Politique

Politique

Yoonu Askan Wi accule le chef de l'Etat : ‘ Wade doit s’abstenir d’utiliser le drame haïtien comme fonds de commerce ’

  • Source: : Le Soleil | Le 01 février, 2010 à 16:02:35 | Lu 2706 fois | 0 Commentaires
content_image

Yoonu Askan Wi accule le chef de l'Etat : ‘ Wade doit s’abstenir d’utiliser le drame haïtien comme fonds de commerce ’

Yoonu Askan Wi s’est élevé hier contre les décisions que le chef de l’Etat prend en direction de Haïti, estimant que Me Wade veut profiter de ce drame pour redorer son blason. En effet, Madièye Mbodj et ses camarades, rappellent au président de la République que les 500 millions de francs Cfa qu’il a ordonné de décaisser en solidarité avec le peuple haïtien ‘représentent bel et bien l’argent des contribuables et autres goorgoorlu sénégalais, non de M. Wade’. Par conséquent, indique Yoonu Askan wi, ‘en lieu et place de son projet, annoncé depuis l’étranger, consistant à opérer une ponction de 3 jours de salaire sur le dos des travailleurs du public et du privé, sans consultation ni du patronat ni des syndicats, il a les moyens de prélever 10 jours, voire 1 mois de salaire, sur les traitements de ses ministres et autres privilégiés de son régime’. Les ex-camarades de Landing Savané de dire : ‘Non au Ndumbelaan de la bêtise, du pillage et de l’impunité’.

Pour le secrétariat de Yoonu Askan Wi, ‘Abdoulaye Wade doit s’abstenir d’utiliser le drame du peuple frère d’Haïti comme un fonds de commerce destiné à rehausser son image de marque personnelle devant ses pairs africains ou internationaux’. Haïti, comme le Sénégal, affirment Madièye Mbodj, Joe Diop, Hawa Dia Thiam et compagnie, ‘est un pays dominé, une nation en construction : tous les deux ont un besoin urgent de libération nationale, d’émancipation sociale et de démocratie véritable, afin de sortir leurs peuples des affres de la pauvreté, de la misère, du sous développement et de la mal gouvernance’.

Sur un autre registre, Yoonu askan Wi estime que les résultats des audits publiés par l’Agence de régulation des marchés publics, au titre de l’année 2008, constituent une autre illustration de la mal gouvernance généralisée. ‘Le pillage organisé des ressources nationales est érigé en règle de gestion. Jamais la confusion entre l’Etat et le parti n’a atteint un tel degré de perversion que sous le régime de Wade, la carte du Pds, aujourd’hui Pdsl devenant quasiment la clé d’accès aux postes de directeur national, Dg, Pca, ministre, etc., sans grande considération pour la compétence et le mérite’. La publication du rapport d’audit de l’Armp, ajoutent Madièye Mbodj et Cie, ‘quels qu’en soient par ailleurs les soubassements ou motivations, contribue à l’enracinement de la transparence et de l’obligation de rendre compte ; elle doit avoir des suites, y compris en termes de sanctions administratives ou pénales à l’encontre des mis en cause, exigence pour mettre fin à l’impunité corrosive ambiante’.

ESTIMANT IRRESPONSBALES LES PROPOS DU MINISTRE DE L’INTERIEUR : Yoonu Askan Wi exige la démission de Bécaye Diop

Le Secrétariat de Yoonu askan wa a vigoureusement dénoncé hier les propos ‘

rresponsables’ de M. Bécaye Diop, en visite à Sédhiou le jeudi 28 janvier, au lendemain des manifestations des élèves de cette localité, propos rapportés par plusieurs organes de la place. Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, y soutient qu’il aurait demandé aux forces de l’ordre d’ouvrir le feu sur les grévistes si cette manifestation s’était déroulée ailleurs que dans cette contrée qu’il considère comme la sienne. ‘Propos indignes d’un ministre de la République, qui ne comprend pas que le Sénégal est un, sans discrimination fondée sur l’appartenance géographique, ethnique ou religieuse’, affirment Madièye Mbodj et ses camarades. ‘Voilà le spécimen d’hommes surgis du néant qui nous gouvernent et qui vont jusqu’à s’arroger un droit de vie ou de mort sur les citoyens sénégalais, selon leurs seules humeurs ou convenances’. Ainsi, martèle Yoonu askan wi, ‘pour freiner cette bêtise qui gangrène la République, M. Bécaye Diop doit démissionner sans autre forme de procès’.

 


Auteur: Georges Nesta DIOP - Le Soleil

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]