Societe

Societe

FIN DE MANDAT DE DOUDOU NDIR - Les " vautours " rôdent autour de la Médiature

  • Source: : Seneweb.com | Le 11 novembre, 2008 à 16:11:15 | Lu 4849 fois | 0 Commentaires
content_image

FIN DE MANDAT DE DOUDOU NDIR - Les " vautours " rôdent autour de la Médiature

Médiature

Doudou Ndir, Médiateur de la République est encore en poste mais son « fromage » intéresse bien de gros calibres du Pds. Flairant l’odeur de la « bonne viande », ils rôdent autour du morceau. Vous devinez aisément que lorsque ça tourne de cette façon autour d’un poste, c’est qu’il y a quelque chose qui se passe. Ce « quelque chose », c’est que le mandat de Doudou Ndir, ancien magistrat, expire dans quelques mois. La loi, n° 99-04 du 29 Janvier 1999 abrogeant et remplaçant la loi n° 91-14 du 11 Février 1991 ,dit clairement que le Médiateur est nommé par décret pour une période de six (6) ans non renouvelable. Même si par ailleurs, il ne peut être mis fin à ses fonctions avant l'expiration de ce délai qu'en cas d'empêchement dûment constaté. Ce qui est loin d’être le cas de Doudou Ndir qui donc, va rester jusqu’au bout de son mandat. Pour ceux qui ne le savent pas, le Médiateur de la République a un pouvoir d’auto saisine. Il peut de sa propre initiative, et sans attendre d'être saisi, intervenir à titre préventif. Le Président de la République peut également soumettre au Médiateur de la République toute réclamation de même nature dont il aura été saisi.

Canal-Info

C’est le 18 novembre prochain que Vieux Aïdara patron de Canal Info est convoqué devant la barre du tribunal du travail. Ce, suite à une plainte déposée par une partie de ses employés qui lui réclament des arriérés de salaires. Pour vous rafraîchir la mémoire dix journalistes et techniciens de la communication ont porté plainte contre leur ex-boss pour licenciement abusif. Dans le document judiciaire dont nous avons copie, les journalistes réclament des arriérés de salaires chiffrés à  10 374 000  F Cfa et un reliquat de  1 029 000  F Cfa, soit un montant global de  11 403 000  F Cfa. Les journalistes stagiaires évaluent de leurs indemnités de six mois de stage à  1 350 000  F Cfa et un reliquat de  1 029 000  F Cfa. « Ci gatal », Vieux Aïdara devrait verser  12 753 000  F Cfa aux journalistes. La balle est dans le camp de la justice.

Sada Ndiaye

Restons au Bloc des Madeleines pour revenir sur le dossier de Sada Ndiaye. L’auteur de la loi ayant mis fin au mandat de Macky Sall, ex-président de l’Assemblée nationale. Pour vous dire tout juste que son dossier a été enrôlé pour le 28 novembre prochain devant le juge des référés. Comme vous le savez l’affaire de la vente du terrain de la Sicap Baobab doit être vidée par le tribunal. Si l’on sait que le site vendu par l’ex-directeur de la Sicap a un promoteur immobilier est un bien de ladite cité. Et, les résidents comptent aller jusqu’au bout. L’acquéreur qui est un homme d’affaire s’est réfugié derrière un de ses frères. Alors que le Président Wade aurait donné, selon Le Soleil, des instructions pour que les aires de jeu concernées par les litiges fonciers soient rendus aux jeunes.

Ouakam

Fermons cette rubrique judiciaire avec le litige foncier opposant le maire de Ouakam Samba Bathily Diallo et ses administrés. Le tribunal qui devait délibérer hier, sur la plainte déposée par les populations de Ouakam contre leur premier magistrat et l’Etat du Sénégal a finalement prorogé le délibéré. Motif : le juge demande la désignation d’un expert pour qu’il puisse délimiter les titres fonciers 4407 et 5007 aux origines des affrontements entre le maire et ses administrés. En fait, cette mesure a été prise par le magistrat pour pouvoir savoir si la mairie a oui ou non empiété sur les terres des ouakamois. En tout cas les camarades de Pape Diagne tiennent à leurs terres comme la prunelle de leurs yeux.

Wade/Presse

Cinq mois après l’éclatement de l’agression de Boubacar Kambel Dieng et de Kara Thioune, le président de la République Me Abdoulaye Wade décide de recevoir la presse. La demande a été faite de façon officielle hier par son porte-parole : le ministre Me El Hadji Amadou Sall. Il s’est déplacé jusqu’à la rencontre du Comité pour la défense et la protection des journalistes qui s’est tenue hier, pour faire passer le message de Me Wade. Le message a été bien accueilli et la réponse est positive. Le Cdpj a accepté d’aller rencontrer le Pape du Sopi.

 

Wade/Presse (bis)

Cette rencontre est partie pour être une séance d’explication. Car conscient de leur mandat, les journalistes vont profiter de cette rencontre dont la date n’a pas encore été déterminée, pour exprimer leurs doléances de vive voix. Car même cela date de plusieurs mois, il n’en demeure pas moins que le comité a été installé pour réclamer la justice dans l’affaire de l’agression des journalistes et du saccage des deux rédactions. Mais aussi pour qu’il n’y ait plus de tels actes à l’encontre de la presse. Donc, la rencontre sera intéressante, en espérant seulement qu’elle ne soit pas houleuse.

Lébougui

Nos satellites, qui suivent de près les moindres faits et gestes des descendants de Dial Diop, sont formels : le Grand Serigne de Dakar et Ambassadeur itinérant, El Hadji Bassirou Diagne Maréme Diop, prévoit de faire une  grande sortie à Djander, une localité se trouvant dans la région de Thiès, le samedi 22 novembre prochain. Ce sera à l’invitation des 21 chefs de village de ce qu’on appelle communément le Grand Djander. On nous signale d’ailleurs que le comité d’organisation - faisant fi des  considérations d’ordre politique, confessionnel et  ethnique - a fini de mobiliser toute la population pour faire de ce rendez-vous une réussite. Mieux, nos satellites nous chuchotent que le Grand Serigne de Dakar, rentré récemment de Lybie, y fera une importante déclaration. Wait and see.

Martyr

C’est suite à une altercation avec un agent de la police locale, que le militaire sénégalais a été tué par balle. Il est membre de la Mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo (Monuc) dirigée par le Général Babacar Gaye. Engagé depuis décembre 2007 avec le 12eme contingent sénégalais, le soldat a perdu la vie à Ngoma, une ville assiégée par les rebelles du Général Laurent Nkunda.

Assises

Dirigé par Moustapha Faye, professeur nouvellement promu proviseur du lycée de Kédougou, le comité départemental de Mbour de pilotage des Assises nationales est en pleine organisation des consultations citoyennes. Quatre thèmes ont été choisis (pêche, tourisme, gouvernance locale et agriculture-élevage). Nos satellites soutiennent d’ailleurs que les consultations, qui ont eu lieu ce week-end au Centre de formation pédagogique de Mbour, ont été sanctionnées par un document de synthèse. Des personnes ressources - Gaoussou Gueye, Babacar Mbengue, Souleymane Diène ancien gouverneur et Gora Ndiaye- ont été choisies pour animer les différents ateliers.


Auteur: LA REDACTION - Seneweb.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]