Politique

Politique

A 91 ans, Assane Seck continue d’œuvrer pour la paix en Casamance

  • Source: : Vimeo | Le 31 janvier, 2010 à 18:01:04 | Lu 7303 fois | 0 Commentaires
content_image

A 91 ans, Assane Seck continue d’œuvrer pour la paix en Casamance

Dakar, 31 jan (APS) - Le professeur Assane Seck, qui fête lundi ses 91 ans, appelle dans son dernier livre les différentes parties au conflit en Casamance à lever ‘’les blocages’’ du processus de paix en faveur des régions du sud-ouest, afin de sauvegarder ‘’l’intérêt majeur’’ de l’ensemble du pays.

Lébou d’origine (ethnie de la région de Dakar), M. Seck est né le 1er février 1919 à Inor (Sédhiou). Ses grands-parents paternels et maternels sont arrivés en Casamance dans la deuxième moitié du 19-ème siècle, ‘’brûlant leurs vaisseaux’’ à leur arrivée, signe qu’ils ne comptaient plus retourner.

‘’Aussi nous ne pouvons pas terminer ce témoignage sans un dernier appel au dépassement des blocages dans l’intérêt majeur du Sénégal’’, écrit, dans son dernier ouvrage, ‘’Sénégal, émergence d’une démocratie moderne (1945-2005)’’, cet homme d’Etat sénégalais, plusieurs fois socialiste.

‘’La paix est portée de main, pourvu que ses fondements soient clairement énoncés’’, soutient l’auteur. Dans ce livre paru aux éditions Karthala, l’auteur s’emploie à retracer son ‘’itinéraire politique’’ tout en évoquant incidemment quelques étapes de l’histoire du Sénégal contemporain

‘’Terre de refus’’ depuis la période coloniale, la Casamance continue de payer le tribut d’un conflit armé déclenché en décembre 1982 par le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), en rébellion contre l’Etat central. Les efforts n’ont pas manqué pour aller à la paix.

Dans la pacification, deux dates restent célèbres : le cessez-le-feu du 31 mai 1991 à Bissau et la signature de l’accord de paix du 30 décembre 2004 à Ziguinchor. Diverses sources de blocage et d’autres facteurs plombent les initiatives des bonnes volontés, dont les actes des bandes armées.

‘’A la fin de l’année 2002, souligne le professeur Seck, le feu de la guerre brûlait encore très vivement en Casamance, bien que les acteurs de tous bords aient continué de proclamer leur volonté de l’éteindre.’’ Il estime que les précédents espoirs de sortie de crise ‘’ne sont pas encore concrétisés, comme si un véritable dialogue de sourds empêchait tout progrès’’.

‘’Que donc, avec l’aide de Dieu, revienne vite la paix en Casamance. Celle-ci sera loin d’y être perdante, compte tenu de ses potentialités naturelles mais surtout de ses ressources humaines, déjà réputées pour leurs tradition de dignité, de courage au travail et que valoriseront plus encore l’éducation et leur pleine participation au jeu démocratique, dans un Sénégal réconcilié avec lui-même.’’

L’ancien ministre d’Etat compte sur l’expression du ‘’dialogue démocratique’’ et de la ‘’patience’’ mis à contribution et ayant produit leurs effets. Deux vertus, note-t-il, sont utiles dans la recherche d’une paix définitive et dans une citoyenneté de plus en plus consciente de ses droits et devoirs.

Cependant, il est loin de minimiser les origines du conflit. Mais, par sagesse, il montre la voie de sortie de crise. ‘’Nul ne pouvant effacer le passé, le plus important aujourd’hui, c’est ce qu’on peut en tirer comme leçons dans l’immédiat pour éteindre le feu et ses prémunir contre le retour d’une pareille calamité où que ce soit au Sénégal.’’

S’attaquant toutefois à la ‘’non-sénégalité de la Casamance’’, l’ancien universitaire fait appel aux documents pour dire qu’il est ‘’erroné de vouloir prétendre que durant la colonisation la Casamance était un territoire distinct du Sénégal’’. ‘’En tout cas, conclut-il, cela ne peut être attesté.’’

Assane Seck qui précise qu’il n’est pas membre fondateur du MFDC, créé en 1947 alors qu’il étudiait en France, prône néanmoins la vertu du ‘’MFDC primitif’’, faisant ainsi référence au mouvement originel ‘’pour défendre des intérêts régionaux dans un Sénégal en développement’’.

L’auteur fait prévaloir ‘’les faits historiques scientifiques établis’’ pour anéantir cette thèse invoquée et diversement appréciée, par le passé, par l’abbé Augustin Diamacoune Senghor (chef historique de la rébellion décédé le 14 janvier 2007) et ses amis.

En outre, l’ancien ministre des Affaires étrangères du gouvernement sénégalais met en avant ‘’la reconnaissance par les Nations unies des frontières internationales du Sénégal au moment de son indépendance, sous le parrainage de l’ancien colonisateur (la République Française)’’.

‘’Et plus encore, poursuit-il, son opinion à elle seule (celle de Diamacoune), que, pour l’instant, les documents historiques disponibles infirment, ne peut primer sur la conviction de l’écrasante majorité des cadres casamançais.’’

Entré dans le grand âge, le professeur Assane Seck se montre comme habité par le souci permanent de voir sauvegardées les valeurs locales positives ‘’pour lever plus haut le flambeau du +diom sénégalais+’’. ‘’La dignité du peuple’’ et ‘’ses traditions’’ comptent pour cet homme d’expériences.

A travers les 347 pages du livre, son itinéraire politique et les pans de sa vie, tout court, sont à la fois signes de générosité et message d’espoir. Les lecteurs et les critiques apprécieront aussi les balises qu’il a posées pour la ‘’stabilisation et l’unification’’ de la nation sénégalaise.


Auteur: Serigne Adama Boye - Vimeo

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]