Contribution

Contribution

[ Contribution ] Que ceux qui hurlent imitent ou appellent à imiter Khalifa Sall

  • Source: : Yahoo | Le 02 juin, 2009 à 03:06:00 | Lu 11349 fois | 0 Commentaires
content_image

[ Contribution ] Que ceux qui hurlent imitent ou appellent à imiter Khalifa Sall

Une déclaration de patrimoine, voilà un exercice que l'on verra pratiquer très rarement au Sénégal où une enquête de Aid Transparency a révélé qu'au moins 1477 milliards ont été détournés de 2000 à 2006. Nous ne la verrons pas aussi souvent en Afrique non plus lorsque l'on sait qu'une enquête européenne a révélé que "les actifs africains volés détenus dans des comptes en banque à l’étranger équivalent à plus de la moitié de la dette extérieure du continent". Rien que les avoirs volés par les seuls chefs d’Etat s'évaluent à près de 200 milliards de dollars, je parle bien de dollars, donc 200 milliards à multiplier par +ou- 500. Pour illustrer l'ampleur du pillage, notons qu’en 2005 l’Aide publique au développement (APD) mondiale s’élevait à 106 milliards de dollars.
 
Au Sénégal, très rares ont été les occupants de hautes fonctions administratives à se livrer à une déclaration de patrimoine. L'on se souvient entre autres de celle de Abdoulaye Wade, nouvellement élu en 2000 qui déclara un patrimoine assez modeste et enviable par le commun des sénégalais. Mais l'appétit venant en mangeant, Abdoulaye Wade a vite enterré ses promesses électorales d'instituer l'obligation de la déclaration de patrimoine, certainement parce qu'entretemps lui-même était subitement devenu capable d'offrir les doigts dans le nez 7,5 milliards de cfa au Sénégal, de décrocher des centaines de millions partout où il passe, de construire des permanences de parti avec des budgets de plusieurs milliards, de tenir régulièrement des meetings où l'argent coule à flots, de présenter des condoléances avec 150 millions en guise de Diakhal, de construire des cités avec son propre argent comme il le dit lui-même, ……..
 
On se souvient de quelques rares autres déclarations de patrimoine. Celle du candidat Mame Adama Gueye aux présidentielles 2007. Cette déclaration de patrimoine est passée quasiment inaperçue, la majorité des candidats et des sénégalais étant plus occupés à creuser la tombe de Abdoulaye Wade qui lui de son côté s'appliquait à apporter les dernières touches à sa fraude électorale qu'il prépare depuis le parachutage de Ousmane Ngom du PDS comme organisateur des élections, et le mari d'une PDS comme arbitre des élections.
 
Les plus récentes déclarations de patrimoine ont été celles du Dr Malick Diop et de Khalifa Ababcar Sall. Celle du Dr Diop, bien que plus fournie en patrimoine a fait moins de bruit que la déclaration de Khalifa Sall. Ce bruit autour de la déclaration de patrimoine de Khalifa Sall a diverses motivations selon la qualité de l'interlocuteur.
 
Les bruits venant du camp de Wade sont tout simplement à mettre au chapitre des grands voleurs qui crient au voleur afin de détourner l'attention de leurs patrimoines incommensurables à eux. Entendre par exemple Iba Der Thiam déclarer son étonnement démontre une fois de plus la mauvaise foi d'un tel homme, mascotte de l'antivaleur, un être à la vue duquel on est soudain pris par des envies de vomissement. Monsieur Thiam, l'homme à la valise libyenne (qu'est devenue sa fameuse plainte pour diffamation d'ailleurs ?), voudrait-il nous faire croire que toute la mer…. excusez-moi …. toute la boue qu'il avale quotidiennement pour ses bienfaiteurs est fait en pure bénévolat et par pure sincérité, la même sincérité avec laquelle il chantait les louanges de Abdou Diouf et assimilait Wade au diable ?
 
Les bruits venant d'ailleurs que du camp libéral sont ceux qui ont l'habitude d'accompagner la clameur à la suite d'un évènement qui n'a pas encore fait l'objet d'une analyse approfondie.
 
Pour qualifier ce patrimoine déclaré par Khalifa Sall, l'on a entendu des termes du genre "la fortune – les milliards – la richesse – le trésor - ….".
De quoi parle-t-on exactement ? De ce que valent aujourd'hui ces biens, ou de ce qu'ils ont coûté à Khalifa Sall car il y'a une grande différence qui est somme toute logique après tout. Nul besoin d'apprendre à qui que ce soit la différence élémentaire entre valeur et coût d'acquisition.
Je n'ai aucun lien particulier ni avec Khalifa Sall, ni avec le PS. Vu que je n'ai pas été spécialement impressionné par ce patrimoine, surtout après avoir noté les dates déclarées, alors devant une certaine clameur je me suis livré à mon propre calcul pour essayer de comprendre ce qui fait hisser tant les cheveux sur la tête de certains, et parfois de personnes de qui on s'y attendait le moins.
 
Ci-dessous les avoir déclarés par le nouveau Maire de Dakar. J'y ai rajouté les montants, dates et commentaires qu'il en a fait lui-même pour mieux éclairer ceux qui commençaient à le prendre pour le nouveau Rockefeller. Dans certains cas, j'avance moi-même une estimation. Je peux être en dessous comme je peux être au dessus.
 
 
1° Une maison à Amiens (France) acquise en 1992.
*** Précision de K.S. Elle a été acquise avec un prêt de la BNP pour 25 millions de cfa à l'époque
 
 
2° Une villa dans le Var (France) en co-propriété avec sa femme avec qui il est marié depuis 12 ans sous le régime de la communauté des biens.
*** Précision de K.S. dans le Sud Quotidien du 23 Mai 2009 "nous avons eu un don des grands parents de mon épouse, une villa dans le Var. C’est un don en copropriété entre mon épouse, sa sœur et ses deux demi-sœurs"
 
 
3° Une maison familiale à Grand-Yoff héritée de son père.
*** K.S. précise bien qu'il s'agit d'un héritage
 
 
4° Une maison à Sacré Coeur 2 (8635 D) acquise en 1993.
*** Disons 20 millions à l'époque
 
 
5° Une maison aux Parcelles Assainies Unité 20, acquise en 1985.
*** K.S. a d'abord évoqué l'année, et a précisé ensuite le prix de 800 000 francs CFA
 
 
6° Une maison au Point E, et une autre à Mermoz en co-propriété avec son épouse.
*** K.S. a précisé dans le même Sud Quotidien que pour Mermoz, il s'agit d'un appartement acquis par son épouse, accompagné d'un crédit de la CBAO.
Evaluons d'ailleurs ces deux maisons à 70 millions
 
 
7° Un verger à Niague (Communauté rurale de Sangalcam, Rufisque) d’une superficie d’un hectare, obtenu en 1984.
*** K.S. a précisé avoir acheté le terrain à 300.000 fcfa
 
 
8° Un terrain de 600m² à Yoff Ranrhar (1987), pas encore construit du fait d’un litige foncier. Un terrain de 300m² dans le même secteur. Et un autre terrain à la Zac Mbao par le biais de la coopérative de l’Assemblée nationale au cours de son mandat de député.
*** K.S. a précisé les dates et les prix d'achat : 2 millions et 1,5 millions à l'époque. Quant au 3ème terrain, il précise ci-dessus que c'était par le biais de la coopérative de l'Assemblée
 
 
9° Trois terrains à Ndeni Guedj, toujours dans la communauté rurale de Sangalcam, acquis en 2008
*** Une parcelle de 150 m2 en 2009 à NDeni Guedj coûte à peine 1 million selon des annonces de cette semaine
 
 
10° Des actions (199) au sein de la BICIS à raison de 35.000 francs CFA l’unité.
***On multiplie juste 35.000 par 199 pour obtenir un total de 6.965.000 fcfa
 
 
11° Une assurance au BNP Paribas, ’’fortement secouée par la campagne électorale’’ avec juste 45 000 euros (29,250 millions de FCFA) dans le compte.
Une assurance, de la capitalisation
 
 
12° Un compte épargne au Crédit Lyonnais, Rue du Havre, Agence Hausman, avec 5000 euros (3,250 millions de FCFA).
Rien d'exceptionnel pour un compte d'épargne
 
***********************
 
Khalifa Sall a évoqué dans l'une de ses interviews, ses actions à la Sonatel qu'il a vendues pour les besoins de sa campagne électorale.
 
Voilà donc ce que Khalifa a déclaré comme patrimoine devant le Jury d'Honneur.
Si on fait les comptes, on tourne autour d'un patrimoine acquis avec à peu près 150 millions. Peut-être légèrement plus, peut-être légèrement moins.
 
Bien que tout soit relatif, que représente 150 millions dans une carrière de 20 ou 25 années, soit 6 ou 7 millions d'épargne par année, lorsque l'on a été député, ministre, consultant international ? Combien de simples cadres aujourd'hui, dans des sociétés respectables ou des multinationales, sont capable de dépenser plus que cela en moins de 3 ou 5 ans ?
 
Ceux qui ont parlé de milliards et réclamé des explications à Khalifa Sall ont-ils pris la peine d'évaluer sérieusement de quoi il s'agissait, ou tout au moins d'écouter les explications du concerné si c'est bien cela qui les intéressait ? La déclaration de patrimoine est un acte de courage à encourager, voire imposer, surtout dans notre pays où le vol est devenu la règle. Ceux qui ont hurlé devraient plutôt, soit en faire de même si ils occupent de hautes fonctions dans des institutions ou entreprises publiques, soit réclamer à ces hauts fonctionnaires d'imiter le geste de Khalifa Sall et du Dr Malick Diop.
 
Ceux qui ne se livreront pas à cet exercice de transparence acceptent de se voir mettre à leur compte toutes les accusations de détournements et les rumeurs d'enrichissement illicite qui ont été véhiculées à leur encontre.
 
Cette déclaration de patrimoine de Khalifa Sall met aussi en évidence l'ampleur du pillage auquel les libéraux et leurs alliés alimentaires nous ont habitués depuis leur arrivée, des vautours qui n'ont que le milliard comme unité de mesure. La presse a récemment évoqué le cas d'un grand valet de sa majesté, celui régulièrement qualifié d'âne ou de chien-chien du maître qui possédait près de 9 milliards de cfa dans un seul compte bancaire. Alors imaginez lorsque le chien-chien est capable de détenir une telle somme, combien peut détenir son maître, sa maîtresse, leurs enfants gâtés, tous cleptomanes dans l'âme ?
 
 
MARVEL
[email protected]


Auteur: - Yahoo

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]