Politique

Politique

Bien que sa tête soit mise à prix : Wade refuse de livrer Mame Madior Boye

  • Source: : Le Soleil | Le 16 septembre, 2008 à 11:09:43 | Lu 12051 fois | 0 Commentaires
content_image

Bien que sa tête soit mise à prix : Wade refuse de livrer Mame Madior Boye

Le Sénégal n’écarte pas d’appliquer la loi du Talion avec la France après l’émission des mandats d’arrêt contre neuf autorités sénégalaises accusées par le juge français d’être responsables de la catastrophe du bateau Le Joola en septembre 2002. Et c’est le porte-parole de Me Wade qui a laissé entendre hier que la loi donne compétence à la Justice sénégalaise de juger tous les crimes et délits commis en France et dans lesquels des Sénégalais sont impliqués. Et ce ne sont pas les cas qui manquent avec les violences commises au cours des expulsions, mais surtout l’incendie criminel qui a failli coûter la vie à la jeune sénégalaise Mama Galledou.

Les mandats d’arrêt lancés contre neuf autorités sénégalaises présumés responsables du naufrage du bateau Le Joola par le juge français Jean Wilfried Noël, ont été très mal accueillis par le Sénégal. Après la réaction à chaud du ministre de la Justice qui avait menacé d’appliquer la réciprocité, c’est au tour du porte-parole de la présidence de la République de donner son point de vue sur la décision du tribunal international d’Evry. En effet, interrogé par le quotidien en ligne Libération.fr, Me Amadou Sall a trouvé ‘inacceptable’ cette décision de la justice française. Cependant, à lire attentivement les propos du porte-parole de la présidence rapportés par le quotidien en ligne français, le Sénégal n’est pas prêt à livrer Mame Madior Boye et compagnie.

Mieux, le Sénégal pourrait même déclencher des poursuites judiciaires contre la France pour des crimes et délits dans lesquels des Sénégalais sont impliqués. Me Amadou Sall de citer le cas de l’accident entre une mini-moto et une voiture de police, qui a coûté la vie à un jeune Franco-Sénégalais à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) et enflammé la ville en novembre 2007 ; ainsi que l’incendie de bus à Marseille, en novembre 2006, qui avait failli coûter la vie à la jeune Sénégalaise Mama Galledou. Sans compter tous les cas de violences policières lors des procédures d’expulsion de sans-papiers. ‘Ce serait particulièrement regrettable, mais je crois savoir qu’il y a déjà des plaintes en cours au Sénégal’, ajoute le porte-parole du président de la République qui dit regretter la décision du juge français.

Le porte-parole du président Wade conteste non seulement la compétence, mais aussi le raisonnement du juge, qui remonte mécaniquement toute la chaîne hiérarchique jusqu’au Premier ministre de l’époque, Mame Madior Boye, qui, de l’avis du porte-parole de la présidence de la République, ’n’avait rien à voir avec cela (le naufrage du bateau, Ndlr)’.

Pour tempérer ses ardeurs guerrières, le porte-parole de Me Wade préconise l’annulation pure et simple des mandats d’arrêt, ‘conformément aux recommandations du parquet d’Evry’, que le juge Noël a décidé d’ignorer. Mais en attendant qu’on en arrive à cette solution de sortie de crise, les neuf personnalités visées ne peuvent plus quitter le Sénégal, puisque les mandats d’arrêt sont transmis à Interpol. Des mandats d’arrêt qui tombent mal pour l’un des accusés, le général Babacar Gaye qui quitte le commandement en chef de la Monuc, la mission de l’Onu au Congo-Kinshasa, où il dirigeait 15 000 Casques bleus.

 


Auteur: Georges Nesta DIOP - Le Soleil

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]