Societe

Societe

Diva de Senghor, "Yandé Codou n'a laissé ni immeuble, ni véhicule, ni compte bancaire"

  • Source: : Le Populaire | Le 23 juillet, 2010 à 08:07:53 | Lu 6501 fois | 0 Commentaires
content_image

Diva de Senghor, "Yandé Codou n'a laissé ni immeuble, ni véhicule, ni compte bancaire"

L’une des grandes voix du Sénégal s’est éteinte. Une diva. La chanteuse Yandé Codou Sène, la griotte de l’ancien Président Léopold Sédar Senghor, est décédée à l’âge de soixante-dix-huit ans. Elle était aussi une figure emblématique de la culture sérère, l'une des trois principales communautés du Sénégal.
 
Yandé Codou Sène, c’était une voix. Une force de caractère. Un chant unique qui a perpétué la tradition des griots sérères, sa communauté d’origine. Une légende de la musique sénégalaise a ainsi disparu le 15 juillet dernier. La chanteuse est décédée à l'âge de soixante-dix-huit ans. Avant elle, sa mère Amadjiguène était déjà une voix célèbre. Yandé Codou fut remarquée à l’âge de quinze ans alors qu’elle chantait lors d’une cérémonie de circoncision.
 
« L’inspiration me vient la nuit ou alors face à l’Océan »
 

C’est là, au cœur de la vie sérère et des cérémonies familiales, qu’elle trouve sa scène et son public. Elle chante les louanges des familles et met en avant les valeurs qui font grandir les hommes : l’amitié, la fidélité, le devoir.
« L’inspiration me vient la nuit, dans mon lit, ou alors face à l’Océan. Je ne reprends pas le chant d’autrui », disait-elle.
Léopold Sédar Senghor la remarque en pleine campagne électorale. Il veut qu’elle chante pour lui. Elle sera sa griotte officielle, la seule à pouvoir interrompre ses discours pour entonner un chant de louange.  « A son retour de l’étranger, il me faisait appeler : « Dites à Yandé que j’arrive ! » Il envoyait une voiture me chercher. Où qu’il aille, je devais le devancer. Toujours. »
 
La « diva » vivait modestement
 

Véritable icône de la culture sérère, Yandé Codou Sène a continué de chanter jusqu'à il y a peu dans les cérémonies traditionnelles. Connue et admirée de toute une génération d’artistes sénégalais, elle a fait l’objet de deux films documentaires retraçant sa vie. Dans le dernier, «Yandé Codou Sène, la griotte de Senghor», d’Angèle Diabang Brener (2008), on découvre la « diva » vivant modestement au milieu de sa nombreuse famille.
« Ce qui la différencie des autres artistes, c'est qu'elle n'a laissé ni immeuble, ni véhicule, ni compte bancaire, confirme un neveu, Cheikh Medoun Samb. Elle avait un sens très élevé du partage ». Pour l’illustrer, il convoque un souvenir d’enfance : « Je me rappelle, quand elle revenait de ses tournées et qu’elle partageait avec son orchestre ce qu’elle avait pu ramasser, elle donnait une partie à chacun de nous. Même aux tout petits que nous étions. »

La fierté a cédé le pas à la tristesse

Dans la communauté sérère, après la disparition de Yandé Codou Sène, la fierté a cédé le pas à la tristesse, voire aux regrets. Babacar Diouf, le secrétaire exécutif de l’ONG Ndef Leng (qui rassemble les associations culturelles sérères au Sénégal) rappelle qu’elle chantait « autour des événements qui rythment la vie des Sérères : du baptême à la mort en passant par les rites de la circoncision et du mariage. Dans tous les villages, à la seule évocation de son nom, on disait : « Ah oui ! Yandé, on connaît ! » Et on fredonnait une de ses chansons. »
« Yandé Codou chantait pour être entendue », poursuit Babacar Diouf. Et, hélas, pas pour que sa voix soit fixée sur un support. Des amateurs l’ont quand même enregistrée. Des données « que nous sommes en train de compiler.  Elle représentait beaucoup de choses pour nous. Beaucoup de fierté. »
Reste qu’au lendemain de sa disparition, « tout le monde se reproche quelque chose. Nous n’avons pas donné à Yandé tout ce qu’elle nous a offert. Elle a vécu modestement. Elle a chanté pour nous mais qui va chanter pour elle ?»

 Laurent Correau / Avec MFI

Auteur: RFI via Politicosn - Le Populaire

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]