Societe

Societe

RÉPLIQUE DE SOULEYMANE NDÉNÉ NDIAYE AUX ÉTUDIANTS DE KAOLACK «Arrêtez de faire du chantage sur moi, ça ne marchera pas»

  • Source: : Maliweb.net | Le 01 février, 2010 à 15:02:44 | Lu 5679 fois | 0 Commentaires
content_image

RÉPLIQUE DE SOULEYMANE NDÉNÉ NDIAYE AUX ÉTUDIANTS DE KAOLACK «Arrêtez de faire du chantage sur moi, ça ne marchera pas»

Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye n’est pas homme à se laisser faire. Il a profité, ce week-end, de l’inauguration d’ouvrages hydrauliques dans son fief de Guinguinéo, pour régler ses comptes à ses contempteurs, non sans oublier de se prononcer sur son avenir à la Primature

 KAOLACK - La fonction de chef de gouvernement n’a pas encore enlevé à Me Souleymane Ndéné Ndiaye son franc-parler et son sens de la réplique. L'illustration en a été faite, ce week-end, dans la localité de Darou-Diaw dans le département de Guinguinéo où il procédait à l’inauguration d’ouvrages hydrauliques, en présence de l’ambassadeur de France au Sénégal Jean-Christophe Ruffin. Ayant rapidement expédié son discours officiel, le maire de Guinguinéo a profité de la tribune pour porter la réplique à l’Association régionale des étudiants de Kaolack.

En effet, à travers les médias, ces derniers l’avaient vertement mis en cause dans la précarité dans laquelle se déroulent leurs études à Dakar. «De quel droit je devrais payer des dizaines d’immeubles à ces étudiants, avec quels moyens ?», s’est-il interrogé, pour ensuite asséner ses quatre vérités à Baye Niass Cissé et ses camarades : «J’ai été étudiant avant eux, personne n’a pris en charge notre hébergement.

 Et l’on s’est battu pour s’en sortir à force de travail et de privation. Alors, arrêtez de faire du chantage sur moi, ça ne marchera pas», martèle-t-il. «Je ne dois rien à ces étudiants ni à quelqu’un d’autre, si ce n’est au président de la République qui m’a distingué parmi de jeunes cadres qui ont été à ses côtés dans l’opposition pour faire de moi, aujourd’hui, son Premier ministre», a-t-il fait comprendre. Sur son avenir à la Primature, le maire de Guinguinéo dit ne pas faire de la fixation. «Je partirai de ce poste un jour, comme j’y étais nommé par la confiance du président de la République.

Le cas échéant, je retournerai à mon métier d’avocat sans regrets», a-t-il conclu non sans appeler les responsables de l’association à changer de démarche dans leur demande de soutien. Ces derniers n’ont pas été les seuls à tomber entre les fourches caudines du chef du gouvernement.

L’opposition en a eu pour son grade, accusée de critiquer systématiquement les initiatives du président Wade. «Ils (Ndlr : les dirigeants de l’opposition) ne veulent pas entendre parler de leurs 40 ans de gestion catastrophique, pourquoi cette amnésie sélective ?», a-t-il ironisé.

Auteur: Elimane FALL (Correspondant) - Maliweb.net

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]