Ziguinchor 2009 : faits marquants de l’année

  • Source: : Vimeo | Le 28 décembre, 2009 à 14:12:58 | Lu 3531 fois | 0 Commentaires
content_image

Ziguinchor 2009 : faits marquants de l’année

Le retour de la violence après une longue accalmie dans la région de Ziguinchor, l’alternance à la tête du Conseil municipal, la distinction d’une femme parmi les ‘’meilleurs micro-entrepreneurs du monde’’ : retour sur entre autres évènements qui ont marqué l’année 2009.

— CRISE : L’accalmie consécutive aux accords de paix de décembre 2004 entre l’Etat du Sénégal et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) a été secouée en 2009 avec des attaques armées attribuées au MFDC, dans des villages, sur les voyageurs et sur des positions militaires, occasionnant une dizaine de victimes.

Concentrées un moment dans le département de Bignona, elles ont essaimé jusqu’à la périphérie de Ziguinchor, où les populations des quartiers Sud redoutent de plus en plus l’incursion de bandes armées. Mais les militaires veillent au grain.

Le 8 juin, trois personnes sont tuées dans deux attaques séparées entre 1 heure et 2 heures du matin sur la route de Diouloulou entre les villages de Kataba 1 et Kawane. La première victime, un mareyeur, El Hadj Babou Ndiaye qui rentrait à Ziguinchor, a été tuée à bord de son camion frigorifique Son véhicule a été braqué par des individus armés. Peu après cette attaque, d’autres hommes armés ouvrent le feu sur une camionnette de noix d’anacarde dont le chauffeur avait refusé de s’arrêter sur ordre des malfaiteurs. Le véhicule a dérapé puis heurté un arbre, tuant du coup ses deux occupants. Conséquence de ces attaques meurtrières, le gouverneur de la région de Ziguinchor, prend un arrêté portant interdiction de circuler, de 19 heures à 6 heures 30, sur la route nationale 4 entre Bignona et Diacounda et sur la route nationale 5 entre Bignona et Séléty.

De son côté, le mouvement séparatiste a également enregistré l’assassinat du chef rebelle, Malyani Sambou alias Rambo, dans ce qui apparait comme un règlement de comptes entre factions armées. Rambo a été tué avec deux de ses compagnons entre Birkamading et Diakaye.

Toujours dans les rangs du mouvement irrédentiste, Alexandre Djiba, son ancien porte-parole est également mort le 19 mai en Gambie. Il était ’’gravement malade’’. Alexandre Djiba et d’autres membres du mouvement séparatiste étaient incarcérés en territoire gambien depuis 2007, sous l’accusation de complicité dans un putsch manqué contre le président Yayah Jammeh. Djiba s’était opposé à la tenue des négociations avec le gouvernement, il avait critiqué les assises de Ziguinchor en 2003.

Le 3 août, à Diabir, quartier Sud de Ziguinchor, un homme armé tire sur un militaire qui décédera des suites de ses blessures. Rebelote le lendemain : un groupe de militaires fait l’objet de harcèlement, mais cette fois-ci l’armée ripostera avec les gros moyens. Des tirs à l’arme lourde réveilleront beaucoup de Ziguinchorois. Pour les villages de Diabir et de Baraf, c’est le chemin de ‘’l’exil’’ vers Ziguinchor. Si ceux de Diabir sont rentrés chez eux, ceux de Baraf sont encore à Ziguinchor.

— SIX SOLDATS TOMBENT DANS UNE EMBUSCADE : Le 2 octobre, six militaires sont tués et quatre autres blessés, lorsque leur camion en provenance du village de Saré-Koundia, dans la communauté rurale de Niagha, à l’est de la région de Sédhiou (sud), est tombé dans une embuscade. Les soldats avaient quitté leur cantonnement de Saré-Yoba situé sur la route nationale 6 pour se rendre à une de leur base à Saré Koudia. C’est sur le chemin de retour, aux environs de 19 heures, qu’ils ont été attaqués par des éléments armés, supposés appartenir au mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC).

Le 15 décembre, un militaire est tué au cours d’une embuscade à Baraka Banao, dans la communauté rurale de Boutoupa-camaracounda (frontière Bissau-guinéenne). Jérôme Diabang a été victime d’un tir embusqué, au moment où il s’apprêtait à se positionner dans le cadre des opérations de jalonnement, selon des sources. La veille, au soir, le Secrétaire général de l’inspection départementale de l’éducation nationale (IDEN) de Oussouye, à été tué à Edioungou par une bande armée qui a pillé une boutique et une auberge.

 Le 17 décembre, des organisations féminines de la société civile lancent Ziguinchor un Manifeste pour une ‘’absence totale de la violence’’ en Casamance et à la ‘’mise en œuvre d’un véritable processus de négociation entre l’Etat et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). La cérémonie s’est déroulée en présence d’imams, des représentants de Khalifes généraux des Tidianes et des Mourides, du représentant de l’Evêque, du professeur Amsatou Sow Sidibé, d’autres membres de la société civile, etc. Un enregistrement sonore du porte-parole du khalife général des Tidianes, Abdoul Aziz Sy Al Amine, soutenant le Manifeste, été diffusé lors de la cérémonie. Pour les initiateurs du Manifeste, ‘’dans les cultures traditionnelles casamançaises, les femmes avaient le droit de s’interposer entre les belligérants et les obliger de déposer leurs armes. C’est dans cette tradition que nous appelons à un cessez le feu immédiat et radical. Ce sont les femmes de la société civile qui appellent tout le monde à la raison’’.

Le 19 décembre, un sous-officier sénégalais succombe à ses blessures à Ziguinchor à la suite d’affrontements avec des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) dans la zone de Diabir. Trois autres militaires également blessés lors des affrontements ont été admis au bloc opératoire de l’hôpital régional de Ziguinchor.

— ALTERNANCE AU CONSEIL MUNICIPAL : Pour la Commune de Ziguinchor, l’année 2009 a été celle de l’alternance à la faveur des élections locales. Au moment où l’opposition significative réunie sous la houlette de Bennoo Siggil Senegaal remportait de grandes villes du Sénégal, Ziguinchor votait massivement SOPI 2009 amenée par Abdoulaye Baldé.

Cette victoire marque la fin d’une époque, car elle met un terme à 25 années de règne de Robert Sagna, ancien du Parti socialiste et leader de la formation Rassemblement pour la démocratie et le Socialisme (RDS).

 Abdoulaye Baldé, devenu officiellement maire, annonce un important travail qui va ‘’donner un nouveau visage’’ à la commune. C’est le ‘’temps de l’action’’ décliné dans un programme comportant ‘’12 priorités’’ qui vont de la voirie à l’industrie en passant par l’éclairage public, l’assainissement, l’éducation, la santé, jeunesse-sport et loisirs, environnement, microcrédit, appui au lieux de culte, développement de la culture.

Les hommes passent, les institutions demeurent, dit l’âge. Dans le domaine de la voirie, la nouvelle équipe hérite de la précédente un programme à haute intensité de main-d’œuvre et qui prévoit la réalisation de plus de 11 Km de route dans la ville. La fin de ces travaux est annoncée pour 2010.

— UNE ZIGUINCHOROISE PARMI LES MEILLEURS MICRO-ENTREPRENEURS : La grisaille née du conflit en Casamance n’a pourtant pas inhibé les initiatives locales qui se voient d’ailleurs auréolées de récompenses internationales.

Le 10 novembre au Musée du Quai Branly (Paris), Aminata Tamba du GIE Adja Mama Gackou s’est vu attribuer, parmi d’autres lauréats, par Pla Net Finance, l’ ‘’International Microfinance Awards’’ qui récompenses aux meilleurs microentrepreneurs du monde.

Madame Tamba, soutenue par Caurie Microfinance (sponsorisé par la société française SOGETI), a été primée dans la catégorie ‘’Femmes’’. Récemment, elle a eu droit à une grande cérémonie d’honneur à la Place de Gao.

Grâce à divers prêts, elle a démarré ses activités en 2001 par l’achat et la vente de poissons séchés, avant de créer par la suite son entreprise de vente de tissus et une autre de matériels informatiques. Enfin, elle a ouvert et équipé un cybercafé dans son quartier pour dispenser des cours d’informatique.

PlaNet Finance est une organisation de solidarité internationale dont la mission est de ‘’lutter contre la pauvreté par le développement de la microfinance afin d’améliorer l’accès aux services financiers pour les populations pauvres qui en sont exclues’’. Basée à Paris, PlaNet Finance et son réseau international sont actifs dans près de 80 pays.


Auteur: APS - Vimeo

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]