Societe

Societe

Les inondations à Dakar sont liées à une ‘’mal urbanisation et au laisser-aller’’

  • Source: : Vimeo | Le 23 juillet, 2010 à 19:07:59 | Lu 3513 fois | 0 Commentaires
content_image

Les inondations à Dakar sont liées à une ‘’mal urbanisation et au laisser-aller’’

Les inondations résultent de la ‘’mal urbanisation’’ et du ‘’laisser-aller’’, a affirmé vendredi à Dakar, le ministre d’Etat, ministre de l’Habitat, de la Construction et de l’Hydraulique.

S’exprimant devant les députés lors de la session extraordinaire consacrée aux inondations, M. Sarr a rappelé que les populations ‘’vivent dans les eaux depuis 1981’’.

Mais la situation s’est aggravée avec ‘’les fortes pluies de 2005’’, obligeant ainsi l’Etat à engager le ‘’Plan Jaxaay’’, a-t-il ajouté.

Ces fortes pluies, a-t-il poursuivi, ont engendré la destruction de plusieurs maisons. D’où l’urgence, selon lui, de trouver des logements.

L’Etat a mis ‘’beaucoup de moyens palpables et visibles’’ pour la gestion des inondations, a-t-il noté, soulignant que ce sont ces moyens qui ont permis le pompage des eaux et d’autres opérations comme la création des bassins de rétention.

Malgré une ‘’évolution’’ dans la gestion des inondations, le ministre a reconnu que l’Etat est confronté à des difficultés dans la résolution de cette question. ‘’Le programme d’urgence ne suffit pas’’, a-t-il affirmé, exhortant à aller de l’avant.

Pour Oumar Sarr, ‘’la destruction des maisons’’ inondées et le dialogue avec les populations ‘’pour les convaincre à se déplacer retardent ‘’la lutte contre les inondations.


Oumar Sarr : ‘’L’argent du Plan Jaxaay a été bien dépensé’’

L’argent dégagé dans le cadre du plan de lutte contre les inondations a été dépensé en faveur des sinistrés, a déclaré vendredi le ministre de l’Habitat, de la Construction et de l’Hydraulique, Oumar Sarr.

‘’Tout l’argent qui a été viré dans le cadre des inondations, a été dépensé en faveur des sinistrés. L’Etat a mis beaucoup de moyens palpables et visibles’’, a-t-il notamment déclaré.

M. Sarr s’exprimait au cours d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale consacrée aux solutions de lutte contre les inondations.

Selon lui, sur le budget dépensé dans le cadre du ‘’Plan Jaxaay’’ n’a pas encore atteint 52 milliards de francs CFA. Ce programme comporte notamment un relogement, dans une nouvelle cité, des ménages sinistrés de la grande banlieue de Dakar.

‘’Depuis que le Plan Jaxaay est installé en 2005, on n’a pas encore atteint les 50 milliards de FCFA. Des dépenses ont été effectuées, les travaux d’aménagement de la zone de captage a coûté 8 milliards’’, a expliqué le ministre d’Etat.

Oumar Sarr a battu en brèche les accusations sur les détournements du ‘’Plan Jaxaay’’ qui a été mis en place en 2005 pour recaser les populations victimes des inondations.

‘’Nous irons plus loin, nous avons les moyens. Nous avons un programme d’urgence en 2010. Nous avons un programme de 167 milliards’’, a-t-il annoncé


http://aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=70805

Auteur: APS - Vimeo

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]