Dimanche 19 Mai, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

CHANGEMENTS CLIMATIQUES : Une entente interrégionale pour sauver la zone sylvo-pastorale

Single Post
CHANGEMENTS CLIMATIQUES : Une entente interrégionale pour sauver la zone sylvo-pastorale

Les régions de Louga, Matam, Kaffrine, Saint-Louis et Tamba ont créé une Entente interrégionale de gestion intégrée de la zone sylvo-pastorale. L’objectif à long terme est de contribuer à la réduction des gaz à effet de serre à travers l’émergence de territoires neutres en carbone et plus résistants aux changements climatiques.

Les acteurs étaient en conclave, mercredi à Louga, dans le cadre d’un atelier de partage des objectifs et orientations de cette instance mise sur pied en janvier 2008 avec la signature d’une convention entre les régions concernées.

La rencontre a permis, d’une part, de présenter la zone sylvo-pastorale et les enjeux liés aux changements climatiques. D’autre part, il était question de faire le plaidoyer sur la pertinence de l’Entente, de présenter le processus de sa mise en place et de partager la feuille de route.

Avec une superficie de 57.000 km2, soit 1/3 du territoire national, la zone sylvo-pastorale couvre les régions de Louga, Matam, Kaffrine, Saint-Louis et Tamba pour une population de 380.000 habitants, explique Elimane Kane de l’Ard de Saint-Louis.

Selon lui, cette zone dispose de l’essentiel du cheptel national avec 570.000 bovins et 800.000 petits ruminants et compte 29 forêts classées avec des variations pluviométriques de 200 à 400 mm de pluie.

A côté de ce potentiel, la zone est confrontée à des contraintes de développement liées à cinq problématiques.

Il s’agit de l’eau avec la faiblesse du réseau hydrographique et de la pluviométrie, la problématique pastorale en termes de système de production, l’environnement et la gestion des ressources naturelles, l’accès aux services sociaux de base et la sécurité alimentaire. « Toutes ces problématiques ont fait l’objet d’un diagnostic qui met en exergue le manque d’eau, l’exploitation abusive des ressources forestières, la récurrence des feux de brousse, la perte de la biodiversité, l’insuffisance des infrastructures que nous voulons prendre en charge dans le cadre de l’Entente pour mieux tirer profit de l’exploitation de la zone », souligne le président du Conseil régional de Louga, Samba Khary Cissé.

Pour sa part, le président de l’Entente, Mamadou Saliou Bâ, par ailleurs président du Cconseil régional de Tamba, a annoncé la mise en place d’un dispositif administratif, technique et financier et l’élaboration d’une feuille de route pour atténuer et lever les contraintes au niveau de la zone.

La vice-présidente de la région Rhône-Alpes, chef de file des partenaires stratégiques de l’Entente, que sont la Région Piémont, la Région Nord-Pas-de-Calais, la province de Turin, a renforcé l’espoir déjà suscité par cette initiative « qui recoupe avec la vision des pays du Nord préoccupés par les changements climatiques », en manifestant sa volonté d’accompagner les acteurs. Selon Mme Véronique Moreira, « l’enjeu est de montrer que des entités régionales peuvent se regrouper ensemble pour résoudre de problématiques majeures de développement ».



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR