Lundi 16 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Revue Presse

La Gestion de l'Eau et la Journée de la femme à la Une

Single Post
La Gestion de l'Eau et la Journée de la femme à la Une

L’annulation, par le Comité de règlement des différends de l’Autorité de régulation des marchés public (ARMP) de l’attribution provisoire du contrat de concession de la gestion de l’eau à la société française Suez et la célébration de la journée internationale des droits des femmes sont les principaux sujets à la Une des quotidiens reçus vendredi à l’APS.

Suez avait été désignée adjudicataire provisoire de la concession de l’eau au Sénégal, le 22 octobre dernier, alors que la SDE (Sénégalaise des eaux), en charge du secteur depuis 1996, avait été la ‘’moins-disante’’ selon les prix exploitants rendus publics par le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement. La SDE, contestant cette décision, avait déposé, le 5 novembre dernier, un recours devant l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP). L’Observateur fait état de ‘’bizarreries’’ qui ont conduit à l’annulation de ce marché.

‘’Le comité de règlement des différends a constaté des irrégularités et autres incohérences dans la procédure d’attribution de ce marché de près de 80 milliards de francs Cfa. Selon Le Témoin, ‘’l’ARMP remet les compteurs à zéro’’. ‘’Le comité de règlement des différends a ordonné l’annulation de l’attribution provisoire et la reprise des évaluations. Un coup dur pour Suez et le ministère de l’Hydraulique’’, souligne la publication.

‘’Ca tombe à l’eau’’, s’exclame Le Quotidien. Le journal souligne que l’ARMP a relevé que ‘’l’autorité contractante (le ministère de l’Hydraulique) a apprécié le caractère substantiel des non-conformités par un mode de calcul qui consiste à estimer l’incidence sur le prix exploitant de l’eau. Ce mode de calcul adopté, non prévu dans le Dossier d’appel d’offres (DAO) a permis de conclure que les offres de Suez et Véolia sont conformes et de rejeter celle de SDE’’.

Selon l’organe de régulation toujours, ‘’durant l’évaluation des offres, le pouvoir d’appréciation ne doit pas amener la commission des marchés à utiliser un critère, initialement non prévu dans le DAO, pour déterminer le caractère substantiel d’une conformité. Ainsi, l’application d’un mode de calcul non prévu dans le DAO durant l’évaluation n’est pas justifié’’. La question de l’hydraulique est également à la Une du Soleil qui s’intéresse aux solutions en gestation pour juguler les problèmes d’accès à l’eau dans la région de Dakar à travers la construction de six nouveaux forages.

De son côté, La Tribune met en exergue la célébration de la journée internationale des droits des femmes et affiche à sa Une : ‘’De Nder à aujourd’hui, 200 ans de combat pour l’émergence de la femme’’. Le journal rappelle l’histoire des femmes de Nder, dans le Walo (Dagana) ‘’qui (….) s’immolèrent collectivement pour ne pas tomber entre les mains d’esclavagistes maures’’.

’’200 ans après, cet héritage de bravoure devrait encore et toujours rester dans les mémoires de nos femmes qui, aujourd’hui, marchent et courent pour atteindre les sommets de la réussite’’, ajoute La Tribune. Source A rend également hommage à ces femmes qui ‘’font la fierté de toute la gent féminine’’. Le journal cite, entre autres : Anna Sémou Faye, ancienne directrice de la Police nationale, Aby Diallo, première femme policière, Capitaine Rokhaya Lô, première femme pilote au Sénégal, Maïmouna Ndoye Seck, ministre des Transports aériens.

Enquête s’intéresse aux violences conjugales et titre : ‘’Ces souffre-douleur’’. Ces femmes ‘’souffrent le martyr, mais restent mariées pour diverses raisons’’, raconte le journal qui présente également des ‘’figures de battantes’’. Sud Quotidien rappelle que le 8 mars ‘’est une occasion de faire un bilan… pour un sursaut vers l’effectivité de l’équité et l’égalité homme-femme’’.

La publication revient sur la scolarisation des filles en mettant l’accent sur les obstacles à leur maintien et percée dans le domaine de l’éducation. Vox Populi signale que le candidat malheureux à la dernière présidentielle, Me Madické Niang, veut assumer désormais une ‘’nouvelle trajectoire’’. Lors d’une conférence des femmes de sa coalition, il a déclaré : ‘’Je suis prêt pour de nouvelles batailles que nous gagnerons. J’ai pardonné à tous ceux qui ont passé leur temps à me diaboliser, me calomnier’’. OID/AKS

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Gueye

    En Mars, 2019 (13:38 PM)
    Mefiez vous de la suez , c’est pas la bonne entreprise pour nous , en tant que patriote la SDE est la meilleure société en terme d’eau pour nous , il y’a de l’interet francais derriere la suez , ne vous laissez pas manipulez

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR