En Février, 2011 (08:21 AM)
    -des étudiants qui assassinent d'autres étudiants, c'est encore et toujours sous Gbagbo ;

    -des militaires subalternes qui battent à mort leur chef, c'est sous Gbagbo ;

    Et dire que ce régime qui tolère au plus haut sommet de l'Etat la polygamie est bien celui de l'époux de l'évangéliste Simone! Quelle honte !!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR