Dimanche 24 Mars, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Societe

Lycée Demba Diop de Mbour : Les profs suspendent la grève, mais boycottent le proviseur

Single Post
Lycée Demba Diop de Mbour : Les profs suspendent la grève, mais boycottent le proviseur

Les professeurs du lycée Demba Diop, qui réclament le départ de leur proviseur, avaient empêché le démarrage des cours depuis le début de l’année, en refusant de retirer les emplois du temps. Après une rencontre, lundi, avec l’Inspectrice d’académie, les pétitionnaires ont décidé de démarrer les enseignements dès ce mercredi ’pour l’intérêt des élèves’, tout en continuant de ‘boycotter le proviseur et ses courtisans’.

(Correspondance) - C’est la ‘rentrée’ des professeurs ce mercredi au lycée Demba Diop de Mbour. Ces derniers ont décidé, mardi, de la suspension de leur mot d’ordre de grève en cour depuis le 04 octobre 2010, pour continuer de réclamer le départ de leur chef d’établissement. Les pétitionnaires avaient refusé de prendre leurs emplois du temps et par conséquent de démarrer les enseignements. Ce qui avait poussé les autorités académiques à muter onze d’entre eux.

Depuis ce mardi matin, les choses commencent à se dénouer, au moment où on s’y attendait le moins. A l’issue de leur assemblée générale, les professeurs ont décidé de retourner en classe dès ce mercredi. Une décision qui fait suite à une rencontre, ce lundi, avec l’Inspectrice d’académie. Mais aussi à une assemblée conjointe des élèves et des étudiants mbourois qui ont fixé un ultimatum de 48 heures aux autorités compétentes pour trouver une solution à la crise.

Face à la presse, ce mardi après-midi, les professeurs ont annoncé la couleur en couchant sur le tableau d’affichage de la salle des professeurs, les principales décisions sorties de leur dernière assemblée générale : prise des emplois du temps et des ordres de services - pour les mutés -, ‘boycott du proviseur et de ses courtisans’. Samba Sy, leur porte-parole explique les motifs de ces décisions : ’Nous avons décidé de suspendre à partir de demain (Ndlr : ce mercredi) le mot d’ordre de boycott des enseignements. Nous sommes sensibles comme nous l’avons toujours été, à la situation des élèves. Nous avons rencontré plusieurs médiateurs à des niveaux différents et variés et nous avons décidé compte tenu du moment où nous nous trouvons, de changer de fusil d’épaule’. ‘Nous sommes toujours intransigeants sur le départ du proviseur, nous avons décidé maintenant de délier les mains à l’autorité qui a toujours estimé que nous lui avons lié les mains en n’entrant pas en classe de façon à ce qu’elle puisse agir dans le sens des intérêts de l’école’, ajoute le professeur Sy.

Le porte-parole des professeurs pétitionnaires de préciser : ‘Nous considérons que le proviseur n’est plus là’ pour expliquer son ‘boycott’ et celui de ‘ses courtisans’. Samba Sy de rappeler qu’il ne s’agit nullement d’une suspension du mot d’ordre car, précisera-t-il, ‘c’est après avoir écouté les autorités qui ont quand même reconnu l’impossibilité d’une quelconque collaboration de notre part avec le proviseur, que nous avons jugé utile de changer de stratégie, étant entendu que nous pensons qu’une mesure salutaire sera prise’. Le porte-parole des pétitionnaires, d’asséner : ‘Nous considérons que le proviseur n’est plus dans cet établissement, par conséquent nous n’avons aucun plan pour collaborer avec lui’.

Interpellé sur la position que son groupe compte adopter si les choses ne s’arrangeaient pas à leur guise, le professeur Sy répond : ’Les contextes, selon l’année dernière et cette année, ne sont pas les mêmes, car l’autorité a reconnu l’impossibilité de toute collaboration entre les deux parties, ce qui nécessairement devra influer sur la décision à prendre’. Toutefois, il soulignera que ses camarades ‘n’ont reçu aucune garantie de qui que ce soit’, tout juste ont-ils ‘pris en compte l’intérêt des élèves’. Aussi a-t-il assuré de la disponibilité des professeurs de ’rattraper le temps perdu par les élèves’ ; même s’il pense que ‘rien n’est pratiquement encore perdu sur les quantum horaires’.? Samba Sy n’a pas manqué de rappeler ’le caractère condamnable’ des mutations de onze professeurs et a affirmé la volonté des siens de continuer de s’opposer à cette mesure.


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Leuz

    En Novembre, 2010 (17:24 PM)
    LOU KHAIWA TII
  2. Auteur

    Pullo Mawdo

    En Novembre, 2010 (17:25 PM)
    Kaalee ko nganndudon banndiraabe
    Auteur

    Nop Nutella

    En Novembre, 2010 (17:31 PM)
     :up:  :up:  :up:  :up:  :love: 
    Auteur

    Lalay Ndiguil

    En Novembre, 2010 (08:02 AM)
    bay leen xar matt
    Auteur

    Ryba

    En Novembre, 2010 (08:03 AM)
    ne laissez pas ces genres de personnalité bousier notre systeme d education;il faut le faire sortir du lycée de force ou de grés;
    Auteur

    Faye

    En Novembre, 2010 (09:26 AM)
    que faites vous de vos camarades sacrifiés sur l'autel de la résistance espèces de laches
    Auteur

    Wa Mbour

    En Novembre, 2010 (10:00 AM)
    oui faye philo en fais partie du lot des affectés il est affecté à taïba ndiaye et samba ndiaye aussi tous les bons profs sont affectés et c'est inadmissible
    Auteur

    Château D'eau

    En Novembre, 2010 (15:23 PM)
    Qui sont les 11 professeurs mutés? Je veux savoir SVP!!!!!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR