Warning: ini_set(): Cannot find save handler 'memcache' in /web/senwww/public/index.php on line 3
Sonko, Wade, commissaire limogé… : Mises en garde et précisions d'Aly Ngouille
Vendredi 28 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Sonko, Wade, commissaire limogé… : Mises en garde et précisions d'Aly Ngouille

Single Post
Sonko, Wade, commissaire limogé… : Mises en garde et précisions d'Aly Ngouille


liiiiiiiaffaire_de_malade

38 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (01:25 AM)
    Donc mr ndiaye ils viennent tois tout dub coup dan des bus de thies et sebi tous mem

    Jour meme place .. de qui se moque ton
    • Auteur

      Boo

      En Février, 2019 (02:28 AM)
      lui aussi l'un des premiers fautif le journaliste de la rfm la appelé en premier lors des échauffourées il a juste dis que la police fera sont travail pour le prévenir.
    • Auteur

      Deug Rék

      En Février, 2019 (10:47 AM)
      trop facile m. le ministre !
      c'est comme si ce commissaire avait fait la salle besogne et on l'a exfiltré ?!!!!!!!
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    JE NE LE CROIS PAS PARLER DES DOUBLONS ET DES BUREAUX FICTIFS
    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    Auteur

    Bailaa

    En Février, 2019 (01:29 AM)
    ki aime macky clique j'aime

    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2019 (08:07 AM)
      @baiila;vous pouvez maintenant connaitre les résultats de votre candidat pour le 24,si vous faites la difference entre les "j'aime" et les "je n'aime pas"....
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (01:34 AM)
    Sonko, le mbapp? de la polique au senegal :



    A un certain moment vers les années 1958, on avait un homme politique qui avait un profil atypique dans sa façon de faire, je veux citer Mamadou Dia.



    Dans les années 60, le plus grand savant de l’histoire du Sénégal Cheikh Anta Diop, voulait changer ce pays.

    Hélas, ces deux hommes ont été tous les deux méprisés, mal traités, et surtout ignorés par la population. Leurs visions pour le Sénégal étaient énormes, et aujourd’hui nous regrettons de ne pas les avoir donnés les moyens de mettre en place leurs politiques, qui d’une façon ou d’une autre aller changer le Sénégal.

    Il a fallu attendre le début des années 2014/2015 pour qu’une nouvelle personnalité politique démontre en toute sérénité qu’il existe des hommes politiques auxquels on peut s’identifier. Ousmane Sonko de son vrai nom, d’autres l’appellent MBAPPE en comparaison avec la star très jeune du football français surement du fait de sa jeunesse et sa façon de mener le ballon (la politique sénégalaise).



    Avec l’alternance qu’a connu notre cher Sénégal en 2000, de nouveaux hommes politiques ont émergé avec une façon de faire pas très élégante. Au fur et à mesure que les scandales éclataient, que les débats politiques connaissaient un appauvrissement en termes d’idées, la politique était de plus en plus dégoutée par beaucoup de sénégalais. Rares sont ceux qui préféraient axer le débat sur les questions économiques, politiques et sociales. C’est en cela que l’avènement du leader de PASTEF OUSMANE SONKO est salutaire. En effet avec lui, le débat est imposé et il appele ses collègues à emboiter le pas

    C’était déjà une belle bataille de remportée mais selon lui ce n’était pas suffisant. Son approche décomplexée et décontractée ont permis d’aborder les sujets politiques sur un terrain très hostile à certains hommes politiques.





    En effet, Ousmane Sonko depuis ses premiers discours politiques centralise le débat autour du patriotisme, de la préférence nationale, mais aussi de la bonne gouvernance, choses qui manquent à nos dirigeants. La politique sénégalaise était travaillée par trop de dynamiques contradictoires pour que les sénégalais et la jeunesse particulièrement puissent prétendre les modeler à leur image.



    Même si OUSMANE SONKO n’a pas encore changé totalement la politique sénégalaise, la façon dont elle est faite de jour en jour ne cesse de changer aussi grâce à lui.



    Il est incontestablement le ‘ MESSIE ’ de la scène politique sénégalaise.



    Il est l’homme qui a réconcilié la jeunesse à la politique, il est celui qui a fait vibrer la fibre patriotique qui dormait en nous. Jeune, fougueux, maitrise des sujets, patriotique tels sont les qualités politiques de OUSMANE SONKO.





    Sa vision pour le Sénégal dont il expose dans son livre « Solutions pour un Sénégal Nouveau » est très claire, une vision qui n’est pas partagée par tous, notamment par les soutiens du régime dominé par des hommes politiques présents depuis 1958 qui, faute d’arguments qui tiennent l’accusent de tous les noms.

    Sonko le sait, C’est dans notre culture de faire la différence entre le bien et le mal. On avait besoin que quelqu’un nous mener vers ce chemin, pourtant ce chemin qu’on pensé trouver car nous avons combattu en 2012 des personnes ont donné leur vie pour que l’ancien régime ne nous impose pas un dictat, sommes-nous pas en train de le vivre ? C’est à travers ce constat qu’il lance le parti PASTEF, qui est aujourd’hui incontestablement dans l’histoire du Sénégal, le seul parti politique dirigés par des technocrates épaulé financièrement par la diaspora sénégalaise qui est susceptible de remporter des élections 5 ans après sa création.





    De facto il devrait y arriver, mais la population sénégalaise est très incompréhensible, et a l’habitude de signaler à gauche et tourner à droite. Espérons juste qu’elle sera consciente de la chance qu’elle a d’avoir cet homme décomplexé, patriote et qui se bat pour le peuple sénégalais en risquant sa vie.



    JOTNA LI ÑËPP BOKK ÑËPP JOT CI !!!

    L’AVENIR C’EST MAINTENANT !

    Senegal bou bess !

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (01:34 AM)
    Sonko, le mbapp? de la polique au senegal :



    A un certain moment vers les années 1958, on avait un homme politique qui avait un profil atypique dans sa façon de faire, je veux citer Mamadou Dia.



    Dans les années 60, le plus grand savant de l’histoire du Sénégal Cheikh Anta Diop, voulait changer ce pays.

    Hélas, ces deux hommes ont été tous les deux méprisés, mal traités, et surtout ignorés par la population. Leurs visions pour le Sénégal étaient énormes, et aujourd’hui nous regrettons de ne pas les avoir donnés les moyens de mettre en place leurs politiques, qui d’une façon ou d’une autre aller changer le Sénégal.

    Il a fallu attendre le début des années 2014/2015 pour qu’une nouvelle personnalité politique démontre en toute sérénité qu’il existe des hommes politiques auxquels on peut s’identifier. Ousmane Sonko de son vrai nom, d’autres l’appellent MBAPPE en comparaison avec la star très jeune du football français surement du fait de sa jeunesse et sa façon de mener le ballon (la politique sénégalaise).



    Avec l’alternance qu’a connu notre cher Sénégal en 2000, de nouveaux hommes politiques ont émergé avec une façon de faire pas très élégante. Au fur et à mesure que les scandales éclataient, que les débats politiques connaissaient un appauvrissement en termes d’idées, la politique était de plus en plus dégoutée par beaucoup de sénégalais. Rares sont ceux qui préféraient axer le débat sur les questions économiques, politiques et sociales. C’est en cela que l’avènement du leader de PASTEF OUSMANE SONKO est salutaire. En effet avec lui, le débat est imposé et il appele ses collègues à emboiter le pas

    C’était déjà une belle bataille de remportée mais selon lui ce n’était pas suffisant. Son approche décomplexée et décontractée ont permis d’aborder les sujets politiques sur un terrain très hostile à certains hommes politiques.





    En effet, Ousmane Sonko depuis ses premiers discours politiques centralise le débat autour du patriotisme, de la préférence nationale, mais aussi de la bonne gouvernance, choses qui manquent à nos dirigeants. La politique sénégalaise était travaillée par trop de dynamiques contradictoires pour que les sénégalais et la jeunesse particulièrement puissent prétendre les modeler à leur image.



    Même si OUSMANE SONKO n’a pas encore changé totalement la politique sénégalaise, la façon dont elle est faite de jour en jour ne cesse de changer aussi grâce à lui.



    Il est incontestablement le ‘ MESSIE ’ de la scène politique sénégalaise.



    Il est l’homme qui a réconcilié la jeunesse à la politique, il est celui qui a fait vibrer la fibre patriotique qui dormait en nous. Jeune, fougueux, maitrise des sujets, patriotique tels sont les qualités politiques de OUSMANE SONKO.





    Sa vision pour le Sénégal dont il expose dans son livre « Solutions pour un Sénégal Nouveau » est très claire, une vision qui n’est pas partagée par tous, notamment par les soutiens du régime dominé par des hommes politiques présents depuis 1958 qui, faute d’arguments qui tiennent l’accusent de tous les noms.

    Sonko le sait, C’est dans notre culture de faire la différence entre le bien et le mal. On avait besoin que quelqu’un nous mener vers ce chemin, pourtant ce chemin qu’on pensé trouver car nous avons combattu en 2012 des personnes ont donné leur vie pour que l’ancien régime ne nous impose pas un dictat, sommes-nous pas en train de le vivre ? C’est à travers ce constat qu’il lance le parti PASTEF, qui est aujourd’hui incontestablement dans l’histoire du Sénégal, le seul parti politique dirigés par des technocrates épaulé financièrement par la diaspora sénégalaise qui est susceptible de remporter des élections 5 ans après sa création.





    De facto il devrait y arriver, mais la population sénégalaise est très incompréhensible, et a l’habitude de signaler à gauche et tourner à droite. Espérons juste qu’elle sera consciente de la chance qu’elle a d’avoir cet homme décomplexé, patriote et qui se bat pour le peuple sénégalais en risquant sa vie.



    JOTNA LI ÑËPP BOKK ÑËPP JOT CI !!!

    L’AVENIR C’EST MAINTENANT !

    Senegal bou bess !

    Auteur

    Anta

    En Février, 2019 (01:40 AM)
    Sonko, le mbappe de la polique au senegal :







    A un certain moment vers les années 1958, on avait un homme politique qui avait un profil atypique dans sa façon de faire, je veux citer Mamadou Dia.







    Dans les années 60, le plus grand savant de l’histoire du Sénégal Cheikh Anta Diop, voulait changer ce pays.



    Hélas, ces deux hommes ont été tous les deux méprisés, mal traités, et surtout ignorés par la population. Leurs visions pour le Sénégal étaient énormes, et aujourd’hui nous regrettons de ne pas les avoir donnés les moyens de mettre en place leurs politiques, qui d’une façon ou d’une autre aller changer le Sénégal.



    Il a fallu attendre le début des années 2014/2015 pour qu’une nouvelle personnalité politique démontre en toute sérénité qu’il existe des hommes politiques auxquels on peut s’identifier. Ousmane Sonko de son vrai nom, d’autres l’appellent MBAPPE en comparaison avec la star très jeune du football français surement du fait de sa jeunesse et sa façon de mener le ballon (la politique sénégalaise).







    Avec l’alternance qu’a connu notre cher Sénégal en 2000, de nouveaux hommes politiques ont émergé avec une façon de faire pas très élégante. Au fur et à mesure que les scandales éclataient, que les débats politiques connaissaient un appauvrissement en termes d’idées, la politique était de plus en plus dégoutée par beaucoup de sénégalais. Rares sont ceux qui préféraient axer le débat sur les questions économiques, politiques et sociales. C’est en cela que l’avènement du leader de PASTEF OUSMANE SONKO est salutaire. En effet avec lui, le débat est imposé et il appele ses collègues à emboiter le pas



    C’était déjà une belle bataille de remportée mais selon lui ce n’était pas suffisant. Son approche décomplexée et décontractée ont permis d’aborder les sujets politiques sur un terrain très hostile à certains hommes politiques.











    En effet, Ousmane Sonko depuis ses premiers discours politiques centralise le débat autour du patriotisme, de la préférence nationale, mais aussi de la bonne gouvernance, choses qui manquent à nos dirigeants. La politique sénégalaise était travaillée par trop de dynamiques contradictoires pour que les sénégalais et la jeunesse particulièrement puissent prétendre les modeler à leur image.







    Même si OUSMANE SONKO n’a pas encore changé totalement la politique sénégalaise, la façon dont elle est faite de jour en jour ne cesse de changer aussi grâce à lui.







    Il est incontestablement le ‘ MESSIE ’ de la scène politique sénégalaise.







    Il est l’homme qui a réconcilié la jeunesse à la politique, il est celui qui a fait vibrer la fibre patriotique qui dormait en nous. Jeune, fougueux, maitrise des sujets, patriotique tels sont les qualités politiques de OUSMANE SONKO.











    Sa vision pour le Sénégal dont il expose dans son livre « Solutions pour un Sénégal Nouveau » est très claire, une vision qui n’est pas partagée par tous, notamment par les soutiens du régime dominé par des hommes politiques présents depuis 1958 qui, faute d’arguments qui tiennent l’accusent de tous les noms.



    Sonko le sait, C’est dans notre culture de faire la différence entre le bien et le mal. On avait besoin que quelqu’un nous mener vers ce chemin, pourtant ce chemin qu’on pensé trouver car nous avons combattu en 2012 des personnes ont donné leur vie pour que l’ancien régime ne nous impose pas un dictat, sommes-nous pas en train de le vivre ? C’est à travers ce constat qu’il lance le parti PASTEF, qui est aujourd’hui incontestablement dans l’histoire du Sénégal, le seul parti politique dirigés par des technocrates épaulé financièrement par la diaspora sénégalaise qui est susceptible de remporter des élections 5 ans après sa création.











    De facto il devrait y arriver, mais la population sénégalaise est très incompréhensible, et a l’habitude de signaler à gauche et tourner à droite. Espérons juste qu’elle sera consciente de la chance qu’elle a d’avoir cet homme décomplexé, patriote et qui se bat pour le peuple sénégalais en risquant sa vie.







    JOTNA LI ÑËPP BOKK ÑËPP JOT CI !!!



    L’AVENIR C’EST MAINTENANT !



    Senegal bou bess
    Auteur

    Anta

    En Février, 2019 (01:40 AM)
    Sonko, le mbappe de la polique au senegal :







    A un certain moment vers les années 1958, on avait un homme politique qui avait un profil atypique dans sa façon de faire, je veux citer Mamadou Dia.







    Dans les années 60, le plus grand savant de l’histoire du Sénégal Cheikh Anta Diop, voulait changer ce pays.



    Hélas, ces deux hommes ont été tous les deux méprisés, mal traités, et surtout ignorés par la population. Leurs visions pour le Sénégal étaient énormes, et aujourd’hui nous regrettons de ne pas les avoir donnés les moyens de mettre en place leurs politiques, qui d’une façon ou d’une autre aller changer le Sénégal.



    Il a fallu attendre le début des années 2014/2015 pour qu’une nouvelle personnalité politique démontre en toute sérénité qu’il existe des hommes politiques auxquels on peut s’identifier. Ousmane Sonko de son vrai nom, d’autres l’appellent MBAPPE en comparaison avec la star très jeune du football français surement du fait de sa jeunesse et sa façon de mener le ballon (la politique sénégalaise).







    Avec l’alternance qu’a connu notre cher Sénégal en 2000, de nouveaux hommes politiques ont émergé avec une façon de faire pas très élégante. Au fur et à mesure que les scandales éclataient, que les débats politiques connaissaient un appauvrissement en termes d’idées, la politique était de plus en plus dégoutée par beaucoup de sénégalais. Rares sont ceux qui préféraient axer le débat sur les questions économiques, politiques et sociales. C’est en cela que l’avènement du leader de PASTEF OUSMANE SONKO est salutaire. En effet avec lui, le débat est imposé et il appele ses collègues à emboiter le pas



    C’était déjà une belle bataille de remportée mais selon lui ce n’était pas suffisant. Son approche décomplexée et décontractée ont permis d’aborder les sujets politiques sur un terrain très hostile à certains hommes politiques.











    En effet, Ousmane Sonko depuis ses premiers discours politiques centralise le débat autour du patriotisme, de la préférence nationale, mais aussi de la bonne gouvernance, choses qui manquent à nos dirigeants. La politique sénégalaise était travaillée par trop de dynamiques contradictoires pour que les sénégalais et la jeunesse particulièrement puissent prétendre les modeler à leur image.







    Même si OUSMANE SONKO n’a pas encore changé totalement la politique sénégalaise, la façon dont elle est faite de jour en jour ne cesse de changer aussi grâce à lui.







    Il est incontestablement le ‘ MESSIE ’ de la scène politique sénégalaise.







    Il est l’homme qui a réconcilié la jeunesse à la politique, il est celui qui a fait vibrer la fibre patriotique qui dormait en nous. Jeune, fougueux, maitrise des sujets, patriotique tels sont les qualités politiques de OUSMANE SONKO.











    Sa vision pour le Sénégal dont il expose dans son livre « Solutions pour un Sénégal Nouveau » est très claire, une vision qui n’est pas partagée par tous, notamment par les soutiens du régime dominé par des hommes politiques présents depuis 1958 qui, faute d’arguments qui tiennent l’accusent de tous les noms.



    Sonko le sait, C’est dans notre culture de faire la différence entre le bien et le mal. On avait besoin que quelqu’un nous mener vers ce chemin, pourtant ce chemin qu’on pensé trouver car nous avons combattu en 2012 des personnes ont donné leur vie pour que l’ancien régime ne nous impose pas un dictat, sommes-nous pas en train de le vivre ? C’est à travers ce constat qu’il lance le parti PASTEF, qui est aujourd’hui incontestablement dans l’histoire du Sénégal, le seul parti politique dirigés par des technocrates épaulé financièrement par la diaspora sénégalaise qui est susceptible de remporter des élections 5 ans après sa création.











    De facto il devrait y arriver, mais la population sénégalaise est très incompréhensible, et a l’habitude de signaler à gauche et tourner à droite. Espérons juste qu’elle sera consciente de la chance qu’elle a d’avoir cet homme décomplexé, patriote et qui se bat pour le peuple sénégalais en risquant sa vie.







    JOTNA LI ÑËPP BOKK ÑËPP JOT CI !!!



    L’AVENIR C’EST MAINTENANT !



    Senegal bou bess
    • Auteur

      Boo

      En Février, 2019 (02:25 AM)
      jolie témoignage et la conclusion n'a que trop de sens hélas les sénégalais sont des fois un peu sadomasochiste aime ceux qui les font souffrir.
    Auteur

    Sonko Rek

    En Février, 2019 (01:45 AM)
    Ali ndioudj ndiadje! Bayil magouilles yi ! Macky vas tomber et tu risque de remplacer khalifa au trou toi et tes semblables !
    Auteur

    Sonko Rek

    En Février, 2019 (01:45 AM)
    Ali ndioudj ndiadje! Bayil magouilles yi ! Macky vas tomber et tu risque de remplacer khalifa au trou toi et tes semblables !
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (01:48 AM)
    jjj
    Auteur

    Astou

    En Février, 2019 (01:51 AM)
    Yaw mi ali, lagnou wara remplacer. C'est de ta faute, est ce n'est pas la première, bande d'incompétents
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (02:07 AM)
    Donc d'après ali wa apr il font fout pour que les touks puisse avoir leur carte, sachant qu'il vote macky de fa?on automatique. Donc idy loue des ndiaga ndiaye pour tous les wolofs qui nont pas de cartes et debaque les a la daf com macky la fait. Apr nous fait reculer de 100 ans, si on faiser des votes en fonction des ethnies yaura que les wolofs qui vont diriger. Donc arreter vos cirques. On a dépasser cella dans ce pays.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (02:07 AM)
    Donc d'après ali wa apr il font fout pour que les touks puisse avoir leur carte, sachant qu'il vote macky de fa?on automatique. Donc idy loue des ndiaga ndiaye pour tous les wolofs qui nont pas de cartes et debaque les a la daf com macky la fait. Apr nous fait reculer de 100 ans, si on faiser des votes en fonction des ethnies yaura que les wolofs qui vont diriger. Donc arreter vos cirques. On a dépasser cella dans ce pays.
    Auteur

    Sonko Rek

    En Février, 2019 (02:10 AM)
    Yod? sonko mo ngui nieuw! Le nom sonko fait trembler les aprist ndayssane. Ils sentent que le vent vas tourner ! Jotna
    Auteur

    Sonko Rek

    En Février, 2019 (02:10 AM)
    Yod? sonko mo ngui nieuw! Le nom sonko fait trembler les aprist ndayssane. Ils sentent que le vent vas tourner ! Jotna
    Auteur

    Omar

    En Février, 2019 (03:16 AM)
    QUI A DIT ALY NDIOUDJ NDJIATHE? MDRRRRRR
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (06:24 AM)
    On ne peut avoir confiance en vous.

    Regarde vers ma droite.
    Auteur

    Ibra

    En Février, 2019 (06:42 AM)
    Je ne savais que c'est Sonko qui était aux affaire. Tout ce qui ne tourne pas rond cest lui waw
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (09:18 AM)
    Maryam votre mari repartira ce ne sont pas les marabouts qui vont le retenir ç est vous meme qui avez le secret.
    Auteur

    Diop

    En Février, 2019 (09:58 AM)
    Je remarque dans les commentaires, qu'il y a des gens payés uniquement pour insulter le Président Ousmane SONKO. C'est dommage!



    Nous aimons et porterons SONKO au 1er tour. Malheureusement SENEWEB est comme RTS et est du côté du régime actuellement en regardant les publications sur Ousmane SONKO, on peut le comprendre aisément.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (09:59 AM)
    j'appel à la DAF. Ils me disent aue votre carte est disponible qu pres de votre commune. une fois labas, environ 8h 30mn je trouve labas des crétins du premier degrés entrain de prendre leur petit déjeuner sur la table ou sont pose les cartes. en mode oui il faut faire vite on n'est entrain de prendre notre dejeuner (mbourou ake petit pois). ils me disent >. Chere grand frere et soeut on vous a pris la pour servir les citoyens, on vous paye aussi avec nos taxe. si aujourdhui vous ne vous levez pas a 12 prendre du mbouroke ndambe pour ensuite s enlisser sous l arbe avec vos barada et casse de the de merde.

    Auteur

    Diop

    En Février, 2019 (10:03 AM)
    Je remarque dans les commentaires, qu'il y a des gens payés uniquement pour insulter le Président Ousmane SONKO. C'est dommage!



    Nous aimons et porterons SONKO au 1er tour. Malheureusement SENEWEB est comme RTS et est du côté du régime actuellement en regardant les publications sur Ousmane SONKO, on peut le comprendre aisément.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (10:11 AM)
    A tous les états-majors des candidats de l'opposition. ATTENTION! ATTENTION! ATTENTION!

    VOTRE ATTENTION DOIT PORTER SUR LES DUPLICATAS DE CARTE D’IDENTITÉ.

    LES DEMANDES DE DUPLICATA DE CIN REPRÉSENTENT MOINS DE 6%.

    LE JOUR DU VOTE, VOS REPRÉSENTANTS DANS LES BUREAUX DE VOTE DOIVENT IMPÉRATIVEMENT RECENSER LE NOMBRE D’ÉLECTEURS VOTANT AVEC DES DUPLICATAS.

    PAR EXEMPLE, UN BUREAU DE 300 VOTANTS ( JE NE PARLE PAS D'INSCRITS) NE PEUT PAS DÉPASSER 20 VOTANTS PRÉSENTANT DES DUPLICATAS POUR VOTER. AU DELÀ DE 10% DE DUPLICATAS C'EST SANS AUCUN DOUTE DE LA FRAUDE ORGANISÉE. SI VOS REPRÉSENTANTS CONSTATENT DES SITUATIONS DOUTEUSES, QU'ILS RENDENT COMPTE A LEURS ÉTATS MAJORS RESPECTIFS, SANS TAMBOUR NI TROMPETTE POUR ÉVITER D’ÊTRE RENVOYÉS DES BUREAUX DE VOTE PRÉMATURÉMENT PAR LE PRÉSIDENT DU DIT BUREAU.

    A BON ENTENDEUR................................
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (10:22 AM)
    Franchement j'ai de la peine pour cette jeunesse sénégalaise, attardée dans le complotisme. Qui croit plus au complot qu'à des valeur de démocratie, de transparence, et même aux vérité scientifiques de son époque. N'est-elle pas le fruit d'un système éducatif à terre ? Comment une jeunesse qui aspire à l'émergence peut-elle cautionner un gouvernement qui tripatouille le ficher électoral, qui écarte sans loyauté des opposants politiques en poussant certains à l'exil et en emprisonnant d'autres, une justice couché sous l'emprise d'un président incompétent, de l'ethnicisme politique, de la dilapidation des deniers publics, des contrats pétroliers occultes avec des multinationales étrangères et j'en passe ? Les pays qui sont aujourd'hui convoités le sont grâce à des combats de leur peuple pour un meilleur avenir. N'avez-vous pas honte que c'est un vieux de 95ans qui se bat à votre place pour votre avenir ou croyez-vous que l'émergence vous sera servi gratuitement sur un plateau ? Vous pouvez continuer à rêver et quand vous serez réveiller le monde vous aurait laisser dernière comme c'est le cas toujours.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (10:23 AM)
    Franchement j'ai de la peine pour cette jeunesse sénégalaise, attardée dans le complotisme. Qui croit plus au complot qu'à des valeur de démocratie, de transparence, et même aux vérité scientifiques de son époque. N'est-elle pas le fruit d'un système éducatif à terre ? Comment une jeunesse qui aspire à l'émergence peut-elle cautionner un gouvernement qui tripatouille le ficher électoral, qui écarte sans loyauté des opposants politiques en poussant certains à l'exil et en emprisonnant d'autres, une justice couché sous l'emprise d'un président incompétent, de l'ethnicisme politique, de la dilapidation des deniers publics, des contrats pétroliers occultes avec des multinationales étrangères et j'en passe ? Les pays qui sont aujourd'hui convoités le sont grâce à des combats de leur peuple pour un meilleur avenir. N'avez-vous pas honte que c'est un vieux de 95ans qui se bat à votre place pour votre avenir ou croyez-vous que l'émergence vous sera servi gratuitement sur un plateau ? Vous pouvez continuer à rêver et quand vous serez réveiller le monde vous aurait laisser dernière comme c'est le cas toujours.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (10:25 AM)
    AUX ÉTATS MAJORS DES CANDIDATS DE L’OPPOSITION : ATTENTION! ATTENTION! VOTRE ATTENTION DOIT PORTER SUR LES DUPLICATAS DE CARTE D’IDENTITÉ. LES DEMANDES DE DUPLICATA DE CIN REPRÉSENTENT MOINS DE 6%. LE JOUR DU VOTE, VOS REPRÉSENTANTS DANS LES BUREAUX DE VOTE DOIVENT IMPÉRATIVEMENT RECENSER LE NOMBRE D’ÉLECTEURS VOTANT AVEC DES DUPLICATAS. PAR EXEMPLE, UN BUREAU DE 300 VOTANTS ( JE NE PARLE PAS D'INSCRITS) NE PEUT PAS DÉPASSER 20 VOTANTS PRÉSENTANT DES DUPLICATAS POUR VOTER. AU DELÀ DE 10% DE DUPLICATAS C'EST SANS AUCUN DOUTE DE LA FRAUDE ORGANISÉE. SI VOS REPRÉSENTANTS CONSTATENT DES SITUATIONS DOUTEUSES, QU'ILS RENDENT COMPTE A LEURS ÉTATS MAJORS RESPECTIFS, SANS TAMBOUR NI TROMPETTE POUR ÉVITER D’ÊTRE RENVOYÉS DES BUREAUX DE VOTE PRÉMATURÉMENT PAR LE PRÉSIDENT DU DIT BUREAU. A BON ENTENDEUR................................
    Auteur

    Top

    En Février, 2019 (10:50 AM)
    Moustapha Cissé Lo = Bouche de Maquis
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:15 PM)
    Vraiment ce gouvernement incompétent qui se croit tout permis alors c'est eux qui ont commencé tout ces dérives avec tous ces personnes tués pour rien mais tout cela finir avec la coalition gagnante Idy 2019

    GUEUM SA BOOP REKK
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:46 PM)
    Sonko dou touss, Macky les battra des le premier tour. Ils le savent c'est pourquoi ils crient a la fraude. Les des partis de l'opposition seront representes dans les bureaux de vote. Personne ne peut voter irregulirement c'est pas possible.



    Macky et benno ont plus d'electeurs que ces leaders de l'opposition qui passent tout leurs temps dans les medias et qui decouvrent certaines contrees du pays pour la premiere fois pendant cette campagne electorale. Macky a fait beaucoup de realisations dans l'interieur du pays. BBy est representee dans toutes les localites du pays et ce depuis 2012.

    Macky va passer haut la main. Et ils crierons encore a la fraude.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email