Politique

Politique

MARCHE DES JEUNES ET FEMMES DE BENNO DU 6 NOVEMBRE : Bathily met en garde contre toute interdiction

  • Source: : Seneweb.com | Le 04 novembre, 2009 à 13:11:03 | Lu 2296 fois | 0 Commentaires
content_image

MARCHE DES JEUNES ET FEMMES DE BENNO DU 6 NOVEMBRE : Bathily met en garde contre toute interdiction

Le Secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld) a confirmé que la marche initiée par Benno Siggil Senegaal (Bss) aura bel et bien lieu. Abdoulaye Bathily estime, en effet, que l’objectif de la marche est de mobiliser les populations contre les dérives multiformes du pouvoir. Il met ainsi en garde contre toute interdiction de la marche des jeunes et femmes de Benno Siggil Senegaal (Bss), le 6 novembre 2009. 

Le comité préparatoire de la coalition Benno Siggil Senegaal pour la marche du 6 novembre s’est réuni hier, au domicile d’Amath Dansokho à Mermoz, pour faire le point sur les préparatifs de la marche. Une occasion saisie par le Secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld), Abdoulaye Bathlily, pour mettre en garde contre toute interdiction de la manifestation. «Nous n’avons pas besoin d’autorisation pour la marche. Nous avons fait une déclaration. Et c’est ce qu’indique la loi 7802», a déclaré le Professeur Bathily. Et sur un ton ferme, il dira : «La marche aura donc lieu.»

«Les Sénégalais doivent se joindre à la marche…»

Le chef de file des Jallarbistes, par ailleurs porte-parole du jour de Benno Siggil Senegaal, de lancer dans la même veine un appel à tous les Sénégalais pour qu’ils viennent nombreux, manifester contre les dérives du pouvoir libéral. Pour lui, cette marche ne doit pas être la seule affaire de Benno Siggil Senegaal. Elle doit être l’affaire de tous les citoyens Sénégalais qui doivent se mobiliser pour dénoncer les problèmes qui assaillent le Sénégal à tous les niveaux. Ces problèmes ont pour nom, selon lui, la mauvaise gestion qui se manifeste au sommet de l’Etat. «L’Anoci a, par exemple, été dissoute et les comptes n’ont pas été faits», a-t-il fustigé. Citant dans le même sens, la montée en flèche de la corruption dont l’exemple le plus patent est l’affaire Ségura. «Une affaire qui décrédibilise complètement le Sénégal à l’étranger.»

Très en verve, le professeur Bathily, parlant au nom des autres leaders, de s’étonner que «tout ceci se passe au moment où les populations pataugent encore dans les eaux, au point que des écoles qui devaient accueillir des élèves sont assiégées». Conclusion du leader de la Ld : «En démocratie, lorsqu’on n’est pas content, on le manifeste. C’est pourquoi nous allons marcher avec les populations.»      

Dansokho ratisse au Port et à l’Aéroport de Dakar

Pour sa part, le Secrétaire général du parti de l’indépendance et du travail (Pit), malgré sa santé fragile, s’est rendu hier au Port et à l’Aéroport de Dakar, pour sensibiliser les travailleurs à venir nombreux participer à la marche du 6 novembre. «Le Port n’existe plus. On licencie à tour de bras pour embaucher des personnes qui n’ont pas une tradition syndicale. Il y a beaucoup d’étrangers qui ont été pris et qui constituent une main-d’œuvre malléable.» Le leader du Pit s’est ensuite rendu à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor. «Je demande à tous ceux qui sont spoliés dans leurs droits, au point qu’ils ont perdu toute leur dignité, de venir à la marche. Les Sénégalais ne vivent plus. Et je mets en garde le pouvoir. S’ils veulent des histoires, ils n’ont qu’à interdire la manifestation», dira-t-il. A tous les niveaux, les responsables de Benno battent le rappel des troupes en mettant l’accent sur l’engagement des populations agressées dans leur vécu quotidien.

Tous dans la rue le 6 novembre, habillés en rouge et noir

Il faut rappeler que les jeunes et femmes de Benno Siggil Senegal étaient face à la presse la semaine dernière. Une rencontre au cours de laquelle, les jeunes et les femmes étaient revenus sur cette marche qu’ils comptent organiser le 6 novembre prochain. Et Ousmane Ndiaye, coordonnateur des jeunes de Benno, avait indiqué qu’ils étaient en phase avec les leaders. Ils ont décidé de porter et d’organiser cette marche de protestation sur l’itinéraire Poste Médina-ministère de l’Intérieur, le vendredi prochain, après la prière de 14 heures. A l’en croire, ils avaient déposé la notification d’information à la Préfecture de Dakar depuis le mercredi 28 novembre dernier. Ils invitent tous les Sénégalais à une forte mobilisation et à saisir cette opportunité pour fédérer l’ensemble des forces vives de la Nation : les partis politiques, les syndicats, le patronat et les citoyens, contre les dérives inacceptables du régime de Wade.


Auteur: HAROUNA FALL - Seneweb.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]