Confessions

LUTTE CONTRE LE COVID-19: AKHLOU BRICK MONTRE L'EXEMPLE

PARTAGES | J'AIMES |

Lu: 1302 fois
05 Avril, 2020 à 14h07
0 Commentaires | Tags: covid19,Ahlou,brick,montre,exemple,

"Il y'a ceux qui marquent, ceux qui jouent et ceux qui font l'histoire", disait un grand reporter sportif. Faire l'histoire, dans le contexte actuel, c'est contribuer à la lutte contre ce virus que rebutent tous les grands pays de ce monde. Au delà des clichés montrant des groupes restreints revendiquants une représentation de la culture urbaine devant les autorités, avec la polémique qui s'ensuit sur les réseaux sociaux, deux jeunes de Mbour qu'on ne présente plus ont su se démarquer pour faire la différence comme à l'accoutumée.

Nous sommes le 4 avril, fête marquant l'accession à l'autonomie du Sénégal. Qui dit pays dit forcément présence des forces vives de la nation. En ce sens, le geste de Ara et Deyza ne pouvait donc être aussi symbolique dans un contexte de crise aussi délicat. Jusque là, les deux jeunes rappeurs ont su faire la différence : annuler quatre grands concerts (Cices, stade régional de Tambacounda, stade regional de Kaolack, stade régional de Fatick) avant même le décret présidentiel, lancer le challenge "Mon quartier une référence" pour contribuer à la lutte, communiquer sur le fameux "restez chez vous" pour faciliter la prévention, et, pour couronner le tout, se rendre à Mbour afin de venir en aide aux nécessiteux. Et le plus symbolique encore est que les faits se déroulent à la veille du 5 avril, proclamée journée internationale du Hip Hop Galsen.
De nombreuses Daaras, la pouponnière et la préfecture ont reçu les artistes, devenus aujourd'hui des catalyseurs socio-culturels au Sénégal.

Le comble ? La présence du maire de la ville, de Saliou Samb, président du conseil départemental de Mbour, ainsi que d'autres autorités, sur place pour les mêmes initiatives. Bref, comme pour incarner parfaitement la philosophie d'un certain Kennedy, Akhlou Brick, à défaut de se demander ce que son pays peut faire pour lui, à préférer s'engager dans ce qu'il peut faire pour son pays. "Tambalei figua nekk djeufei ligua yorr" (commencer par son environnement immédiat avec les moyens du bord), ainsi rappait Deyza dans "c'est possible". L' éradication du Covid-19 à Mbour est aussi possible...


Maam Cheikh

Recent posts

commentaires

live comment