Warning: ini_set(): Cannot find save handler 'memcache' in /web/senwww/public/index.php on line 3
Malaise à la Sar : Khadim Bâ claque la porte
Samedi 28 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Malaise à la Sar : Khadim Bâ claque la porte

Single Post
Malaise à la Sar : Khadim Bâ claque la porte

La Société africaine de Raffinage (SAR) semble se diriger tout droit vers une période de très haute tension. La cause ? Khadim Bâ, dont l'entreprise, Locafrique, détient les 34% de la société, a décidé de quitter le conseil d'administration.

Et selon les informations détenues par Seneweb, M. Bâ et Locafrique, risquent, dans un court avenir, de claquer la porte de la boîte et de vendre leurs actions. Une situation qui pourrait avoir des répercussions graves. Et pour le comprendre, il faut se replonger dans les conditions dans lesquelles Locafrique pénétrait l'actionnariat de la SAR.

La caution de 250 millions d'euros

En effet, quand il entrait dans l'actionnariat de la SAR, Saudi Binladin Group détenait 34% des actions. Dans le contrat, il était dit qu'une fois que les investissements attendus de lui étaient réalisés, il devait ensuite devenir l'actionnaire majoritaire. Puis, quand Locafrique a racheté Les parts de Saudi Binladin Group, c'est ce qui était attendu de lui.

En effet, quand Khadim Bâ et Locafrique arrivaient à la SAR, la société trainait déjà une lourde dette de 140 milliards auprès d'une banque de la place qui assurait le financement des importations de brut de la SAR. Une fois en place, M. Bâ a sécurisé une caution de 250 millions d'euros auprès de Coris Bank et d'autres établissements financiers au moment où aucune banque ne voulait financer ces importations.

Le pays risque gros

Il a ainsi réussi à sécuriser l'approvisionnement de la SAR en hydrocarbures. Puis, l'homme d'affaires a voulu assainir la boite. Mais, il s'est heurté à des résistances. Cet objectif de rendre la boîte plus transparente n'était pas partagé par tous. Ce qui prédit un avenir plus que sombre  à l'entreprise. L'homme d'affaires a ainsi décidé de quitter, pour l'instant, le conseil d'administration.

Le danger aujourd'hui, c'est que le pays risque gros sur le plan énergétique. Avec le retrait de Locafrique, la Sar risque de perdre cette caution de 250 millions d'euros qui lui permet de sécuriser son approvisionnement. Ce qui risque de créer très rapidement des turbulences dans l'approvisionnement du pays en électricité et autres et placer l'État dans une situation très délicate. Et étant donné la situation financière actuelle de la SAR il sera difficile pour une autre banque de vouloir prendre des risques sur une société qui est financièrement est mal en point.

liiiiiiiaffaire_de_malade

33 Commentaires

  1. Auteur

    Au Moment Pétrole Et Gaz ...

    En Février, 2020 (09:14 AM)
    Voilà les conséquences lorsqu'un État ne gère pas ou ne supervise pas comme un " bon père de famille" une société aussi stratégique que la SAR. Désengagement informelle et imprevisionnelle au profit d'un jeune homme d'affaires Businessman. Les motifs qu'il avance pour son retrait de la SAR le prouve en légèreté. Plus un PCA vieux Politicien.
    • Auteur

      Issa

      En Février, 2020 (10:51 AM)
      il doit démissionner car il est poursuivi par son propre père pour faux et usage de faux. il est sous contrôle judiciaire. son père revendique la propriété de locafrique et considère que son fils l'a abusé en faisant un faux document de cession de ses parts.
      pas plus compliqué que celà. tout le reste c'est des bobards
    • Auteur

      Oumou

      En Février, 2020 (11:06 AM)
      bizarre cette histoire. il n'a claqué la porte de rien du tout. il quitte le conseil d'administration et non la société. il reste actionnaire encore à hauteur de 34% ke retrait de ses garanties signifierait qu'il cherche à plomber les activités de la société dont il détient la minorité de blocage.
      il faut rechercher les raisons ailleurs. je crois plutôt que sa présence au ca n'est plus bienvenue en raison de son litige avec son père et du contrôle judiciaire incompatible avec la crédibilité du sieur ba. khadim est contesté par son père en ce qui concerne la propriété des actions de locafrique. raison pour laquelle il laisse locafrique de son père dans ce merdier et retire sa caution personnelle pour éviter le précipice financier. c'est de bonne guerre
    • Auteur

      Eclaireur

      En Février, 2020 (12:00 PM)
      voila justement, um etat absent dans tous sauf quand il s'agit d'enrichir des individus !
      un etat control, mais au senegal rien n'est controle, tout est libre, quitte a chacun de faire ce qu'il veux !
      des gens qui vendent dans la rue, des gens qui garent ou reparent des voitures sur la rue, des gens qui construisent n'importe ou, meme qui debordent leur contruction jusqu'a la rue, des gens qui jettent des ordures partout, des gens qui font rentrer de l'etranger n'importe quel ordure disant venants, etc, etc, des gens qui cree des socite qui gangne des milliards et ne recrute que des journaliers, des gens enfin un etet qui ne cree pas d;entreprise mais investi des milliards dans des infrastructures qui enrichient exclussivement des entreprise etrangeres ...
    • Auteur

      Buju Bamton

      En Février, 2020 (15:38 PM)
      si khadim ba ne s'exile pas,il va avoir de sérieux problèmes.
      il peut même être sujet à accident.
  2. Auteur

    En Février, 2020 (09:17 AM)
    Depuis la création de la SAR en 1959 il y a aucun actionnaire qui a fait ce que khadim ba a fait en 2 ans en mettant une ligne 130 milliards a sa disposition pour financer les importations.Le problème de la SAR c'est sa gestion c'est course folle des dirigeants vers l'argent se remplir la poche au plus vite avant de partir. L’État n'a pas vocation a gérer une raffinerie c'est les privées qui peuvent le faire avec gestion rigoureuse
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (10:46 AM)
      "l’État n'a pas vocation a gérer une raffinerie c'est les privées qui peuvent le faire avec gestion rigoureuse "
      voila le type de raisonnement fallacieux qui ont permis à une minorité de s'accaparer de toutes les ressources au détriment de la majorité.
      ce que privé peut, l'état a la possibilité de le décupler.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (10:49 AM)
      lecon du jour , faut jamais faire confiance a un homme d’affaire senegalais.ne vous lamentez pas ici si un français achete ces actions.en plus la sar c’est l’avenir en terme d’investissement avec les futures exploitations petrolieres
    Auteur

    Moussa

    En Février, 2020 (09:38 AM)
    Cet état est insoucieux malheur au peuple qui a eu l'indelicatesse de faire un choix aussi maladroit que abominable.preparons car les conséquences seront sans précédent.
    • Auteur

      Total France Manœuvre

      En Février, 2020 (08:34 AM)
      la france amie de macky torpille toute note économie: air senegal, sar, sde, les autoroutes, le commerce, bientôt senelec et le tourisme.
    Auteur

    En Février, 2020 (09:52 AM)
    Avec 34%, on est membre de fait du CA d'une entreprise, ça n'a pas de sens d'en démissionner.

    Il suffit de demander le désengagement et négocier le retrait permettant à trouver un substitut actionnaire et garant de la ligne de crédit .
    Auteur

    Le Senegal.

    En Février, 2020 (10:38 AM)
    Voici le problème au Sénégal. Lorsque qu’on se plaint que notre économie est à la merci des étrangers, quand un Sénégalais s’investis on le traite de tous les noms. Genre il ne me mérite pas ou il n’a pas la capacité.

    La SAR coute CFA 47 milliards aux contribuables Sénégalaise (subvention perte commerciale lie à l’approvisionnement. Depuis quelques temps les approvisionnements sont normalises.

    On vous dit que c’est via la caution que les banques ont décidé de sécuriser l’approvisionnement. Le Monsieur a donné sa garantie à hauteur d’EUR 250 million à la banque afin que celle accepte de soutenir l’approvisionnement de la SAR. Qu’est ce qui est difficile à comprendre ici ? Il a payé pour racheter les parts d’une société Saoudienne. Qu’est ce qu’il demande une gestion plus sobre….alors ou est le problème ici ?

    Ce qu’il a dit ça fait du sens. Un prive qui investit ses sous ne le fait pas pour nos beaux yeux. Il le droit de demander une gestion plus sobre et que les politiciens arrêtent de s’y mêler.

    Voici ce genre de comportement au Sénégalais qui fait qu’aucun Sénégalais ne veut investir dans ce pays.

    LE SENEGALIS N’AIME PAS LA REUSSITE DE SON PROCHAIN….CA C’EST LA SOURCE PRINCIPALE DE LA PAUVRETE CHEZ NOUS.

    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (11:38 AM)
      mdrrrr
      khadim ba et gestion sobre
      mdrrrrrrrrrrrr vs etes de grands enfants!
      c'est un delinquant financier!ne vs fiez pas aux apparences.lui,kabirou mbodjei,meme pipe meme tabac!ils sont des ravages dans les deals.
    Auteur

    Le Juge

    En Février, 2020 (10:46 AM)
    right. le sénégalais aime autoflagellation et le suicide.

    on n'aime pas les gens qui réussissent. on n'aime pas le succès. je me souviens de l'interview d'un de nos grands après la qualification des lions aux quarts de finale de la coupe du monde en 2002. il disait que c'est le début des problèmes de l’équipe et il avait plus que raison. Nous ne savons pas gérer les succès. chacun veut sa part et jette du sable dans le couscous si ce n'est pas le cas.

    quand on réussit au Sénégal pour l'homme de la rue, on n'a aucun mérite. on est soit pistonné, soit PD, soit franc maçon, soit le fils de ou voleur tout simplement. la valeur travail n'est pas consacrée. Quand on travaille, on est casté, esclave ou serviteur. drôle de société
    Auteur

    En Février, 2020 (10:48 AM)
    Oui je partage votre avis. C'est comme certains fonctionnaires de l'Etat du Sénégal qui font beaucoup de mal aux entreprises privées. C''est pourquoi il est très difficile pour les étrangers de venir investir dans notre pays. Un gros problème de mentalité qu'il faut vite gérer si on veut avancer.
    Auteur

    No Name

    En Février, 2020 (11:01 AM)
    Vous n avez donc rien saisi Macky Sall lui a certainement proposé le double pour qu’il se retire et laisse la place aux français. Bientôt vous entendrez parler d’une grosse boîte française qui rachète ces parts et devient membre de fait du conseil d’administration té kéneu dou wakh ni vu ni connu.

    Macky va brader ce pays tok léne rek di khar
    • Auteur

      @khalè Perspicacité

      En Février, 2020 (11:31 AM)
      ndiathiaaar  :thumbsup: 

      je ne serais absolument pas étonné qu’un français débarque dans les semaines à venir !
    Auteur

    Dakaroise

    En Février, 2020 (11:11 AM)
    Le Sénégalais n'aime pas la réussite de son prochain il préfère les blabla sans aucun fondement arrêtons maintenant et soutenons les travailleurs qui se battent jours et nuits pour investir dans leur propre pays. Si nous avions 10 Khadim Ba le Sénégal serait loin devant Nigeria Afrique du Sud et autres
    Auteur

    Sonkolait

    En Février, 2020 (11:23 AM)
    l'heure est propice a une union entre les associations de consommateurs l'opposition et la société civile, aprés l'humiliation subit par les associations de consommateurs lors de l'inauguration de la centrale éolienne de taiba ndiaye, par la direction générale de sénélec avec l'incompétent bitéye,

    et le service communication d'une certaine bineta diouf.

    que le début de la demande du départ de macky sall commence jusqu'a linsurrection
    Auteur

    En Février, 2020 (11:25 AM)
    C'est le contraire,on se plaint après de faire appel aux étrangers, l'état doit être actionnaire principal de la sar, soit Mr ba reste avec ses 34% soit il se casse, il sera vite remplacé par des sociétés avec une grande puissance de frappe, tu leur donne la main ils veulent le bras
    Auteur

    En Février, 2020 (11:52 AM)
    JE pense que l’Etat doit acheter ses parts.La SAR sera un enjeu crucial avec les futurs exploitations petrolieres.On ne doit pas laisser le privé s’accaparer de cette manne faiseur de milliardaire comme au Nigeria
    Auteur

    En Février, 2020 (11:54 AM)
    Cet article me semble un publi-reportage fait pour apeurer et se faire retenir et etre in fine l actionnaire majoritaire. En clair l article ne resulte pas d une enquete de Seneweb qui n a fait que du "copie coller ". Cela me semble
    Auteur

    En Février, 2020 (12:02 PM)
    Oui avez dit 250 millions d’euro !ah ah ah ah.thiey senegal mo nekh dal
    Auteur

    Maître

    En Février, 2020 (12:13 PM)
    ???????????????????????? JE SUIS KHADIM BA????????????????????????
    Auteur

    Gueyemaciré

    En Février, 2020 (12:16 PM)
    Où est l'Etat dans tout cela? Une entreprise aussi stratégique ne doit pas se retrouver dans une telle précarité. Quant à la qualité du texte, elle laisse beaucoup à désirer
    Auteur

    En Février, 2020 (12:51 PM)
    je me demande comment on peut mettre l'approvisionnement du pays en produits pétroliers entre les mains de quelqu'un que son père traine devant les tribunaux pour faux et qui en plus d'être conseillé par le sulfureux samule sar a été au coeur du deal du prodac avec un préfinancememt usurier qui devait lui rapporter 36 milliards pour un projet (surévalué) de 25 milliards HTVA(29 TTC).
    Auteur

    En Février, 2020 (12:59 PM)
    Quand les noirs gerent une société importante c'est toujours le bordel !....donner la SAR à BP , EXXON , ENI etc ...et tout marchera sur des roulettes
    Auteur

    Drezel

    En Février, 2020 (13:00 PM)
    K. B. est juste le prete nom de Monsieur M. S. (pas Macky Sall), un ancien ministre de sous l'ere Wade.
    Auteur

    En Février, 2020 (13:34 PM)
    Le Monsieur s'est tout bonnement cassé les dents. Il n'a pas 34 pourcent des actions il aurait 34 pourcent s'il avait mobilisé le financement. C'est vraiment trop pour rien .
    Auteur

    Assainir

    En Février, 2020 (14:11 PM)
    Seneweb revoyez votre équipe de journalistes et Community manager, Seneweb revoyez la gestion de l'entreprise, Seneweb j'ai honte quand je lis vos articles, Seneweb le manque de professionnalisme saute des yeux quand on ouvre vos articles, Seneweb tout ne se résume pas au profit, Seneweb vous avez un bon score de leads mais pas un bon positionnement.

    Signé- Un profane du web marketing.
    Auteur

    Karantaba

    En Février, 2020 (14:20 PM)
    Le deal a capoté. Ce gus s’est empresse suite aux decouvertes d’hydrocarbures de rentrer en force ds le capital de la Sar aidé en cela par les predateurs tapis ds l’ombre qui attendent leurs commissions mais avec la recomposition politique qui s’annonce dont un certain A Ba qui aspire à’devenir President et M sall qui veut un 3 eme mandat confirme une guerre en sous terrain. Pendant ce temps vs dormez
    Auteur

    En Février, 2020 (14:50 PM)
    Le Senegalais quant il est riche

    Katt ay Diogoma

    Diokhé xaliss ay Serigne

    Wa Sorano dila weuyy

    Tu collectionnes des voitures de luxe

    L’homme noir est peut être l’un des regrets de la création.



    Il n’est pas logique tout ce que l’homme noir entreprend c’est pour son ventre et son bas ventre il ne se respecte pas et ne respecte pas l’environnement

    Se lamente toujours chez le blanc le voit toujours comme faiseur de miracle.

    L’homme noir est assidu dans les eglises les mosquees

    Mais est sale et pauvre et miserable

    Quant tu lui parles de son sort il te répond

    La vie sur terre appartient aux Blancs et l’Au-delà appartient à nous les noirs.

    Le noir aime les grosses paires de fesses et aime procrastiner il ne sait pas respecter les échéanciers et les livrables Il trouvera toujours une excuse pour se justifier



    Auteur

    Guilé De Ndangalma

    En Février, 2020 (14:51 PM)
    La SAR ne subit pas de pression concurrentielle. Donc, seul une mauvaise gestion ou des d'intrigues mettant en jeu des intérêts occultes peuvent la mettre en difficultés. La vraie question, c'est: Qui sont les auteurs de cette mauvaise gestion ou Qui sont l4es vrais acteurs de ce jeu d'intrigues? Car ceci n'est qu'un aspect du pillage du pays et de l'accaparement de ses richesses par la clique au pouvoir et leurs amis.
    Auteur

    Moussa

    En Février, 2020 (15:53 PM)
    Reveillez-vous? Qui est derriére KADIM BA? AMADOU BA? SAMUEL SARR? Du d'un coup, KHADIM s'est retrouvé avec un pactole inimaginable. Il représente les intérêts de certins dans le CA et sa société LOCAFRIQUE s'est retrouvée intermédiaire dans la mobilisation des promesses de prêts des bailleurs de fonds. Qui n'est pas content parmi ces partenaires?
    Auteur

    Bootstrap

    En Février, 2020 (15:58 PM)
    Tout fout le camp.
    Auteur

    Sego

    En Février, 2020 (20:55 PM)
    Hier, M. Boune Dionne disait que l'État va s'endetter pour acquérir 20% des parts du capital de la société impliquée dans l'exploitation du pétrole au bénéfice de Pétrosen. Cet article ci-dessus sonne comme l'alerte d'un risque à ne pas prendre. Évidemment, ceux qui prennent cette décision ne vont pas payer les pots cassés et peut-être ne seront plus au pouvoir quand il faudra rembourser des dettes qui n'auront généré aucune plus-value mais alourdiront le fardeau de la dette sur le dos d'une Nation qui n'en pourra plus d'en porter une charge de plus
    Auteur

    En Février, 2020 (09:17 AM)
    Avant les six mois qui viennent, TOTAL va y poser ses pieds, comme le leur avait promis le président Macron après en avoir parlé à Macky Sall il n' y a pas si longtemps. On ne peut avoir le FCFA et refuser à la France d'avoir au moins autant que les Turcs, et le Maroc dans les pays de l'UEMOA. La France a quand même des intérêts à défendre. Si les Sénégalais, par des banques Sénégalaises inexistantes ne peuvent occuper ces sociétés, pourquoi d'autres seraient plus légitimes que les Français, nos amis, malgré les méfaits de l'esclavage et de la colonisation ? Sénégalais ou Français oui !
    Auteur

    En Février, 2020 (09:41 AM)
    Ce Monsieur Khadim ne se retire pas de son plein gré. On l'a poussé à la sortie. Macky Sall c'est un malheur pour le Sénégal, mais en réalité on ne mérite que lui.
    Auteur

    En Février, 2020 (09:45 AM)
    La France sait que tôt ou tard les pays africains auront leur propre monnaie a changé de stratégie en faisait main basse sur toute les économies de ces pays dirigés par des moins que rien. cette nouvelle forme de colonisation est pire.
    Auteur

    En Février, 2020 (09:56 AM)
    Comment es ce qu'on peut mettre ses billes à la Sar une si vieille raffinerie . Il faut créer une nouvelle raffinerie.
    Auteur

    Ahmed

    En Février, 2020 (11:05 AM)
    avant Khadim, y'avait une mauvaise gestion. avec Khadim mauvaise gestion. le problème c'est pas Khadim c'est la SAR elle même.

    je ne comprends comment des entités pareilles à la SAR et la SENELEC peuvent se retrouver dans des difficultés financières.

    je considère que c'est du théâtre
    Auteur

    Kheuchei

    En Février, 2020 (19:08 PM)
    Tout ca ce sont les repercussions des difficultes que vit la Senelec mais que l'Etat ne veut pas admettre pour des raisons socio-politiques. L'amelioration de la disponibilite de l'electricite (moins de coupure) a un cout que l'Etat ne peut pas continuer a supporter et la SAR, 1er fournisseur de la Senelec ne pourra jamais s'en remettre.

    Il faut oser dire aux Senegalais que malgre l'apparence de la disponibilite et de l'accessibilite ameliorees a l'electricite, le probleme reste intact et la SAR est en train d'en souffrir. C'est dans ce meme cadre qu'il faut inscrire l'augmentation recente du prix de l'electricite.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email